Plicature de bandelette sous urétrale pour traiter l’incontinence urinaire d’effort persistante ou récidivante après pose de bandelette sous urétrale

22 novembre 2014 - 12:45pm

Thème: 
Incontinence urinaire
Référence: 
O-228

Objectifs
Évaluer la faisabilité et l’efficacité de la remise en tension des bandelettes sous urétrales par une plicature en paletot en cas d’incontinence urinaire d’effort persistante ou récidivante après pose d’une BSU.

Méthodes
Étude rétrospective monocentrique incluant des patientes présentant un échec ou une récidive après pose d’une bandelette sous urétrale. L’éligibilité s’est faite après un bilan clinique et para-clinique complet prouvant le mécanisme et la récidive de l’IUE. La chirurgie a consisté en une plicature en paletot de la bandelette.

Résultats
Dix-neuf patientes ont été incluses. Les résultats sont évalués sur le questionnaire MHU et le bilan urodynamique. Le suivi moyen est de 27,2 mois. Selon le MHU, 73,7 % des patientes sont guéries et 84 % sont améliorées IC 95 %[0,52–0,95]. La différence entre le score MHU de l’IUE avant et après la plicature est significative (p = 0,0005) et passe de 2,31 à 0,56 en moyenne. Il n’y a eu aucune complication peropératoire. Il y a eu deux rétentions aiguës d’urine postopératoire avec reprise chirurgicale et section d’un fil permettant de détendre la bandelette sous-urétrale sans perdre le bénéfice de la plicature. Il n’y a pas d’augmentation significative des urgenturies ou de la dysurie de novo.

Conclusion
Les résultats de cette étude confirme la faisabilité, l’efficacité et la morbidité faible de la remise en tension de la BSU.