La tumorectomie rénale remplit aussi bien les objectifs du « TRIFECTA » que la néphrectomie élargie lors de la prise en charge des carcinomes à cellules rénales pT3a de découverte fortuite

20 novembre 2014 - 4:15pm

Thème: 
Tumeur du rein
Référence: 
O-087

Objectifs
Comparer les résultats postopératoires, fonctionnels et carcinologiques de 2 cohortes de patients opérés de carcinomes à cellules rénales classés pT3a par tumorectomie rénale (TR) ou par néphrectomie élargie (NE).

Méthodes
À partir d’une base de données monocentrique remplie de manière prospective, nous avons extrait les données des patients opérés d’une TR dont l’analyse histologique a fait découvrir un envahissement du tissu adipeux péri-rénal ou un thrombus intra-tumoral d’une branche veineuse (pT3a). Ces patients ont été comparés à un groupe opéré à la même époque par NE, apparié selon l’âge, le tabagisme, le débit de filtration glomérulaire préopératoire, les circonstances de découverte, le type histologique et le grade de Fuhrman.

Résultats
Vingt-six patients ont été inclus dans chaque groupe. La taille tumorale était significativement différente (4,6 ± 2 cm dans le groupe TR vs 7,5 ± 3,3 cm dans le groupe NE, p < 0,001). 15,4 % des patients (n = 4) du groupe TR ont présenté des complications Clavien III/IV contre 3,8 % (n = 1) dans le groupe NE (p < 0,001). La fonction rénale postopératoire à 3 mois était comparable dans les 2 groupes. Sur le plan carcinologique, après un suivi médian de 21 mois, 69,2 % (n = 18) des patients opérés par NE (p = 0,33) étaient en rémission versus 80,8 % (n = 21) dans le groupe mais avec un taux de marge de 30,8 % (n = 8). Au final, les objectifs du « TRIFECTA » étaient atteints dans 46,2 % (n = 12) des cas dans le groupe TR et 53,8 % (n = 14) dans le groupe NE (p = 0,58).

Conclusion
Les patients opérés d’une TR dont l’analyse histologique révèle un pT3a semblent avoir des résultats postopératoires, fonctionnels et carcinologiques comparables à ceux de la néphrectomie élargie. Cependant, le taux de marge élevé incite à la prudence et peut faire discuter une chirurgie de totalisation.