Résultats des biopsies prostatiques à 1 an chez des patients placés en surveillance active (protocole PRIAS)

22 novembre 2014 - 12:00pm

Thème: 
Cancer de la prostate localisé
Référence: 
O-185

Objectifs
La surveillance active (SA) est une option de prise en charge avec traitement différé à un stade potentiellement curable si nécessaire. L’objectif est d’évaluer les résultats anatomo-pathologiques après biopsie prostatique à 1 an, dans une cohorte issue d’un protocole prospectif de surveillance active (SA) (critères d’inclusion PRIAS) pour les adénocarcinomes de prostate à faible risque évolutif.

Méthodes
Étude observationnelle prospective (2008–2014) de 116 patients en SA (inclus dans l’étude internationale PRIAS) pour un adénocarcinome de prostate T1c/T2 à faible risque. Les critères d’inclusion étaient : PSA initial ≤10 ng/mL, densité du PSA < 0,2, score de Gleason biopsique ≤3 + 3 = 6 et une ou deux carottes biopsiques positives et temps de doublement du PSA (PSADT) < 0,2. Le protocole de surveillance comportait un PSA/3 mois pendant 2 ans puis/6 mois, un TR/6 mois, une biopsie de contrôle à 1 an puis/3 ans.

Résultats
À l’inclusion 61,21 % des patients avaient 1 biopsie positive, et 38,79 %, 2 biopsies positives avec un PSA médian à 5,5 ng/mL et un âge médian de 64,7 ans. Au TR, 88,8 % étaient T1c et 11,2 % T2a. À 1 an, 83 patients ont été biopsiés (33 manquants : 6 inclusions < 1 an, 5 refus, 14 perdus de vue, 7 arrêts de SA, 1 décès d’autre cause). 32,53 % des biopsies étaient négatives (27 patients) et 22,89 % (19 patients) avaient plus de 2 carottes positives. Le score de Gleason était stable dans 54,22 %, montrait une progression dans 9,63 %. Les patients à BP négative à 1 an, au terme du suivi étaient : 21 en SA, 1 poursuivait la SA malgré la nécessité d’un traitement curateur, 2 PR, 1 curietherapie (choix personnel), 1 arrêt de SA pour AVC (Tableaux 1 et 2).

Conclusion
Les biopsies à 1 an étaient négatives dans 1/3 des cas et montrent une progression dans 36,14 % soit par le nombre de carottes ou le score de Gleason ou les deux. Les patients choisissant la SA doivent être informés initialement de la nécessité d’un contrôle biopsique à court terme et des résultats à en attendre.