Résultats à long terme après cure de prolapsus par voie vaginale par implantation de treillis Avaulta™ antérieur

21 novembre 2014 - 3:30pm

Thème: 
Statique pelvienne, Périnéologie
Référence: 
O-142

Objectifs
L’implantation de matériel prothétique pour cure chirurgicale de prolapsus antérieur par voie vaginale est largement utilisée en pratique clinique, mais très peu d’études rapportent les résultats de cette technique à long terme. L’objectif de ce travail était de décrire les résultats du traitement du prolapsus par implantation de treillis Avaulta™ avec un recul minimum de 3 ans.

Méthodes
Une évaluation prospective a été réalisée dans un centre de référence. Toutes les patientes ayant reçu l’implantation d’une prothèse Avaulta Anterior ™ (Bard, Covington, GA, États-Unis) entre 2008 et 2011 ont été inclues. Les données préopératoires et peropératoires ont été recueillies dans une base de données dédiée, ainsi que les résultats postopératoires. Une actualisation des données a été réalisée en février 2014, sur les questionnaires validés de satisfaction (questionnaire Patient Global Impression of Improvement), de qualité de vie (Pelvic Floor Impact Questionnaire, PFIQ-7) et de symptomes (Pelvic Floor Distress Inventory PFDI-20), les effets secondaires, le taux et motifs de ré-opération, la sexualité, la continence.

Résultats
Une cohorte de 48 patientes a été évaluée avec un recul médian [interquartile Q1–Q3] de 60 mois [47–64]. Les caractéristiques initiales et périopératoires sont résumées dans le Tableau 1. Les complications post-opératoires ont été deux cas d’infection urinaire et un cas de perforation vésicale (suites simples). Au dernier suivi, 6 patientes étaient décédées et 6 perdues de vue. Cinq patientes avaient été ré-opérées : une pour infection/explantation de prothèse, une pour cure de rectocèle apparue secondairement et trois pour implantation différée de bandelette sous-uréthrale. Une récurrence du prolapsus antérieur (stade ≥ 2) était notée dans trois cas, sans ré-intervention. La grande majorité des patientes était satisfaite (Fig. 1), peu symptomatique (PDFI médian 40/300 [18–77], et avaient un score de qualité de vie satisfaisant (PFIQ-7 médian 12/300 [0–50]).

Conclusion
La cure de prolapsus génital de l’étage antérieur par voie vaginal, par implantation de treillis Avaulta™ était à long terme efficace et sûre, avec un seul cas de complication grave.