Adopter un algorithme décisionnel tenant compte du score PCA3 lors de la répétition d'une biopsie prostatique pourrait conduire à de considérables économies en France

25 novembre 2012

Auteurs : B. Malavaud, O. Cussenot, N. Mottet, F. Rozet, A. Ruffion, L. Smets, H. Stoevelaar
Référence : Prog Urol, 2012, 13, 22, 831




 

Objectifs.– Le score PROGENSA® PCA3 est un facteur prédictif de l’issue des biopsies. Une étude « RAND Appropriateness method » (RAM), récemment menée auprès d‘urologues européens, a révélé que les scores PCA3 contribuaient à la prise de décision adaptée en matière de biopsie. Lors de notre analyse, les recommandations RAM ont été appliquées à une cohorte française d’hommes pour déterminer l’impact du score PCA3 sur la décision de pratiquer (ou non) une biopsie et sur les coûts associés.


Méthodes.– L’échantillon était composé de 808 hommes français biopsiés en 2010. La proportion d’hommes, pour lesquels une biopsie aurait pu être évitée, a été calculée avec et sans connaître le score PCA3. Nous avons également évalué l’impact de ce score sur le nombre de biopsies pratiquées et sur les coûts associés. Les hypothèses faites lors des calculs de coûts étaient les suivantes : 225 000 biospies/an (22 % répétée), coût par biopsie 800 €, coût des complications 0–280 €, coût d’un test PCA3 300 €.


Résultat.– Les profiles complets (espérance de vie, TR, taux de PSA, volume prostatique, nombre de biopsies antérieures négatives) de 698 hommes étaient disponibles. Selon le modèle utilisé, on pouvait considérer que 2 % (sans PCA3) ou 9 % (avec PCA3) de l’ensemble des biopsies n’étaient pas justifiés. Les biopsies répétées n’auraient pas été pratiquées dans, respectivement, 5 % (sans PCA3) et 37 % (avec PCA3) des cas. Cela représenterait 18 345 biopsies de moins, ce qui aurait un effet neutre sur le budget en cas de scénario 1 mais permettrait d’économiser cinq millions d’euros en cas de scénario 3 (Tableau).
Impact médicoéconomique du score PCA3 en France.Nombre de biopsiesCoûts (millions d’euros)Biopsie initialeBiopsie répétéeTotalScénario 1aScénario 2aScénario 3aPratique actuelle17550049500225000180,00202,50243,00RAM+PCA31755003115520655180,17200,84238,04Économies0 (0 %)18345 (37 %)18345 (8,2 %)–0,171,664,96aCoût moyen de la prise en charge de complications par biopsie : 0 € (scénario 1), 100 € (scénario 2), 280 € (scénario 3).

Nombre de biopsies
Coûts (millions d’euros)
Biopsie initiale Biopsie répétée Total Scénario 1a Scénario 2a Scénario 3a
Pratique actuelle  175500  49500  225000  180,00  202,50  243,00 
RAM+PCA3  175500  31155  20655  180,17  200,84  238,04 
Économies  0 (0 %)  18345 (37 %)  18345 (8,2 %)  –0,17  1,66  4,96 



[a] 
Coût moyen de la prise en charge de complications par biopsie : 0 € (scénario 1), 100 € (scénario 2), 280 € (scénario 3).

Conclusion.– Dans la pratique clinique française, si l’on suivait les recommandations RAM, comprenant le score PCA3, avant de décider de la nécessité (ou non) de répéter une biopsie, cela permettrait de réduire le nombre de biopsies répétées inutilement et de mieux contrôler les coûts associés.


Type de financement .– Étude financée par Gen-Probe.




  Nombre de biopsies 
Coûts (millions d’euros) 
  Biopsie initiale  Biopsie répétée  Total  Scénario 1a  Scénario 2a  Scénario 3a 
Pratique actuelle  175500  49500  225000  180,00  202,50  243,00 
RAM+PCA3  175500  31155  20655  180,17  200,84  238,04 
Économies  0 (0 %)  18345 (37 %)  18345 (8,2 %)  –0,17  1,66  4,96 



[a] 
Coût moyen de la prise en charge de complications par biopsie : 0 € (scénario 1), 100 € (scénario 2), 280 € (scénario 3).



Haut de page



© 2012 
Publié par Elsevier Masson SAS.