Le kyste de l'ouraque

19 novembre 2009 - 5:15pm

Thème: 
Autres
Référence: 
O-090

Objectifs.– Le kyste de l’ouraque est une pathologie congénitale rare due à un défaut d’oblitération du canal de l’ouraque. Souvent asymptomatique, il peut être révélé par une complication telle que l’infection et la fistule ombilicale. Le but de notre travail est de préciser les particularités diagnostiques et thérapeutiques de cette entité rare.

Méthodes.– Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive de 23 observations de kystes de l’ouraque colligées entre 2000 et 2008.

Résultat.– Il s’agit de 15 hommes et 8 femmes dont l’âge moyen est 26 ans (extrêmes de 7 à 63 ans). Le motif de consultation était : écoulement ombilical (12 cas), tuméfaction sous-ombilicale douloureuse (8 cas), douleur hypogastrique (5 cas), fièvre (4 cas) et infections urinaires à répétition (1 cas). L’échographie a montré une formation anéchogène, homogène, sous pariétale, médiane, sous-ombilicale, et, bien limitée, dans 5 cas et une formation hétérogène à paroi épaissie dans 3 cas. La fistulographie, pratiquée chez 3 patients, avait montré la cavité kystique sans communication vésicale. L’abord chirurgical était une incision médiane sous-ombilicale en extrapéritonéal (21 cas) et une cœlioscopie (2 cas). Le traitement a consisté en une mise à plat suivie à distance d’une exérèse complète du canal de l’ouraque (8 cas) et une exérèse simultanée du kyste et du canal à ras de la paroi vésicale (15 autres cas).

Conclusion.– Le diagnostic du kyste de l’ouraque impose l’exérèse complète du canal de l’ouraque emportant le kyste compte tenu du risque de complications, de récidive et de dégénérescence à distance. La voie cœlioscopique peut être réalisée en cas de kyste non compliqué.