Accueil > Publications > Progrès en Urologie > Numéro 4- Volume 30- pp. 179-218 (Mars 2020)

    Numéro 4- Volume 30- pp. 179-218 (Mars 2020)

    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Concepts et méthodes d’évaluation en pelvi périnéologie : du score de symptômes aux attentes et résultats rapportés par les patients (PRO)

      Résumé
      Introduction

      L’évaluation des traitements en pelvi périnéologie s’est beaucoup modifiée au cours des dernières années. Initialement centrée sur l’évaluation des symptômes, de la qualité de vie ou de la satisfaction des patients, celle ci s’est progressivement tournée vers de nouveaux concepts, tels que les Patient Reported Outcome (ou résultats rapportés par les patients) (PRO) et le Goal Attainment (GA), soit l’atteinte des objectifs.

      Objectif

      Décrire les différents concepts et méthodes d’évaluation disponibles, au cours des dernières années, dans le cadre des pathologies fonctionnelles, en pelvi périnéologie.

      Méthodes

      Nous avons réalisé une revue de littérature, afin d’identifier les principaux questionnaires et outils disponibles pour évaluer les résultats des traitements. Ont été exclus les questionnaires validés en cancérologie et en pédiatrie.

      Résultats

      En pathologie fonctionnelle (hyperactivité vésicale ou incontinence), l’objectif du traitement est de répondre aux attentes des patients et il est capital de pouvoir évaluer le ressenti des patients. Dans ce contexte, de nouveaux questionnaires spécifiques ont été développés afin d’évaluer les PRO. Depuis une dizaine d’années, ces critères subjectifs, sont de plus en plus répandus dans l’évaluation des traitements. Un nouveau domaine est ensuite apparu, à savoir le Goal Attainment Scaling (GAS) et le Self assessement Goal Attainment (SAGA), permettant de déterminer avec le patient, les objectifs attendus du traitement.

      Conclusion

      Ces concepts de PRO et GAS ouvrent un nouveau domaine dans l’évaluation des traitements, avec une vue subjective sur les résultats. Ils méritent d’être intégrés aux évaluations habituelles, objectives, afin d’adapter la prise en charge des patients, en fonction de l’impact réel du traitement.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

      Concepts et méthodes d’évaluation en pelvi périnéologie : du score de symptômes aux attentes et résultats rapportés par les patients (PRO)

      Summary
      Introduction

      The evaluation of pelvic perineal treatments has changed significantly in recent years. Initially focused on the assessment of symptoms, quality of life or patient satisfaction, it has gradually turned to new concepts, such as Patient Reported Outcome (PRO) and Goal Attainment (GA).

      Objective

      To describe the different concepts and methods of assessment available, in recent years, in the context of urinary functional pathologies such as bladder overactivity or urinary incontinence.

      Methods

      We conducted a non-systematic literature review to identify the main questionnaires and tools available to evaluate treatment outcomes. Oncology and pediatrics questionnaire has been excluded.

      Results

      In functional pathology (overactive bladder or incontinence), the objective of treatment is to meet the expectations of patients and it is important to be able to assess the feelings of patients. In this context, new specific questionnaires have been developed to evaluate the PROs. For about ten years, these subjective criteria, are more and more widespread in the evaluation of treatments. A new field then appeared, namely Goal Attainment Scaling (GAS) and Self Appreciation Goal Attainment (SAGA), allowing to determine with the patient, the expected objectives of the treatment.

      Conclusion

      These concepts of PRO and GAS open up a new domain in the evaluation of treatments, with a subjective view of the results. They deserve to be integrated into the usual, objective evaluations, in order to adapt the treatment of the patients, according to the real impact of the treatment.

    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Intérêt de l’éducation périnéale en rééducation périnéale chez la femme

      Résumé
      But

      Évaluer l’impact de l’éducation périnéale sur les symptômes des patientes adressées en rééducation.

      Méthodes

      Quarante patientes adressées en cabinet libéral pour rééducation périnéale entre février et mai 2019 pour troubles pelvi-périnéaux ont répondu à un questionnaire de symptômes et de qualité de vie avant rééducation, après 4 séances d’éducation périnéale et en fin de rééducation. Les scores ICIQ-SF, USP, Contilife, PDFI 20, Kess, et Wexner ont été utilisés pour évaluer les résultats. Le protocole de rééducation consistait en 4 premières séances d’éducation périnéale avec informations sur chaque filière pelvi-périnéale ; la 5ème séance était consacrée au feedback visuel avec miroir ; les 5 séances suivantes étaient orientées en fonction des objectifs de soins élaborés à partir du bilan initial.

      Résultats

      Les scores ont été améliorés significativement dès les 4 premières séances d’éducation périnéale. L’amélioration était également significative à la fin du programme de rééducation. Le score PFDI-20 est passé de 66,9 à 20,9 (p =0,002), l’ICIQ-SF de 8,4 à 1,5 (p <10−3), le Wexner de 7,4 à 5,1 (p <10−3) et le score de Kess de 14,2 à 8,7 (p =0,05).

      Conclusion

      Les résultats ont montré que les patientes bénéficiant d’une rééducation avec séances d’éducation périnéale ont une amélioration significative de leurs symptômes et ce dès les séances d’éducation périnéale.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

      Intérêt de l’éducation périnéale en rééducation périnéale chez la femme

      Summary
      Aim

      Evaluate the impact of pelvic floor education on the symptoms of female patients referred for pelvic floor muscle training (PFMT).

      Methods

      Forty female patients suffering from pelvic floor disorders and referred to independent practice for PFME between February and May 2019 answered a survey on symptoms and quality of life before PFME, after four sessions of pelvic floor education and at the end of PFME. The ICIQ-SF, USP, Contilife, PDFI 20, Kess, and Wexner scores were used to evaluate the results. The protocol consisted in four initial sessions of pelvic floor education including information on each field of perineology ; the fifth session was dedicated to visual feedback using a mirror ; the following five sessions were tailored according to the care objectives established based on the initial assessment.

      Results

      The scores were significantly improved after the four initial sessions of pelvic floor education. The improvement was significant at the end of the re-education program. The PFDI-20 score dropped from 66,9 to 20,9 (P =0,002), the ICIQ-SF score from 8,4 to 1,5 (P <10−3), the Wexner score from 7,4 to 5,1 (P <10−3) and the Kess score from 14,2 to 8,7 (P =0,05).

      Conclusion

      The results showed that female patients undergoing perineal re-education including pelvic floor education sessions show a significant improvement in their symptoms already immediately after the pelvic floor education sessions.

    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Les troubles vésico-sphinctériens du syndrome de Wolfram. Analyse clinique et urodynamique à partir de 6 observations

      Résumé

      Le syndrome de Wolfram est un trouble neurodégénératif rare, caractérisé par un diabète sucré, une atrophie du nerf optique, un diabète insipide, une déficience auditive, une atteinte du tronc cérébral et généralement un dysfonctionnement de la vessie et des intestins.

      Objectif

      Nous rapportons ici 6 nouveaux cas de troubles urinaires observés au cours de cette maladie orpheline.

      Résultats

      Tous les patients avaient une rétention d’urine, accompagnée d’une hyperactivité vésicale. Le bilan urodynamique retrouvait une hyperactivité du détrusor dans 3 cas. Cinq patients sur 6 réalisaient des autosondages urinaires et étaient traités par anticholinergiques ou injection intradétrusorienne de toxine botulique. Le suivi à 5 ans retrouve une altération du haut appareil et une insuffisance rénale 3/6.

      Conclusion

      L’atteinte vésicale est fréquente au cours du syndrome de Wolfram, essentiellement caractérisée par une hyperactivité vésicale et une rétention d’urine. Le risque uro-néphrologique est majeur, imposant un suivi régulier de ces patients.

      Niveau de preuve

      4.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

      Les troubles vésico-sphinctériens du syndrome de Wolfram. Analyse clinique et urodynamique à partir de 6 observations

      Summary

      Wolfram syndrome is a neurodegenerative disorder characterized by childhood onset diabetes mellitus, optic nerve atrophy, diabetes insipidus, hearing impairment, brainstem alteration and commonly bladder and bowel dysfunction.

      Objective

      We present here, 6 new cases of urinary dysfunction in this rare disease.

      Results

      All patients had urinary retention with overactive bladder. The urodynamic assessment found overactive detrusor in 3 cases. Five out of six patients performed self-catheterization and were treated with anticholinergics or intradetrusor injection of botulinum toxin. The follow-up at 5 years found an alteration of the upper urinary tracts and a renal failure 3/6.

      Conclusion

      Urinary dysfunction is common in Wolfram syndrome, mainly characterized by overactive bladder and urinary retention. The urological risk is major requiring a systelmatic follow-up of these patients.

      Level of evidence

      4.

    • Editorial Board

      Prog Urol, 2020, 4, 30, i

      Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • The effect of alpha blocker treatment prior to prostate biopsy on voiding functions, pain scores and health-related quality-of-life outcomes: A prospective randomized trial

      Résumé
      Objectif

      Évaluer l’effet du traitement par alpha-bloquant avant la biopsie de la prostate guidée par échographie transrectale (TRUS-Bx) sur les fonctions de miction, les scores de douleur et les résultats de qualité de vie liés à la santé.

      Matériels et méthodes

      De janvier 2018 à avril 2019, un total de 112 patients ont été traités avec TRUS-Bx en raison d’une élévation de l’antigène spécifique de la prostate (PSA) ou toucher rectal anormal. Les patients ont été divisés en 2 groupes selon qu’ils aient reçu ou non un traitement pharmacologique avant la biopsie. Le groupe 1 comprenait des patients sans traitement alpha-bloquant avant la biopsie et le groupe 2, des patients ayant reçu de la tamsulosine une semaine avant la biopsie se poursuivant une semaine après la biopsie. La fonction mictionnelle a été évaluée à trois reprises à l’aide du score IPSS (International Prostate Symptom Score) validé et de la débitmétrie urinaire (débit maximal (Qmax) et résidu post-mictionnel (RPM)). La version validée du questionnaire abrégé de 36 questions de l’étude sur les résultats médicaux (SF-36) a été utilisée pour évaluer la qualité de vie liée à la santé. Les scores de douleur ont été évalués selon l’échelle visuelle analogique (EVA) juste après la procédure de biopsie.

      Résultats

      Les IPSS et Qmax moyens 7jours après la biopsie étaient significativement en faveur du Groupe 2 (p <0,001, p =0,004). Bien que la RPM au jour 7 après la biopsie soit similaire entre les groupes, la RPM Δ1 était significativement en faveur du groupe 2 (p =0,004). Le score VAS moyen était de 2,7±2,3 pour le groupe Tamsulosine et de 4,2±2,2 pour le groupe témoin (p =0,001). Il n’y avait pas de différence significative entre deux groupes en fonction des scores au SF-36 du 1er mois postopératoire et du 1er mois postopératoire.

      Conclusion

      Le traitement par alpha-bloquant avant TRUS-Bx est efficace pour prévenir le dysfonctionnement mictionnel et la douleur liée à la biopsie chez les patients traités par TRUS-Bx.

      Niveau de preuve

      2.

      The effect of alpha blocker treatment prior to prostate biopsy on voiding functions, pain scores and health-related quality-of-life outcomes: A prospective randomized trial

      Summary
      Purpose

      To evaluate the effect of alpha-blocker treatment prior to transrectal ultrasound-guided prostate biopsy (TRUS-Bx) on voiding functions, pain scores and health-related quality-of-life outcomes.

      Materials and methods

      From January 2018 to April 2019, a total of 112 patients underwent TRUS-Bx due to elevated prostate-specific antigen (PSA) or abnormal digital rectal examination findings. Patients were divided into 2 groups depending on whether they received pharmacological treatment before biopsy. Group 1 consisted of patients with no alpha-blocker treatment prior to biopsy and Group 2 consisted of patients who received Tamsulosin for one week before biopsy continuing for one week after biopsy. Voiding function was evaluated three times using the validated International Prostate Symptom Score (IPSS) and uroflowmetry (maximal flow rate (Qmax) and residual volume (PVR)). The Turkish version of the Medical Outcomes Study Short Form 36-item Questionnaire (SF-36) was used to assess health-related quality of life. Pain scores were rated according to the Visual Analogue Scale (VAS) just after the biopsy procedure.

      Results

      Mean IPSS and Qmax on the post-biopsy 7 day were significantly in favor of Group 2 (P <0.001, P =0.004). Although post-biopsy day 7 PVR was similar between the groups, Δ1 PVR was significantly in favor of Group 2 (P =0.004). Mean VAS score was 2.7±2.3 for the Tamsulosin group and 4.2±2.2 for the control group (P =0.001). There was no significant difference between two groups according to baseline and postoperative 1st month SF-36 scores.

      Conclusion

      Alpha-blocker therapy prior to TRUS-Bx is effective in preventing voiding dysfunction and biopsy-related pain in patients undergoing TRUS-Bx.

      Level of evidence

      2.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Assessment of male urinary incontinence postprostatectomy through the Consultation on Incontinence Questionnaire-Short Form

      Résumé
      Objectif

      L’objectif de cette étude est d’évaluer, dans un échantillon d’hommes qui ont subi la prostatectomie, la corrélation entre les résultats de l’incontinence urinaire de l’ICIQ-SF, et ceux obtenus dans les pad test  de 1 heure et de 24heures.

      Matériel et méthodes

      Une étude observationnelle prospective a été effectuée dans les patients de la Structure Organisationnelle de Gestion Intégrée de Vigo (EOXI de Vigo) qui ont subi la prostatectomie et ont souffert de l’incontinence urinaire dans la période après la chirurgie. La perte d’urine a été évaluée avec les pad test  de 1 heure et de 24heures et avec le questionnaire ICIQ-SF. Une analyse comparative des résultats du questionnaire a été faite pour les deux tests d’incontinence urinaire.

      Résultats

      On observe une corrélation entre la quantité de perte d’urine dans les pad test de 1 heure et de 24heures et l’ICIQ-SF. Cependant, les degrés de gravité de la perte d’urine établies par les instruments montrent moins de concordance. Le pad test de 24h est celui qui a obtenu un meilleur niveau de concordance avec l’ICIQ-SF.

      Conclusions

      Il serait intéressant de mener l’évaluation du questionnaire dans une population masculine après prostatectomie, ainsi que de réinterpréter les degrés de gravité établies par les différents instruments étudiés.

      Niveau de preuve

      4.

      Assessment of male urinary incontinence postprostatectomy through the Consultation on Incontinence Questionnaire-Short Form

      Summary
      Objective

      The objective of this study is to assess the correlation between the urinary incontinence results of the ICIQ-SF, and those obtained in the 1-hour and 24-hour pad tests, in a sample of men that underwent prostatectomy.

      Material and methods

      A prospective observational study was carried out in patients from the Integrated Management Area of Vigo (EOXI de Vigo) who underwent prostatectomy and suffered from urinary incontinence in the post-surgery period. Loss of urine was assessed by means of the 1-hour and 24-hour pad tests and the ICIQ-SF. A comparative analysis of the questionnaire findings was performed for both urinary incontinence tests.

      Results

      A correlation is observed between the ICIQ-SF and the amount of urine loss in the 1-hour and the 24-hour pad tests. However, the severity of urine loss established by instruments is less consistent. The 24-hour pad test is the one that obtained better correlation with the ICIQ-SF.

      Conclusions

      The ICIQ-SF should be validated in a male population after prostatectomy in order to reinterpret the severity values observed in the different instruments studied.

      Level of evidence

      4.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Account for high flow rate-low detrusor pressure voids in female: Contribution of VBN model

      Résumé
      Introduction

      Des nomogrammes obtenus en utilisant le modèle de miction VBN permettent d’évaluer la contractilité du detrusor (k) et l’obstruction urétrale (U) à partir des enregistrements d’instantanés mictionnels chez la femme. Alors que le modèle donne des résultats cohérent pour la plupart des patientes, un résultat étonnant, une valeur négative de U, est observé lors de mictions à grand débit et faible pression (mictions Qp). Pour expliquer cette condition, notre hypothèse était une faible résistance urétrale à la dilatation ou expansibilité augmentée (URD).

      Méthodes

      La surface de section de la veine fluide en chaque point de l’urètre (sa dilatation) est une fonction de la différence entre pressions interne et externe. Dans le modèle VBN, cette fonction est assimilable à une sigmoïde, identique pour toutes les femmes. Lors des mictions Qp, le débit enregistré est plus élevé qu’il ne serait étant donné la pression du détrusor (VBN analyse). La modélisation permet de calculer l’expansibilité anormale de l’urètre (URD) dont la conséquence est une augmentation du débit.

      Résultats

      Parmi 222 patientes non neurologiques évaluées pour divers troubles du bas appareil urinaire, 27 (âge moyen 66,3±11,4 ans) présentaient une miction Qp : Qmax =27±6mL/s ; pdet.Qmax =7,5±4,7cm H2 O. La valeur moyenne de l’URD était 0,36±0,67. L’introduction de l’URD dans le modèle VBN permettait une bonne restitution des courbes enregistrées pour les 27 Qp.

      Conclusion

      La modélisation mathématique de la miction permet de proposer une explication à l’observation des mictions Qp. Celles-ci résulteraient d’une élasticité anormale de l’urètre. Malgré de nombreuses difficultés de réalisation, l’étape suivante devrait être la mesure de l’élasticité urétrale.

      Niveau de preuve

      3.

      Account for high flow rate-low detrusor pressure voids in female: Contribution of VBN model

      Summary
      Introduction

      Nomograms using the VBN model of women micturition allowed evaluating detrusor contractility (k) and urethral obstruction (U) from pressure-flow (PFs) recordings. While the model worked for most of the patients, an intriguing result, negative U value was observed for patients with high flow-low detrusor pressure (Qp voids). To explain that condition, our hypothesis was a weak urethral resistance to dilatation or increased expansibility (URD).

      Methods

      The area offered to the fluid at each point of the urethra (its dilatation) is a function of the time depending difference between inside and outside pressures. In the VBN model, this function is sigmoid-like, the same for all women. For Qp voids, Qrecorded was more higher than it would be with the recorded pressure (VBN analysis). So, modeling allowed computing abnormally increased urethral wall expansibility (URD) whose consequence would be an increased flow.

      Results

      Among 222 non-neurologic women referred for investigation of various lower urinary tract symptoms, 27 (mean age 66.3±11.4 y) had Qp void: Qmax =27±6mL/s; pdet.Qmax =7.5±4.7cm H2 O. Mean URD value was .36±.67. Introduction of URD in a modeled analysis of urodynamic traces led to a good fitting between recorded and computed traces for the 27 Qp.

      Conclusion

      Mathematical modeling of micturition allows proposing an explanation of the unexpected observations of Qp voids. They would be due to abnormal urethral wall elasticity. Despite major challenges measurement of this elasticity would be the next step.

      Level of evidence

      3.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

    Vous pourrez également aimer

    • Detrusor contractility in post-menopausal women: Impact of ageing, complaint and urodynamic diagnosisLire la suite
    • Short-term reproducibility of cystometry in multiple sclerosis patientsLire la suite
    • Prevalence of comorbidities in multiple sclerosis patients with neurogenic bladderLire la suite

    Continuer votre lecture