Les prothèses endo-urétrales(PEU) temporaires d’incontinentation ont-elle un impact sur la capacité éjaculatoire des patients ?

20 novembre 2014 - 3:15pm

Thème: 
Neuro-urologie et autres troubles mictionnels
Référence: 
O-099

Objectifs
Les PEU d’incontinentation se sont imposées comme une prise en charge de référence des patients tétraplégiques ne pouvant pas faire d’auto sondages. L’objectif principal de cette étude a été d’établir l’impact potentiel des PEU d’incontinentation sur la capacité éjaculatoire.

Objectifs
Étude descriptive monocentrique incluant les hommes blessés médullaires ayant bénéficié de la pose ou d’un changement de PEU entre janvier 2004 et janvier 2014 avec au moins un test éjaculatoire consécutif. Pour chaque sujet, ont été analysés : la présence d’une éjaculation, le type d’éjaculation, le mode de stimulation utilisé, la congélation de paillettes et la spermoculture.

Résultats
Sur 11 sujets présentant une tétraplégie complète sur le plan moteur on dénombrait 8 (72 %) hommes pour lesquels une éjaculation était possible après pose de PEU. Parmi ces derniers, 6 (55 %) présentaient une éjaculation antégrade ou antéro-rétrograde. Il n’a pas été possible de réaliser de congélation de paillettes chez 4 d’entre eux en raison d’une spermoculture positive ; (2) d’une térato-azoospermie ; (1) ou d’absence de projet de procréation (1).

Conclusion
Dans cette étude exploratoire il a été constaté plus de 70 % d’éjaculation préservée après pose de PEU dont plus de 50 % par voie antégrade ou antéro-rétrograde. Une étude de plus grande envergure pourrait permettre de préciser l’impact éventuel des PEU sur l’éjaculat et, à plus long terme, sur la fertilité.