Néphrectomie partielle droite par voie laparoscopique rétropéritonéale assistée par robot : vers une standardisation de la technique

20 novembre 2014 - 12:00pm

Thème: 
Tumeur du rein
Référence: 
V-004

Objectifs
Décrire les spécificités de l’abord rétropéritonéal d’une néphrectomie partielle droite laparoscopique assistée par robot Da-Vinci.

Méthodes
Une tumeur rénale exophytique de 2 cm de score RENAL et PADUA de 4/10 et 6/14 chez une patiente de 74 ans (IMC 31) a été traitée par voie rétropéritoénale robot-assistée. L’installation, la position des trocarts et du robot sont les points clés de l’intervention, dans cet espace de travail limité. L’abord direct du pédicule rénal s’effectue par le repérage du muscle psoas, l’ouverture du fascia de Gérota puis le repérage de la veine cave. Une fois, artère et veine rénale contrôlées, le rein est libéré de sa graisse permettant d’accéder à la lésion puis d’effectuer la néphrectomie partielle après clampage simple de l’artère rénale.

Résultats
L’encombrement spatial du robot nécessite des spécificités dans le positionnement des trocarts. La séquence de l’intervention est ensuite la même que celle utilisée en voie laparoscopique classique. La voie rétropéritonéale a permis un accès direct premier au pédicule et à la partie postérieure du rein et ainsi réaliser une tumorectomie sans décollement colique ni ouverture de la cavité abdominale. La durée de clampage vasculaire était de 11 minutes avec des pertes sanguines négligeables. L’examen anatomopathologique a montré un carcinome rénale papillaire Führman 2, pT1aNxR0.

Conclusion
La néphrectomie partielle par voie laparoscopique rétropéritonéale assistée par robot est une technique chirurgicale parfaitement adaptée pour les tumeurs rénales postérieures. La standardisation de la technique permet à l’opérateur et à son assistant d’optimiser les résultats carcinologiques avec un faible taux de complications.