La prothèse de soutien uretrobulbaire transobturatrice et prépubienne Surgimesh M-SLING* pour l’incontinence après prostatectomie : résultats cliniques d’une évaluation prospective de 86 cas à 1 an

22 novembre 2014 - 12:00pm

Thème: 
Incontinence urinaire
Référence: 
O-224

Objectifs
Diverses prothèses de soutien urétrobulbaire pour traiter l’incontinence après chirurgie de la prostate sont actuellement proposées : ici, les résultats cliniques à 1 an de la prothèse M-Sling sont presentés.

Méthodes
Étude prospective multicentrique française de soins courants incluant 86 patients incontinents après prostatectomie totale et perdant de 4 à 500 g par 24 h plus d’un an après l’intervention de prostatectomie totale qui ont été implantés avec une prothèse de soutien urétro-bulbaire à 4 bras et suivis pendant un an. Tous les patients ont été évalués prospectivement, en préopératoire et à un an par le nombre de protections, Q Max, RPM, indice de satisfaction, score EVA et registre des complications.

Résultats
À un an, absence de complication chirugicale de grade de Clavien supérieure à 1 : 3 rétentions postopératoires prolongeant le sondage de 24 à 72 h. Vingt-quatre sur 86 (28,4 %) patients ne portaient pas de protection, 24 (27,27 %) portaient une protection occasionnelle ou de sécurité, 27 (30,68 %) mouillaient une protection par 24 h, 5 (5,68 %) deux protections, 5 (5,68 %) trois protections et 2 données manquantes. Quarante-quatre pour cent des patients étaient très satisfaits des résultats, 34 % satisfaits, 21 % insatisfaits, 1 patient très insatisfait. Quatre patients présentaient un Q Max < 12 ml/s, mais aucun ne présentait un résidu > 60 ml. La douleur périnéale postopératoire était en moyenne à 3,52 (± 1,42) EVA à 48 h, 1,95 (± 1,36) EVA à 2 mois et 1,33 (± 0,47) EVA à un an.

Conclusion
La prothèse M-Sling est bien tolérée et ses résultats comparables à ceux publiés pour d’autres prothèses. Des essais comparatifs sont impératifs.