Stadification tumorale avant prostatectomie totale : place de l’IRM au sein des autres données préopératoires

20 novembre 2014 - 4:45pm

Thème: 
Cancer de la prostate localisé
Référence: 
O-069

Objectifs
La stadification préopératoire précise est indispensable avant prostatectomie totale. Le but est d’évaluer la place de l’IRM prostatique par rapport aux autres données préopératoires dans cette stadification.

Méthodes
De 2000 à 2014, 1743 patients opérés d’une prostatectomie totale avaient eu une IRM préopératoire. Ont été analysés : l’âge, le stade clinique, le taux de PSA, les résultats des biopsies (nombre, score de Gleason) et l’IRM (iT2, iT3a, iT3b) et les résultats anatomo-pathologiques de la pièce opératoire (pT2, pT3a, pT3b). Des analyses uni- et multivariées ont été effectuées pour évaluer le stade final entre intra- et extra-prostatique. Ces tests ont été effectués sur une population test, échantillon aléatoire n = 1043 et validé sur une population de validation, n = 700.

Résultats
L’âge moyen était de 62,9 ans, le PSA 9,6 ng/ml, la population était répartie de la façon suivante : stade clinique 1, n = 1424, stade 2, n = 254, stade 3, n = 32 ; le score de Gleason des biopsies 6, n = 990, ≥ 7, n = 717 ; à l’IRM iT2, n = 1322, iT3a, n = 290, iT3b, n = 131 ; sur la prostatectomie pT0, n = 15, pT2, n = 998, pT3a, n = 548, pT3b, n = 181, pT4a, n = 1. En analyse uni- (Tableau 1) et multivariée les éléments prédictifs du stade était le stade clinique, le PSA, le score de Gleason sur les biopsies, le poids de la prostate et l’IRM. Ce résultat permet d’intégrer l’IRM dans un score (Tableau 2) avec une AUC de 0,74 [IC 95 % : 0,71–0,77]. Un seuil à 3 correspond à une VPP de 61 %, une VPN de 74 %.

Conclusion
L’analyse des données préopératoires classiques associées à l’IRM permet d’améliorer la stadification avant prostatectomie radicale.