Accueil > Publications > Progrès FMC > Numéro 1- Volume 28- pp. F1-F24 (Mars 2018)

    Numéro 1- Volume 28- pp. F1-F24 (Mars 2018)

    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Comment déclarer un incident de matériovigilance ?

      Résumé

      La matériovigilance est destinée à éviter que ne se (re)produisent des incidents graves ou des risques d’incident grave liés à des dispositifs médicaux (DM). Au niveau national elle est gérée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Les incidents, ou risque d’incidents, liés aux dispositifs médicaux doivent obligatoirement être déclarés à l’ANSM. Les établissements de soin doivent désigner un correspondant local de matériovigilance (CLMV) qui est généralement en charge de la déclaration et du suivi des dossiers, mais quiconque peut maintenant déclarer un incident ou risque d’incident en utilisant les formulaires en ligne, qui sont disponibles sur le site de l’ANSM. Les déclarations doivent être exhaustives afin de faciliter l’instruction des dossiers par l’ANSM. Les DM en cause doivent être conservés en vue d’une éventuelle expertise, demandée par l’ANSM.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

      Comment déclarer un incident de matériovigilance ?

      Summary

      The medical device (MD) vigilance aims to prevent various incidents related to such devices. It depends from the National Agency for Drugs and Medical Devices Safety (NADMDS). The incidents related to MD must be declared to the NADMDS. Health-care establishments must appoint a Local Correspondent for Medical Device Vigilance (LCMDV) who is in charge of incident's statement, but currently everyone can make a declaration online to the NADMDS. Declarations must be exhaustive to facilitate the investigation of the incident. Medical devices must be retained in view of expertise.

    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Courbes d’apprentissages en HoLEP et GreenLEP : où sont les différences ?

      Résumé
      Objectif

      Comparer les phases d’apprentissage des deux techniques d’énucléation de l’adénome de prostate au laser : HoLEP et GreenLEP.

      Méthode

      L’auteur fait part de son expérience d’apprentissage de l’énucléation de l’adénome de prostate successivement par la technique d’HoLEP puis de GreenLEP.

      Résultat

      Cette expérience permet de comparer les phases d’apprentissage et les difficultés techniques rencontrées par un opérateur débutant ces deux méthodes. La technique monobloc du GreenLEP semble plus rapide à acquérir mais la technique en trois lobes de l’HoLEP semble plus sécurisante en début d’expérience.

      Conclusion

      Il semble envisageable de développer une méthode d’apprentissage commune s’inspirant des avantages de chacune de ces techniques afin de faciliter l’enseignement de l’énucléation de l’adénome de prostate au laser.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

      Courbes d’apprentissages en HoLEP et GreenLEP : où sont les différences ?

      Summary
      Objective

      Compare the learning phase of two techniques of laser enucleation of the prostate: HoLEP and GreenLEP.

      Method

      The author shares his learning experience of the laser enucleation of the prostate successively by HoLEP and GreenLEP.

      Results

      This experience allows to compare learning curves and technical difficulties encountered by a beginner operator with both methods. GreenLEP En-bloc method appears to be faster to learn, but HoLEP three-lobar method gives a safer feeling for beginner.

      Conclusion

      It seems possible to develop a common learning method based on the benefits of both techniques to facilitate education of the laser enucleation of the prostate.

    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Comment je prescris le Denosumab (XGEVA ® )

      Résumé

      Le Denosumab fait partie de la nouvelle génération de traitement permettant de prévenir les événements osseux en lien avec un cancer présentant des localisations secondaires osseuses. Ce traitement a montré sa supériorité par rapport à l’acide zoledronique. L’AMM en France est pour tout cancer avec métastases osseuses, les recommandations du CCAFU sont plus restrictives pour le cancer de la prostate avec une recommandation uniquement pour le cancer de prostate résistant à la castration.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

      Comment je prescris le Denosumab (XGEVA ® )

      Summary

      Denosumab is part of the new generation of treatment to prevent bone events related to cancer with secondary bone localization, this treatment has shown his superiority over zoledronic acid. It is recommended for any cancer with bone metastases. The recommendations of the CCAFU are more restrictive concerning the prostate cancer with a recommendation only for castration resistant prostate cancer.

    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Editorial Board

      Progrès FMC, 2018, 1, 28, i

      Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner

    Vous pourrez également aimer

    • Editorial BoardLire la suite
    • Editorial BoardLire la suite
    • Editorial BoardLire la suite

    Continuer votre lecture