Néphrectomie partielle laparoscopique robot-assistée après traitement néoadjuvant

20 novembre 2014 - 12:00pm

Thème: 
Tumeur du rein
Référence: 
V-006

Objectifs
Les inhibiteurs de tyrosine kinase peuvent-être à l’origine d’une réduction tumorale en moyenne de l’ordre de 12 % mais pouvant parfois atteindre 40 %. Ce constat a conduit à évaluer leur utilisation dans le contexte néodjuvant chirurgical. L’objectif de cette vidéo était d’illustrer un cas de néphrectomie partielle robotisée (NPR) d’une tumeur médiorénale après traitement néoadjuvant.

Méthodes
La stratégie thérapeutique a été élaborée dans le cadre de l’essai de phase 2 AXIPAN. Les étapes clés de l’intervention, réalisée avec le robot chirurgical Da-Vinci (Intuitive Surgical) par voie transpéritonéale, à l’aide de 3 bras opérateurs, 2 optiques de 0 et 30° et 2 trocarts de 5 mm et 10 mm pour l’aide opératoire, sont présentées. Le clampage artériel a été réalisé à l’aide de clamps bulldog à usage robotique de 25 mm (SCANLAN). Les données cliniques associées au cas présenté sont issues de la base de données UroCCR et y ont été collectées après consentement.

Résultats
Le patient, âgé de 57 ans, présentait une tumeur médiorénale et hilaire droite de 7,2 cm et de complexité élevée selon les classifications RENAL (11ah) et PADUA (13a). Après inclusion dans l’essai, 2 mois de traitement par Axitinib à la dose de 10 puis 14 mg/jour lui ont été administrés. Au décours, la réduction tumorale a été évaluée à 36 % avec un diamètre de 4,4 cm et une reclassification selon RENAL et PADUA de respectivement 10ah et 12a. Une dissection du pédicule vasculaire a été réalisée jusqu’en intra-hilaire. Le rein a été complètement mobilisé. L’exérèse tumorale a été menée sous clampage suprasélectif de 2 branches artérielles et d’une durée de 19 minutes. La lésion était un carcinome à cellules rénales claires de grade 2 de Führman aux marges d’exérèse chirurgicale saines.

Conclusion
Dans des cas sélectionnés de chirurgie conservatrice complexe, le traitement néoadjuvant peut s’avérer séduisant. La poursuite des inclusions dans l’essai AXIPAN est nécessaire pour en préciser l’intérêt exact.