Estimation des survies globale, spécifique et sans métastase des patients avec un score de Gleason 6 sur la pièce opératoire dans une population d’ascendance africaine

25 novembre 2019

Auteurs : P. Mollard, L. Brureau, P. Blanchet, E. Perrot, R. Eyraud, V. Roux, Y. Sadreux, G. Gourtaud, C. Senechal
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 743
Objectifs

Plusieurs études en population caucasienne ont montré que les cancers de prostate Gleason 6 avaient un risque de métastase faible voir nul. Il existe peu de données dans les populations dites « à risque » d’ascendance africaine. L’objectif de cette étude est d’estimer les survie globale (SG), spécifique (SS) et sans métastase (SSM) des patients avec un score de Gleason 6 sur la pièce opératoire.

Méthodes

Étude monocentrique rétrospective qui inclut 723 patients consécutifs traités par prostatectomie radicale entre le 01/01/2000 et le 31/03/2018 avec un score de Gleason 6 sur la pièce opératoire. La SS est définie comme le temps écoulé entre la chirurgie et le décès attribué au cancer de la prostate. La SG est définie comme le temps écoulé entre la chirurgie et le décès toutes causes confondues. Les causes de décès ont été vérifiées dans les dossiers médicaux. Des analyses de survie sans récidive biologique et sans traitement de rattrapage ont été réalisées selon Kaplan–Meier. Le modèle de Cox fut utilisé pour les analyses uni et multivariées.

Résultats

Au total, 691 patients ont été retenus car 32 ont été exclus pour données manquantes. La SG à 5 et 10 ans est respectivement de 94,2 % et 87,1 %. Les SS et SSM sont de 100 % avec un délai médian de suivi de 8,5 années. Le taux de récidive biologique (RB) est de 16,5 % avec un délai médian de RB de 5,1 années. Le taux de traitement de rattrapage (TTR) après chirurgie est de 13,0 % avec un délai médian entre la chirurgie et le TTR de 7,3 années. En analyse univariée, le PSA, le stade pathologie, l’invasion des vésicules séminales, les marges positives et la réalisation d’un curage ganglionnaire sont associées significativement à une augmentation du risque de RB et de TTR. En multivariée, le PSA et les marges positives sont statistiquement significatives.

Conclusion

Notre étude confirme le potentiel négligeable de métastases et de décès liés au cancer de la prostate avec un score de Gleason 6 sur la pièce opératoire y compris dans une population dite « à risque » d’ascendance africaine.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.






© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.