La néphrectomie partielle versus robotique dans le traitement des cancer du rein : une perspective médico-économique

20 novembre 2014 - 4:30pm

Thème: 
Tumeur du rein
Référence: 
O-088

Objectifs
L’avènement de la chirurgie robotique a permis d’élargir les indications et la diffusion de la chirurgie mini-invasive du rein. Cependant, les considérations économiques constituent un défi pour toute institution. L’objectif de cette étude était de comparer les coûts de la néphrectomie partielle ouverte (NPO) et robot-assistée (NPR) pour cancer.

Méthodes
Les coûts directs associés aux interventions et la durée de séjours des patients opérés pour une NPO et NPR dans une même institution entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2012 ont été calculés. Les coûts étaient classés en plusieurs catégories : soins chirurgicaux, soins infirmiers, anesthésie, médicaments, anatomopathologie/examens biologiques, imagerie, kinésithérapie et autres. Avant comparaison, les coûts ont été pondérée par le score de morbidité de Charlson Morbidity Index (CMI), All Patient Refined (APR) Classification System, et le score de néphrométrie RENAL.

Résultats
Le nombre d’interventions sur la durée de l’étude, le coût moyen par séjour et la durée de séjour sont résumés dans le Tableau 1. Alors que le coût des soins chirurgicaux de la NPR étaient supérieurs à ceux de la NPO sur toute la durée de l’étude, les coûts directs de cette dernière étaient supérieurs avec un gain de 1547 $ (p < 0,001) en faveur de la voie robot-assistée. La réduction des coûts s’est fait dans la catégorie soins infirmiers, durée de séjour et le recours à moins d’agents hémostatiques (Fig. 1). Ces avantages étaient maintenus après la pondération sur les CMI, APR et RENAL score.

Conclusion
À notre connaissance, cette étude est la première à rapporter un avantage économique à la voie robotique dans la NP suggérant que la NPR une plus grande efficiente que la NPO. Cette étude devrait être validée par d’autres institutions.