Résultats carcinologiques après prostatectomie totale pour cancer par voie ouverte et laparoscopique avec ou sans assistance robotisée : résultats à 10 ans

22 novembre 2014 - 11:00am

Thème: 
Cancer de la prostate localisé
Référence: 
O-177

Objectifs
Évaluer les résultats carcinologiques après prostatectomie totale pour cancer avec une stratification selon la voie d’abord et la classification de d’AMICO avec un suivi de plus de 10 ans. Mesurer la valeur pronostique du stade tumoral et des caractéristiques pathologiques sur la récidive biologique.

Méthodes
Étude de suivi de cohorte de 1313 patients consécutifs traités par prostatectomie totale pour cancer localisé ou localement avancé entre janvier 2000 et juillet 2013 dans notre centre. Les interventions étaient réalisées par voie ouverte (63,7 %), laparoscopique (10 %) et laparoscopique robot-assistée (26,4 %). Les variables étudiées étaient le PSA, le stade clinique, le Score de Gleason biopsique, le stade pathologique et le Score de Gleason sur pièce opératoire. La récidive biologique était définie par un PSA > 0,1 ng/ml et augmentant sur 2 dosages successifs. La survie sans récidive biologique était décrite par la méthode de Kaplan–Meier et les facteurs de risque pathologiques selon le modèle de Cox.

Résultats
Le suivi médian était de 57 mois (EIQ : 31–90). Le taux de marges chirurgicales positives était de 32,6 % sans différence entre les voies d’abord (p = 0,87). La voie d’abord n’était pas significativement associée au risque de récidive biologique (p = 0,06). Il n’existait pas de différence des taux de marges chirurgicales positives pour les stades pT2 (p = 0,7) et pT3 (p = 0,66) entre les voies ouverte et robot-assistée. La survie sans récidive biologique globale à 10 ans était de 77 % et de 88,5 %, 71,6 % et 53,5 % respectivement pour les groupe à risque faible, intermédiaire et élevé de d’AMICO. Le facteur pronostique le plus péjoratif était le score de Gleason sur pièce opératoire (p < 0,001). Les autres facteurs de risque indépendants étaient le taux de PSA, le stade pathologique et le statut des marges chirurgicales (tous les p < 0,01).

Conclusion
Les résultats carcinologiques après prostatectomie totale ne montrent pas de différence significative selon la voie d’abord. Le facteur pronostique le plus péjoratif de récidive était le Score de Gleason sur pièce opératoire. Nos résultats de survie sans récidive biologique soulignent la place de la prostatectomie totale en alternative au traitement par radio-hormonothérapie dans les patients à haut risque de récidive.