Accessibilité prévisible au post-internat d’urologie jusqu’en 2016

20 novembre 2014 - 5:00pm

Thème: 
Formation, pédagogie
Référence: 
O-111

Objectifs
L’objectif de l’étude a été d’évaluer l’accessibilité au post-internat d’urologie en France pour les internes inscrits en DESC prévoyant de terminer leur internat de novembre 2013 à 2016.

Méthodes
De septembre à novembre 2013, les représentants des internes d’urologie inscrits en DESC dans chaque région ont été contactés pour participer à l’étude. Un questionnaire leur a été soumis afin de recenser localement le nombre d’internes prévoyant de terminer leur internat entre novembre 2013 et 2016, ainsi que le nombre de postes de chef de clinique-assistant (CCA) et d’assistants spécialistes (AS) d’urologie permanents et provisoires dans la région, et leur occupation prévue durant la même période.

Résultats
Notre étude a recensé 334 urologues en formation (197 internes inscrits en DESC, 81 CCA, 56 AS). Cinquante-cinq internes ont terminé leur internat en novembre 2013, alors que 67, 50, 77 internes ont prévu de terminer leur formation respectivement de novembre 2014 à 2016. L’accessibilité prévisible au post-internat d’urologie a été évaluée à 96,4 %, 82,1 %, 90,0 %, 74,0 % respectivement pour les internes terminant leur formation de novembre 2013 à 2016. Le déficit prévisible de postes de post-internat a été calculé à –2, –12, –5, –20 postes respectivement de novembre 2013 à 2016.

Conclusion
Le nombre prévisible de postes de post-internat d’urologie reste insuffisant en France pour la période 2013–2016. En raison d’un flux non stabilisé d’internes prévoyant de terminer leur internat de novembre 2014 à 2016, leur accessibilité immédiate à un post-internat a été mesurée à 82,1 %, 90,0 %, 74,0 % respectivement sur la même période.