Première étude randomisée, multicentrique, contrôlée en double insu, étudiant l’efficacité du sulforaphane versus placebo chez des patients atteints d’un cancer de la prostate en échappement biologique après prostatectomie

20 novembre 2014 - 4:15pm

Thème: 
Cancer de la prostate avancé
Référence: 
O-078

Objectifs
Le sulforaphane (SF) est un composé naturel extrait du brocoli. Il agit au niveau de plusieurs cibles moléculaires mais est instable sous sa forme libre bioactive. Nous avons étudié l’efficacité d’un SF libre stabilisé.

Méthodes
Essai multicentrique, 81 patients, 69 ± 6 ans, avec un taux de PSA en augmentation > 0,2 ng/ml (et < 5 ng/ml) après prostatectomie totale ± radiothérapie externe, un score de Gleason ≤ 7, un temps de doublement du PSA (PSA DT) > 5 et < 36 mois (M) ont participé à une étude randomisée, contrôlée en double insu versus placebo (P). Le traitement : 60 mg de SF per os quotidien, pendant 6 mois (M0–M6) suivi de deux mois sans traitement (M6–M8). Une baisse de 0,012 log (ng/ml)/mois de la pente de Log (PSA) dans le bras SF était attendue par rapport au P.

Résultats
Soixante-dix-huit patients (en ITT) ont été évalués entre M0 et M6. La pente log (PSA) médiane était de 0,0248 dans le bras SF et 0,042 dans le bras P (p = 0,11, du fait d’une variabilité inattendue du PSA à M1). L’effet traitement, d = –0,0162 log (ng/ml)/mois (95 % CI = –0,0374, +0,0031) était significatif. La différence des valeurs PSA entre M6 et M0 était plus importante dans le bras SF par rapport au P (+0,099 ± 0,341 vs +0,620 ± 1,417 ng/ml ; p = 0,03). Une augmentation de 86 % du PSA-DT (28,9 vs 15,5 mois) a été observée chez les patients SF. La testostéronémie n’a pas varié. L’observance et la tolérance ont été très bonnes. En étude exploratoire, les pentes de log (PSA) du bras SF sont moindres entre M0–M3–M6 (p = 0,0439), M0–M6 (p = 0,0397), M3–M6 (p = 0,011).

Conclusion
Le sulforaphane stabilisé, utilisé dans cette première étude preuve de concept, semble ralentir la progression du PSA chez les patients en échappement biologique après prostatectomie totale ± radiothérapie externe adjuvante ou de rattrapage. Son efficacité clinique doit être confirmée.