Comité des Troubles Mictionnels de l'Homme

Complications graves et inattendues de la chirurgie de l’hyperplasie bénigne de prostate : résultats de l’enquête du CTMH auprès des urologues de l’AFU
2015
- Réf : Prog Urol, 2015, 25, 10, 583-589


Mots clés:
hyperplasie bénigne de la prostate / Chirurgie / Complications / Résection transurétrale de la prostate / Lasers
Guide de prise en charge en médecine générale des symptômes du bas appareil urinaire de l’homme liés à une hyperplasie bénigne de la prostate
2015
- Réf : Prog Urol, 2015, 25, 7, 404-412


Mots clés:
hyperplasie bénigne de la prostate / Symptômes du bas appareil urinaire / Médecine générale
Prise en charge des symptômes du bas appareil urinaires liés à l’hypertrophie bénigne de prostate
2014
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 14, 929-933


Traitement de l’incontinence urinaire masculine non neurologique par hyperactivité vésicale : une revue de la littérature du CTMH de l’AFU
2014
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 9, 588-594


Mots clés:
hyperactivité vésicale / Incontinence urinaire masculine / Urgenturies / anticholinergiques / OnabotulinumtoxinA
Bilan initial d’une incontinence urinaire masculine (non neurologique) : revue de la littérature du CTMH de l’AFU
2014
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 7, 421-426


Mots clés:
Incontinence urinaire masculine / Bilan initial / Diagnostic
Impact en pratique clinique de l’indice de protrusion prostatique intravésicale : une revue de la littérature du CTMH de l’AFU
2014
- Réf : Prog Urol, 2014, 24, 5, 313-318


Mots clés:
Protrusion prostatique intravésicale / Symptômes du bas appareil urinaire / hypertrophie bénigne de la prostate / Lobe médian
Recommandations pour l’utilisation de la toxine botulinique de type A (Botox®) dans l’hyperactivité vésicale réfractaire idiopathique
2014
- Recommandations
- Réf : Prog Urol, 2013, 23, 17

Mots clés:
Toxine botulinique / Hyperactivité vésicale idiopathique réfractaire / Urodynamique / Botox®
Bilan initial, suivi et traitement des troubles mictionnels en rapport avec hyperplasie bénigne de prostate : recommandations du CTMH de l’AFU
2011
- Recommandations
- Réf : Prog Urol, 2012, 22, 16, 977-988

Objectif L’objectif de ce travail était double :
  • établir des recommandations de bonne pratique pour la démarche diagnostique face à un patient ayant des symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) pour permettre de poser le diagnostic d’hyperplasie bénigne de prostate (HBP) clinique ;
  • établir des recommandations de bonne pratique sur la prise en charge thérapeutique et le suivi de l’HBP.

Mots clés:
hyperplasie bénigne de la prostate / Symptômes du bas appareil urinaire / recommandations
Traitement médical de l’hyperplasie bénigne de la prostate : revue de littérature par le CTMH/AFU
2011
- Réf : Prog Urol, 2012, 22, 1, 7-12


Mots clés:
Hyperplasie bénigne de prostate / traitement médical
Bilan initial et suivi de l’hyperplasie bénigne de prostate : revue de littérature du CTMH de l’AFU
2011
- Réf : Prog Urol, 2012, 22, 1, 1-6


Objectif Réaliser une revue de littérature sur le diagnostic et le suivi des symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) en rapport avec une hyperplasie bénigne de prostate (HBP).


Mots clés:
hyperplasie bénigne de la prostate / Symptômes du bas appareil urinaire / Bilan initial / Suivi / Diagnostic
RTUP, laser ou vapo bipolaire, que choisir ? (Forum CTMH-AFU 2009)
2009
- Réf : Comité des troubles mictionnels, 2009, 1
Mots clés:
technique chirurgicale endoscopique / résection transuréthrale de la prostate / Laser / vaporisation photosélective / vaporisation bipolaire
Prise en charge des patients sous traitement antithrombotique dans la résection transurétrale de prostate : étude multicentrique du CTMH de l'Afu
2009
- Réf : Prog Urol, 2009, 19, 8, 553-557
Introduction L’hypertrophie bénigne de prostate (HBP) touche plus de 50 % des hommes après 60 ans et 90 % des hommes après 80 ans avec pour conséquence éventuelle des troubles urinaires du bas appareil . On observe cette symptomatologie chez 50 % des hommes après 50 ans . Le gold standard de la prise en charge chirurgicale de l’HBP est la résection transurétrale de prostate (RTUP) depuis plusieurs dizaines d’années [3,4].
Mots clés:
prostate / Anticoagulants / Antithrombotiques / RTUP / HBP
Chirurgie de l'hyperplasie bénigne de la prostate et traitements anticoagulants : état des lieux par le Comité des troubles mictionnels de l'homme de l'Association française d'urologie (CTMH-AFU)
2009
- Réf : Prog Urol, 2009, 19, 8, 517-523
Introduction La population française vieillit et sa médicalisation augmente. Environ 70000 interventions chirurgicales pour adénome de la prostate sont actuellement réalisées chaque année en France. Selon une étude récente du Comité des troubles mictionnels de l’homme (CTMH), 37 % des patients opérés seraient actuellement sous traitement anticoagulant (11 % sous antivitamine K [AVK] et 25 % sous antiagrégant plaquettaire [AAP]) .
Mots clés:
Hyperplasie bénigne de prostate / HBP / Traitement anticoagulant / RTUP / Laser
Anticoagulant, Antiagrégant et chirurgie de l'HBP (Forum CTMH-AFU 2008)
2008
- Réf : Comité des troubles mictionnels, 2008, 1
Mots clés:
Anticoagulant / Antiagrégant
Chirurgie ambulatoire et laser (Forum CTMH-AFU 2007)
2008
- Réf : Comité des troubles mictionnels, 2007, 1
Mots clés:
Chirurgie ambulatoire / Laser
Intérêts des antidiurétiques, des anticholinergiques, des anti-inflammatoires et de la toxine botulinique pour le traitement des troubles mictionnels liés à l'HBP (Forum CTMH-AFU 2005)
2006
- Réf : Prog Urol, 2007, 778

Les objectifs du traitement médical des troubles mictionnels liés à une Hyperplasie Bénigne de la Prostate (HBP) sont la réduction des symptômes urinaires et l'amélioration de la qualité de vie. Classiquement, 3 classes thérapeutiques (alpha bloquants, inhibiteurs de la 5 alpha réductase et extraits de plante) sont utilisées avec une efficacité comparable [1]. En cas d'échec d'un traitement médical, une modification par un changement de monothérapie ou par une association peut être proposée avant une éventuelle intervention chirurgicale en l'absence de complications liées à l'HBP [1].

Mots clés:
HBP / ADH / anti-inflammtoires / anticholinergiques / Toxine botulique
Place des endoprothèses prostatiques et de la thermothérapie micro-ondes transuréthrales dans le traitement des troubles mictionnels liés à l'HBP ? (Forum CTMH-AFU 2005)
2006
- Réf : Prog Urol, 2006, 533

L'arsenal thérapeutique pour la prise en charge des troubles urinaires du bas appareil liés à une hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) est très vaste allant de la surveillance, aux traitements médicaux, aux techniques mini-invasives et aux traitements chirurgicaux.

Mots clés:
HBP / endoprothèse prostatique / thermothérapie micro-ondes
Comment pondérer directement l'IPSS par la fréquence de la gêne induite par chacun des 7 symptômes ? (Etude du CTMH-AFU)
2006
- Réf : Prog Urol, 2006, 568

Bien que le score de l'International Prostatic Symptom Score (IPSS) soit l'outil recommandé par toutes les instances nationales et internationales pour évaluer et suivre les patients souffrant d'un trouble urinaire du bas appareil lié à l'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP), son utilisation en pratique quotidienne est faible comme l'a démontré récemment une étude du CTMH [1-6].

Mots clés:
IPSS / HBP / Qualité de vie
L'incontinence urinaire après prostatectomie radicale
2006
- Réf : Comité des troubles mictionnels, 2006, 1
Mots clés:
Troubles mictionnels / impériosités
Traitements alternatifs de la résection endoscopique de la prostate et sexualité
2005
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2005, 15, 1, 200-202, suppl. 1

Le traitement par thermothérapie est parfois suggéré comme un traitement alternatif à la chirurgie pour traiter les patients atteints d'HBP. Cette revue de la littérature sur l'impact de ces traitements sur la sexualité des patients conclue que le traitement par micro-ondes de haute énergie entraîne fréquemment des troubles de l'éjaculation ; il faut prévenir tous les patients devant subir une thermothérapie par micro-ondes de haute énergie de cette éventualité. Des données complémentaires sont nécessaires pour évaluer le retentissement du TUNA.

Mots clés:
HBP / Traitement / sexualité
Impact des traitements pour l'HBP sur la sexualité - Introduction
2005
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2005, 15, 1, 183, suppl. 1

"Hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) et sexualité" a été le thème du forum des troubles mictionnels de l'homme car il fallait faire le point sur ce sujet compte tenu de l'abondance des nouvelles données scientifiques dans ce domaine.

Un certain voile pudique entourait ce sujet et il était convenu que sexualité et HBP n'avaient pas grand chose à faire ensemble, en dehors d'un détérioration de l'éjaculation induite par le traitement chirurgical.

Mots clés:
HBP / Traitement
Proposition d'un modèle de représentation de la sexualité de l'homme : Comparaison des questionnaires de sexualité
2005
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2005, 15, 1, 185-191, suppl. 1

Introduction : Aujourd'hui, il existe plusieurs questionnaires de mesure de la « sexualité de l'homme ». Parce que le terme « sexualité de l'homme » recouvre des domaines multiples, ces questionnaires ne mesurent pas forcément les mêmes domaines. De ce fait, les résultats de ces questionnaires peuvent être difficiles à interpréter et à comparer. Notre objectif était de développer un modèle général et simple qui couvrait toutes les facettes de la sexualité de l'homme mesurée dans les différents questionnaires de sexualité. Ce modèle a pour objectif de pouvoir préciser ce que chaque questionnaire mesure réellement et de permettre ainsi de comparer les résultats.
Méthodes : Nous avons construit le modèle en analysant le contenu de trois questionnaires de mesures de sexualité. Ce modèle a ensuite été appliqué à l'analyse de cinq autres questionnaires pour vérifier sa validité. Un total de 71 questions a ainsi été utilisé pour construire et tester le modèle.
Résultats : Le modèle se compose d'une matrice avec sept domaines (désir, vie sexuelle, érection, pénétration, éjaculation, organisme, rapports sexuels) et trois dimensions (fonction, gêne, satisfaction). Quatre de ces 71 questions des 8 questionnaires n'ont pas plus être classées dans ce modèle.
Conclusion : Nous proposons un modèle simple et robuste qui peut être utilisé pour analyser ce que mesure précisément chaque questionnaire de mesure de sexualité de l'homme et permettre ainsi de les comparer. Ce modèle peut aussi servir à la construction de nouveaux questionnaires de mesure de la sexualité.

Mots clés:
sexualité / questionnaire / Évaluation
Les effets du traitement médical sur la sexualité dans l'hyperplasie benigne de la prostate
2005
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2005, 15, 1, 192-196, suppl. 1

L'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) est une pathologie bénigne d'autant plus fréquente que l'homme avance en âge. La sexualité est désormais prise en considération dans les études de qualité de vie portant sur l'HBP. Les différents traitements médicaux de l'HBP sont connus pour avoir une répercussion sur la sexualité. L'objectif de ce travail est de présenter les effets des différents traitements médicaux actuels de l'HBP sur la sexualité. Les études sélectionnées seront présentées selon qu'elles sont randomisées et contrôlées, comparatives ou ouvertes et selon la classe thérapeutique.
Le traitement médical des symptômes de l'hyperplasie bénigne de la prostate s'accompagne d'un taux de troubles sexuels compris entre 0 et 10%. La baisse de la libido et l'insuffisance érectile semblent plus marquées avec le Finastéride alors que les troubles de l'éjaculation semblent plus marqués avec les alpha-bloquants mais avec des différences qui restent variables d'une étude à l'autre. Les extraits de plantes sont également responsables de quelques effets secondaires mais à des taux un peu inférieurs et proches de ceux du placebo. Une information des patients concernant ces risques s'avère donc indispensable.

Mots clés:
HBP / sexualité / traitement médical
Impact du traitement chirurgical de l'HBP sur les troubles de l'érection et les éjaculations rétrogrades
2005
- Article original
- Réf : Prog Urol, 2005, 15, 1, 197-199, suppl. 1

Cette revue de la littérature a pour but d'identifier le risque de troubles de l'érection et de l'éjaculation après un traitement chirurgical de l'HBP. Les troubles de l'érection sont présents entre 0 et 35% des patients selon les études et selon le type de chirurgie : l'incision cervico-prostatique ICP n'aurait pas de conséquence sur l'érection. Les facteurs de risque sont l'âge, les résections larges de petite prostate et les ruptures capsulaires à proximité des bandelettes. Les éjaculations rétrogrades sont présentes entre 27% à 89% pour la résection, entre 28% à 62% pour l'incision cervico-prostatique et entre 70% à 80% pour l'adénomectomie. Une étude récente montre cependant que les patients pourraient être améliorés après chirurgie. Des études complémentaires prospectives sont encore nécessaire pour confirmer ce principe. Le traitement chirurgical de l'HBP a un retentissement sur la sexualité et le patient doit donc en être informé.

Mots clés:
HBP / traitement médical / sexualité
Compte rendu du forum du comité des troubles mictionnels de l'homme.
2002
- Réf : Progrès FMC, 2001, 24
Mots clés:
Urèthre / sténose