FOXP3 est un marqueur tissulaire tumoral chez les patients neurologiques ayant une tumeur de vessie

20 novembre 2014 - 3:15pm

Thème: 
Neuro-urologie et autres troubles mictionnels
Référence: 
O-098

Objectifs
L’expression de Foxp3 est corrélée à la progression tumorale dans différents types de tumeurs malignes à différenciation épidermoïde ainsi que dans les tumeurs de vessie (TV) chez les patients non neurologiques. Notre objectif était d’évaluer le rôle de Foxp3 dans les TV chez les patients ayant une vessie neurologique afin d’établir le rôle de l’inflammation dans la carcinogenèse urothéliale.

Méthodes
Des TV infiltrant et non infiltrant la musculeuse issues de patients ayant une vessie neurologique ont été analysées. L’expression de Foxp3 et de CD8 a été quantifiée dans le tissu tumoral et non tumoral par immunohistochimie. Une corrélation entre l’expression de Foxp3 et de CD8, d’une part, et le stade tumoral et la différenciation histologique, d’autre part, a été recherchée.

Résultats
Au total, 20 TV issues de patients neurologiques ont été incluses. L’âge médian était de 54,5 ans (IQR 48,2–66,2). Les analyses histologiques ont montré que 65 % des tumeurs infiltraient la musculeuse. CD8 et Foxp3 étaient exprimées par 25 % des TV pTa, 71 % des TV pT3 et 100 % des TV pT4. Une augmentation de l’expression de Foxp3 était associée à un grade tumoral plus agressif et une différenciation tumorale atypique. En effet, les TV pTa bas grade n’exprimaient ni CD8 ni Foxp3. Quatre-vingt-trois pour cent des TV pT3-pT4 exprimaient Foxp3 et CD8 et les seules TV qui n’exprimaient pas Foxp3 étaient sarcomatoïde ou micropapillaires. L’expression de foxp3 était augmentée dans le tissu tumoral en comparaison avec le tissu non tumoral du même patient.

Conclusion
Un profil immunosuppresseur, médié par Foxp3 dans le tissu tumoral semble exister chez les patients neurologiques ayant une TV agressive. Les lymphocytes T régulateurs exprimant Foxp3 pourraient représenter de nouvelles cibles pour l’immunothérapie.