Traitement des adénocarcinomes prostatiques limité à un lobe par hémiablation HIFU (étude AFU) sur 110 patients

21 novembre 2014 - 4:00pm

Thème: 
Cancer de la prostate localisé
Référence: 
O-163

Objectifs
Rapporter les résultats fonctionnels et oncologiques préliminaires du traitement HIFU limité à un seul lobe (hémi-ablation) chez des patients présentant un cancer de prostate en première intention.

Méthodes
Étude multicentrique (13 centres français), AFU promoteur. Critère d’inclusion : patient d’âge > 50 ans, stade T1c ou T2a, PSA < 10 ng/ml, IRM multiparametrique, 12 biopsies randomisées + 2 biopsies par cibles IRM, score de Gleason ≤ 7 (3 + 4), REUP possible, biopsies de contrôle à 6 ou 12mois. Traitement : Hémi-ablation par Ablatherm®.

Résultats
Treize centres, 110 patients, âge : 64,8 ans [50–78 ans], PSA : 5,42 ± 3, volume prostatique 38,9 ± 16,8, nombre de biopsies positives : 2,06/patient (Gleason 6 : 71 % et Gleason 7 : 29 %). Résections concomitantes : 55,4 %. À un an, diminution du PSA de 44,6 %, du volume de 26,3 % et de l’IPSS de 27,2 %. Biopsies de contrôle (91 patients, entre 6 et 12 mois) : 87 % de biopsies négatives dans le lobe traité (ensemble de la prostate, 65,9 %). Trente biopsies positives : 25 Gleason 6 et 5 Gleason 7 (3 + 4). Patients avec biopsies positives : 18 surveillances active, 10 : 2e session HIFU, 4 PR robot et 4 radiothérapies. Aucun patient n’est sous hormonothérapie. À un an, 84,5 % des patients sans traitement radical. Taux d’incontinence : 1,8 %. Le taux d’IIEF-5 ≥ 17 à un an est de 75 % (53 patients).

Conclusion
Le traitement par hemi-ablation HIFU est faisable avec des effets secondaires très modérés. Le pourcentage de biopsies négatives dans le lobe traité à un an était de 87 %. Un traitement de rattrapage par chirurgie, radiothérapie ou HIFU est possible.