Traitement de la varicocèle idiopathique par sclérothérapie scrotale antérograde : notre expérience à propos de 564 cas

21 novembre 2014 - 3:30pm

Thème: 
Andrologie
Référence: 
O-167

Objectifs
Le but de notre travail est d’évaluer les résultats fonctionnels et morphologiques de la sclérothérapie scrotale antérograde (SSA) dans le traitement de la varicocèle idiopathique de l’adulte.

Méthodes
Il s’agit d’une étude descriptive et analytique à propos de 564 patients traités pour varicocèle idiopathique occasionnant soit un tableau d’hypofertilité et/ou symptomatique ; durant la période allant du janvier 2008 jusqu’au mars 2013. Les données préopératoire, peropératoire et postopératoire ont été analysées, le seuil de signification a été fixé à 0,05.

Résultats
Le traitement a pu être réalisé chez tous les patients avec disparition de la varicocèle en postopératoire chez 480 patients (85 %). La durée moyenne de l’intervention était de 17 min [14–65 min] et la durée moyenne d’hospitalisation était de 18 heures [5–36 heures] Nous avons remarqué une amélioration statistiquement significative de l’ensemble des caractéristiques spermiologiques. L’oligospermie est passé de 43,2 % à 25,5 %, l’asthénospermie est passée de 49 % à 29,4 % et la tératospermie de 21,6 % à 11,8 %. Le taux de paternité chez les hommes hypofertiles était de 23,5 %. La disparition de la douleur et ou la gène scrotale occasionnée par la varicocèle a était objectivé chez 270 patients (48 %) Le taux de complication était de 12 % la plus sérieuse était l’d’hypotrophie testiculaire notée chez 4 patients.

Conclusion
La sclérothérapie scrotale antérograde est une technique aussi efficace facile et reproductible dans le traitement de la varicocèle idiopathique, avec une morbidité et un séjour postopératoire mois important en comparaison avec les autres techniques.