Tolérance des endoprothèses urétérales type double J : étude prospective randomisée comparant la Tamsulosin vs Paracétamol

19 novembre 2014 - 4:15pm

Thème: 
Lithiase
Référence: 
O-029

Objectifs
Comparé à travers une étude prospective randomisée sur une période de 2 ans, l’amélioration de la tolérance des d’endoprothèses urétérales type « double J » (EU) en utilisant le questionnaire USSQ (Ureteral Stent Symptôme Questionnaire) chez deux groupes de patients, le premier groupe sous Tamsulosin 0,4 mg/jour et le deuxième groupe sous paracétamol 1 g × 3/jour.

Méthodes
Étude de 60 patients ayant bénéficié d’une EU pour une pathologie lithiasique obstructive, colligés au service d’urologie du CHU Mohammed VI de Marrakech, durant une période de 2 ans, de février 2011 à janvier 2013. Les 60 patients sont répartis entre les deux groupes de manière aléatoire à l’aide d’une liste constituée à l’avance de nombres au hasard. L’analyse statistique a fait appel au logiciel Epi Info dans sa sixième version (CDC Organization et OMS, (Suisse) 2000). Le test t de Student est utilisé pour la comparaison des variables quantitatives. Le seuil de significativité retenu pour les tests effectués est de 0,05.

Résultats
Les caractéristiques épidémiologiques des patients sont représentées dans le Tableau 1 annexe. Groupe 1 : prise de Tamsulosin 0,4 mg/jour. Groupe 2 : prise de Paracétamol 1 g × 3/jour. Le moment d’évaluation : 3 semaines après le port d’une EU en consultation ou au bloc opératoire à son ablation.

Résultats
La Tamsulosin a été associés avec une diminution significative des symptômes urinaires dans le G1 que dans le G2 traité par du paracétamol (p < 0,05). De même, les résultats étaient statistiquement significatifs pour la douleur dans le G1 que dans le G2 (p < 0,05). Les autres domaines de l’USSQ n’avaient pas de différences significatives dans les paramètres mesurés dans le G1 que dans le G2 (p > 0,05).

Conclusion
La morbidité des EU est importante. La nécessité d’évaluer le retentissement des EU, en termes de symptômes engendrés s’impose mais aussi et surtout en termes de retentissement sur la qualité de vie. Les données de notre étude confirment que la Tamsulosin est nettement meilleure que le paracétamol dans l’amélioration de la tolérance des EU type double J.