Résultats de la surrénalectomie laparoscopique pour hyperaldostéronisme primaire sur adénome de Conn

22 novembre 2014 - 11:45am

Thème: 
Tumeur : rétropéritoine et surrénale
Référence: 
O-212

Objectifs
L’hyperaldostéronisme primaire est une cause fréquente d’hypertension résistante et se prête à une intervention chirurgicale lorsqu’elle est causée par un adénome de Conn. Le but de cette étude était d’étudier les résultats à long terme de la surrénalectomie laparoscopique dans le contrôle de l’hypertension causée par un adénome de Conn.

Méthodes
Sur une série de 469 surrénalectomies laparoscopiques réalisées entre 1996 et 2013, dans 87 cas, l’indication était un hyperaldostéronisme primaire. La pression artérielle (PA), la kaliémie et les traitements antihypertenseurs étaient étudiés avant et après la surrénalectomie.

Résultats
Au total, 51 hommes et 36 femmes ont été opérés par cœlioscopie (80 rétropéritonéales et 7 transpéritonéales). La durée opératoire moyenne était de 125 ± 49 min. Nous avons observé une diminution significative de la PA systolique postopératoire qui est passée de 146 mmHg à 131 mmHg au dernier suivi (p < 0,0001), le traitement antihypertenseur a été diminué en moyenne de 1,6 médicaments (soit une diminution de 2,7 à 1,1 médicaments) (p < 0,0001). Dans l’ensemble, 31 % des patients étaient guéris de l’hypertension et ne nécessitaient plus d’antihypertenseur. Cinquante pour cent présentaient une amélioration du contrôle tensionnel avec (n = 41 %) ou sans (n = 9) réduction de leur nombre d’antihypertenseurs, et 19 % n’avaient aucun changement ou une aggravation de l’hypertension. Aucun paramètre n’apparaissait prédictif de la résistance de l’HTA à la chirurgie.

Conclusion
Chez des patients sélectionnés de façon appropriée, la surrénalectomie laparoscopique pour hyperaldostéronisme primaire est efficace pour améliorer le contrôle tensionnel à long terme.