Le traitement par onabotulinumtoxin A (BOTOX®) améliore l’incontinence urinaire et la qualité de vie des patients porteurs d’hyperactivité Vésicale idiopathique indépendamment des infections urinaires ou du recours à l’autosondage

19 novembre 2014 - 4:45pm

Thème: 
Incontinence urinaire
Référence: 
O-031

Objectifs
Étude des données poolées de 2 études comparatives de phase 3 de BOTOX® versus placebo : analyse de l’efficacité sur l’incontinence urinaire et la qualité de vie selon l’état d’infection urinaire ou la nécessité d’autosondage (AS).

Méthodes
Deux groupes de patients ont été traités par BOTOX® 100 U (n = 557) ou placebo (n = 548). La proportion de patients répondeurs (« améliorés » ou « nettement améliorés ») sur une échelle de bénéfice thérapeutique (TBS = Treatment Benefit Scale) à la semaine 12 est étudiée. Le score total d’incontinence (I-QOL) et les domaines du King's Health Questionnaire (KHQ) (limitations de rôle, sociales, physiques et l’impact en matière d’incontinence) ont été analysés ainsi que le statut infectieux urinaire. Les différences minimales importantes (MID) étaient à + 10 et –5 points pour I-QOL et pour KHQ, respectivement.

Résultats
L’utilisation de l’AS n’altère pas le bénéfice du traitement de l’incontinence urinaire par BOTOX® (répondeurs TBS positifs : 62,9 et 61,7 % avec et sans AS). Indépendamment de l’état infectieux urinaire, BOTOX® réduit les épisodes d’incontinence urinaire quotidien vis-à-vis du placebo (–3,01 contre –1,19 épisodes/jour avec infection urinaire ; –2,76 vis-à-vis de –0,93 sans infection urinaire et augment le taux de répondeurs (TBS) (52,5 % contre 33,3 % avec infection urinaire, et 63,8 % contre 27,6 % sans infection urinaire). Des améliorations supérieures au MID sont observées avec BOTOX® dans I-QOL et dans l’ensemble des domaines KHQ évalués, quel que soit l’emploi de l’AS ou le statut infectieux urinaire.

Conclusion
L’utilisation de l’AS ne diminue pas la perception de bénéfice thérapeutique pour les patients traités par BOTOX® pour incontinence urinaire par HAV idiopathique. BOTOX® réduit l’incontinence urinaire et améliore la QdV quelque soit le statut infectieux urinaire.