La néovessie iléale en W : qualité de vie et résultats fonctionnels à long terme

20 novembre 2014 - 11:45am

Thème: 
Tumeurs de la vessie
Référence: 
O-051

Objectifs
Évaluer rétrospectivement la qualité de vie et les résultats fonctionnels urinaires de la néovessie iléale en W de Hautmann avec un recul minimum de 10 ans.

Méthodes
Entre 1994 et 2004, 89 patients ont subi une cystoprostatectomie totale pour cancer de vessie avec remplacement iléal orthotopique en W. Parmi eux, 42 patients (47,2 %) sont décédés, 14 (15,7 %) sont perdus de vue et 30 (33,7 %) parmi les 33 contactés ont accepté d’être revus en consultation. Le recul moyen était de 157 mois (120–223), l’âge moyen de 72 ans (53–87). Une évaluation de leur qualité et vie (SF36, Ditrovie) et des résultats fonctionnels de leur dérivation urinaire (USP, nombre de protections, débitmètrie, mesure du résidu post-mictionnel) était réalisée.

Résultats
Les 8 dimensions du score SF36 étaient comparables à celles de la population française (Fig. 1). Le score résumé physique était de 49,2, le score résumé psychique de 48,3 contre respectivement 50,3 et 47,2 dans la population française. Le score Ditrovie (1–5) moyen était à 1,83(1,1–4). La continence diurne était satisfaisante (≤ 1 protection/jour) chez 29 patients (97 %). La continence nocturne était satisfaisante (≤ 1 protection/nuit) chez 27 patients (90 %). Les scores moyens d’incontinence diurne (0–9), d’hyperactivité (0–21) et de dysurie (0–9) du questionnaire USP étaient respectivement de 1,5, 3,4 et 2,1. Le débit maximum était en moyenne de 18 ml/s pour un volume mictionnel moyen de 324 ml et un résidu post mictionnel médian de 69 ml. Un seul patient (3,3 %) avait recours aux autosondages.

Conclusion
Nos résultats suggèrent que la qualité de vie et le statut mictionnel des patients avec néovessie iléale orthotopique restent satisfaisants à long terme.