Néphrectomie partielle laparoscopique robot-assistée avec clampage artériel suprasélectif pour tumeur hilaire complexe

20 novembre 2014 - 12:00pm

Thème: 
Tumeur du rein
Référence: 
V-005

Objectifs
Les tumeurs en situation hilaire représentent une difficulté technique surajoutée pouvant engendrer lors de la réalisation d’une chirurgie conservatrice des durées d’ischémie rallongées. L’objectif de cette vidéo était d’illustrer un cas de néphrectomie partielle robotisée (NPR) d’une tumeur hilaire sous clampage suprasélectif.

Méthodes
Les étapes clés de l’intervention, réalisée avec le robot chirurgical Da-Vinci (Intuitive Surgical) par voie transpéritonéale, à l’aide de 3 bras opérateurs, 2 optiques de 0 et 30° et 2 trocarts de 5 mm et 10 mm pour l’aide opératoire, sont présentées. Le clampage artériel a été réalisé à l’aide de clamps bulldog à usage robotique de 25 mm (SCANLAN). Les données cliniques associées au cas présenté sont issues de la base de données UroCCR et y ont été collectées après consentement.

Résultats
La patiente, âgée de 66 ans, présentait un cancer bilatéral avec, une tumeur polaire supérieure gauche de 3,5 cm et une tumeur hilaire droite de 5,3 cm. La lésion gauche, de prise en charge la plus simple, fut traitée en premier par NPR. La tumeur droite, de complexité élevée (RENAL-10ph PADUA-11p), a été prise en charge 2 mois plus tard. Une dissection du pédicule vasculaire a alors été réalisée jusqu’en intra-hilaire et 2 artères à destinée tumorale directe ont été individualisées, clippées puis sectionnées. L’exérèse tumorale a été conduite sous clampage sélectif de 2 branches artérielles de 2e et de 3e ordre respectant ainsi la vascularisation du tiers inférieur du rein. La durée de clampage était de 22 minutes. Les 2 lésions étaient des CCRc de grades 2 et 3 de Führman.

Conclusion
Une tumeur en situation hilaire nécessite, du fait de ses rapports avec les vaisseaux, une dissection pédiculaire poussée, elle-même propice à la réalisation d’un clampage suprasélectif.