Accueil > Publications > Progrès en Urologie > Numéro 17- Volume 33- pp. 1041-1102 (Décembre 2023)

    Numéro 17- Volume 33- pp. 1041-1102 (Décembre 2023)

    • Editorial Board

      Prog Urol, 2023, 17, 33, i

      Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Real-life after sacral nerve modulation implantation: Rate, reasons, and risk factors for mid-term follow-up discontinuation

      Résumé
      Objectives

      Évaluer le suivi après l’implantation d’un boîtier de neuromodulation du sacrée (NMS) et étudier les raisons et les facteurs de risque d’interruption du suivi.

      Méthode

      Tous les patients ayant bénéficié d’une implantation de NMS pour traiter des symptômes du bas appareil urinaire entre 2014–2019 au sein de centres hospitaliers situés dans le district des « Hauts-de-France » ont été convoqués au cours de l’année 2020 en (télé)consultation. Les patients ont été répartis en 3 profils distincts selon la régularité de leur suivi postopératoire à 5ans : « Suivi régulier », « Suivi irrégulier » et « Perdus de vue ». Le résultat principal était l’évolution de la proportion annuelle des 3 profils de suivi au cours des 5 années suivant l’implantation. Les critères de jugement secondaires comprenaient la description des causes et des facteurs de risque de rupture de suivi.

      Résultats

      Au total, 259 patients ont été inclus. Après un suivi moyen de 28,4 (± 19,8) mois, 139 patients (53,7 %) avaient un « suivi régulier », 54 (20,8 %) un « suivi irrégulier » et 66 (25,5 %) étaient « perdus de vue ». La proportion de patients en « suivi régulier » a diminué d’année en année, ne représentant plus que 46,2 % à cinq ans. 175 patients (67,6 %) ont bénéficié d’une (télé)consultation. En analyse multivariée, seule la « méconnaissance du protocole de suivi » était statistiquement associée à l’abandon du suivi (OR=5,16 ; 95 % IC [2,12–13,57]).

      Conclusion

      La proportion de patients suivis après implantation d’une NMS diminue régulièrement au fil des années, souvent en lien avec un défaut d’éducation thérapeutique.

      Niveau de preuve

      4.

      Real-life after sacral nerve modulation implantation: Rate, reasons, and risk factors for mid-term follow-up discontinuation

      Summary
      Objectives

      To evaluate follow-up after implantation of a sacral nerve modulation implantable pulse generator (IPG) and to investigate the reasons and risk factors for follow-up discontinuation.

      Materials and methods

      All patients who underwent an IPG implantation to treat lower urinary tract symptoms between 2014–2019 within 6 hospital centers located in the district of “Hauts-de-France” (France) were systematically called during the year 2020 for a standardized (tele)consultation. Patients were divided into 3 distinct profiles according to the regularity of their 5-year postoperative follow-up: “Regular follow-up”, “Irregular follow-up” and “Lost to follow-up”. The primary outcome was the change in the annual proportion of the 3 follow-up profiles over the 5 years following IPG implantation. As secondary outcomes we described the reasons reported for follow-up discontinuation and looked for risk factors associated with.

      Results

      Overall, 259 patients were included. At the time of data collection, after a mean follow-up of 28.4 (± 19.8) months, 139 patients (53.7%) had a “Regular follow-up”, 54 (20.8%) had an “Irregular follow-up” and 66 (25.5%) were “Lost to follow-up”. The proportion of patients with a “Regular follow-up” decreased year by year, representing only 46.2% of patients at five-years. 175 patients (67.6%) underwent a standardized (tele)consultation. In multivariate analysis, only “lack of knowledge of the follow-up protocol” was statistically associated with follow-up discontinuation (OR=5.16; 95% CI [2.12–13.57]).

      Conclusion

      The proportion of patients followed up after IPG implantation decreased steadily over the years, often related to a lack of therapeutic education.

      Level of evidence

      4.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

    • Prog Urol, 2014, 24, 12, 723-732

      Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner

    Vous pourrez également aimer

    Continuer votre lecture

    Contenu protégé