Analyse comparative du score ISUP évalué par biopsies prostatiques systématiques et en fusion d’image écho-IRM corrélées à l’analyse histologique des pièces de prostatectomies radicales

25 novembre 2019

Auteurs : C. Payrard Starck, A. Fourcade, T. Nguyen, V. Tissot, L. Doucet, J. Marolleau, C. Lucas, G. Fournier, A. Valeri
Référence : Prog Urol, 2019, 13, 29, 747-748
Objectifs

Les biopsies systématiques de prostate (BPs) sous-estiment le score ISUP par rapport à celui des pièces de prostatectomies radicales (PR). Les biopsies ciblées par fusion d’image écho-IRM (BPc) amélioreraient la concordance de l’ISUP. Notre objectif était de comparer la corrélation de l’ISUP évalué par les biopsies de prostate et les pièces de prostatectomies radicales selon les deux techniques de biopsies : BPs et BPc.

Méthodes

Entre mars 2013 et juin 2018, nous avons inclus rétrospectivement tous les hommes ayant eu une prostatectomie radicale pour cancer de prostate (CaP) diagnostiqué par BPc et/ou BPs. Tous les patients avaient une IRM pré-biopsique (interprétée par un seul radiologue utilisant le score PI-RADS). Des biopsies prostatiques systématisées écho-guidées étaient réalisées par voie transrectale (12 biopsies) - en aveugle de la cible IRM - puis des biopsies prostatiques ciblées (2–4 biopsies/cible) avec fusion élastique écho-IRM utilisant UroStation™ (Koelis, Grenoble, France). Le score ISUP (de 1 à 5) a été utilisé pour l’analyse histologique selon les dernières recommandations.

Résultats

Cent quatre patients ont eu une PR pour un CaP diagnostiqué par BPs et/ou BPc. Les BPc ont diagnostiqué significativement moins d’ISUP 1 et 2 que les BPs (9,6 % et 42,3 % vs 21,2 % et 47,1 %) mais plus d’ISUP 3 et ISUP 4–5 (12,5 % et 14,4 % respectivement vs 23,1 % et 17,3 %) (Tableau 1).

Les BPs et BPc avaient le même taux de concordance pour l’ISUP par rapport aux PR, 43,3 % (45/104). Il était augmenté à 49 % (51/104) avec l’association des 2 protocoles BPs+BPc (p =0,4). Avec les BPs, la moitié (50 %) des patients avaient un score ISUP sous-estimés (52/104), contre 42,3 % (44/104) avec les BPc. L’association BPs+BPc diminuait significativement le taux de sous estimation du score ISUP par rapport à celui des PR avec 35,6 % (37/104), p =0,03 (Tableau 2, Tableau 3).

Conclusion

Les biopsies systématiques sous-estimaient le score ISUP dans la moitié des cas. L’ajout des BPc aux BPs diminuait significativement la sous-estimation. En revanche, les BPc seules ne montraient pas de résultats suffisants pour se passer des BPs. L’association des deux protocoles donnait la meilleure concordance même si l’impact des BPs semblait mineur.




 




Déclaration de liens d'intérêts


Les auteurs déclarent ne pas avoir de liens d'intérêts.




Tableau 1 - Distribution du score ISUP des biopsies selon la technique utilisée.



Légende :
BPs : biopsies prostate systématiques ; BPc : biopsies prostate ciblées.





Tableau 2 - Comparaison de l'ISUP entre les biopsies de prostate et les prostatectomies radicales utilisant une approche patient par patient.



Légende :
BPs : biopsies de prostate systématiques ; BPc : biopsies de prostate ciblées ; CaP : cancer de prostate.





Tableau 3 - Taux de concordance, de sur-estimation et de sous-estimation du score ISUP entre les biopsies et pièces de prostatectomies radicales.



Légende :
BPs : biopsies de prostate systématiques ; BPc : biopsies de prostate ciblées.







© 2019 
Publié par Elsevier Masson SAS.