Accueil > Publications > Progrès FMC > Numéro 3- Volume 26- pp. F49-F66 (Septembre 2016)

    Numéro 3- Volume 26- pp. F49-F66 (Septembre 2016)

    • Quelle vitalité !

      Progrès FMC, 2016, 3, 26, F49

      Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Extraction de sperme par biopsie testiculaire pour préservation de la fertilité en contexte néoplasique (onco-TESE) : pour qui et comment ?

      Résumé
      Objectif

      Mise au point sur la place de l’extraction chirurgicale de spermatozoïdes testiculaires (TESE) en amont de tout traitement anticancéreux potentiellement gonadotoxique (onco-TESE) dans la stratégie de préservation de la fertilité en contexte néoplasique.

      Méthode

      Rappel du principe, des indications et de la technique de l’onco-TESE basé sur l’analyse de la littérature et l’expérience personnelle de l’auteur.

      Résultats

      L’incidence des cancers de l’homme jeune (testicule, lymphome) est en augmentation. Les prises en charges actuelles alliant chirurgie, radiothérapie ou chimiothérapie permettent une amélioration des taux de survie mais peuvent induire une stérilité. L’extraction chirurgicale de sperme testiculaire en amont de tout traitement à visée oncologique (onco-TESE) est proposée en cas d’impossibilité de réalisation d’une autoconservation. Elle permet de s’affranchir de la gonadotoxicité des thérapeutiques et augmente les taux de cryoconservation chez les patients ayant une azoospermie lors de la découverte du cancer. Facilement réalisable au décours d’une chirurgie testiculaire (ou de la mise en place d’une chambre implantable), elle ne retarde pas l’initiation d’un traitement à visée oncologique.

      Conclusion

      Ces éléments doivent inciter les urologues et oncologues à proposer l’onco-TESE à leurs patients en cas d’échec d’autoconservation afin de leur offrir via l’assistance médicale à la procréation les meilleures chances de paternité.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

      Extraction de sperme par biopsie testiculaire pour préservation de la fertilité en contexte néoplasique (onco-TESE) : pour qui et comment ?

      Summary
      Objective

      Focus on the place of surgical testicular sperm extraction (TESE) prior to any potentially gonadotoxic cancer therapy (Onco-TESE) in the fertility preservation strategy in neoplastic context.

      Method

      Reminder principle, indications and technique of onco-TESE based on the analysis of the literature and personal experience of the author.

      Results

      The incidence of young men cancers (testicular, lymphoma) is growing. The current treatment combining surgery, radiotherapy or chemotherapy permits an improvement in survival rate but can induce infertility. The surgical testicular sperm extraction prior to any oncological therapy (Onco-TESE) is proposed in case of impossibility of performing a self-preservation. It eliminates the therapeutic gonadotoxicity and increases the rates of cryopreservation in patients with azoospermia when discovering cancer. Easily achievable with the waning of a testicular surgery (or the establishment of an implantable chamber), it does not delay the initiation of oncological treatment.

      Conclusion

      These data should encourage urologists and oncologists to propose the onco-TESE to their patients in case of failure of self-preservation so as to offer them better chances of paternity via medically assisted procreation.

    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Comment je pose un cathéter de dialyse péritonéale (KTDP)

      Résumé
      Introduction

      Le but de cet article est de présenter une technique simple et reproductible de pose de cathéter dans la cavité péritonéale.

      Matériel et méthode

      Il s’agit d’un geste qui permet la suppléance rénale et reste une alternative à l’hémodialyse ou la transplantation rénale. La pose d’un cathéter par voie chirurgicale nécessite une hospitalisation ambulatoire, et peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale.

      Résultats

      Cette technique est pour nous la plus simple. Nous rappelons ses indications, contre-indications et les complications per- et postopératoires possibles.

      Discussion/Conclusion

      Il existe d’autres modalités de dialyse, mais selon nous cette technique mérite d’être connue des urologues, en raison de ses nombreuses indications et rentrant dans le cadre de la prise en charge chirurgicale de l’insuffisance rénale chronique.

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

      Comment je pose un cathéter de dialyse péritonéale (KTDP)

      Summary
      Objectives

      The aim of this article is to present a simple and reproducible technique for positioning a peritoneal dialysis catheter.

      Material and method

      Indication is for renal replacement therapy, as an alternative to hemodialysis or renal transplantation. Surgical catheter placement is a day case surgery under local or general anesthesia.

      Results

      This technique is for our team the easier one. Herein, we describe its indications and contraindications and potential complications.

      Conclusion

      Different techniques are also described for dialysis, and deserve to be known by urologists, because of its many indications, and its place in the surgical arsenal for chronic renal disease.

    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Comment je prescris : Betmiga ® (mirabégron) dans l’hyperactivité vésicale ?

      Résumé

      L’hyperactivité vésicale (HV) est définie selon l’ICS (International Continence Society) par des urgenturies, avec ou sans incontinence par urgenturie, en général associées à une pollakiurie et une nycturie. L’arsenal pharmacologique était réduit aux antimuscariniques. Depuis peu, une nouvelle classe thérapeutique : les bêta-3 mimétiques sont disponibles en France, avec des résultats prometteurs concernant sa tolérance, principal frein à une bonne observance des antimuscariniques. Cependant, des recherches complémentaires restent nécessaires pour étudier chaque sous-populations (obstruction du bas appareil urinaire, neurologiques…)

      Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

      Comment je prescris : Betmiga ® (mirabégron) dans l’hyperactivité vésicale ?

      Summary

      Overactive bladder (OAB) is defined by ICS (International Continence Society) as urgency, with or without urge incontinence, usually with frequency and nocturia. The pharmacological treatment was reduced to antimuscarinic. Recently, a new therapeutic class: β3-adrenoreceptor agonist is available in France, with encouraging results regarding its tolerance, main obstacle to good compliance regarding antimuscarinic treatment. However, further research is still needed to explore each subgroup as patient with lower urinary tract obstruction and neurological population.

    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner
    • Editorial Board

      Progrès FMC, 2016, 3, 26, i

      Lire l'article Ajouter à ma sélection Désélectionner

    Vous pourrez également aimer

    • Editorial BoardLire la suite
    • Editorial BoardLire la suite
    • Editorial BoardLire la suite

    Continuer votre lecture