La gangrène de Fournier : approche étiologique et thérapeutique (à propos de 31 cas)

20 novembre 2014 - 5:15pm

Thème: 
Infection
Référence: 
O-121

Objectifs
La gangrène de Fournier est une fasciite nécrosante rapidement progressive du périnée et des organes génitaux externes. L’étiologie est identifiée dans 65 % des cas. Son mode de présentation parfois atypique, son retentissement général parfois modeste au début, entraînent souvent un retard dans le diagnostic et le traitement. Dans cette étude, nous nous proposons de déterminer les caractéristiques épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques de cette pathologie.

Méthodes
Étude rétrospective de 31 cas colligés entre 2000 et 2013.

Résultats
L’âge moyen de nos patients était de 56 ans. Les antécédents de diabète et de chirurgie périnéale (abcès de la marge anale, hémorroïdectomie, fracture de la verge) étaient présents chez respectivement 64 % et 19 % dans notre série. Le traitement comportait un volet médical (réanimation/triple antibiothérapie) associé à un volet chirurgical : débridement large immédiat suivi d’une phase de restauration (en fonction de l’étendue des lésions) 60 % des patients ont bénéficié d’une chirurgie de seconde phase (suture secondaire, greffe cutanée) avec 45 % de résultats esthétiques satisfaisants.

Conclusion
La gangrène de Fournier présente des facteurs favorisants, comme l’âge, le diabète et l’immunodépression. Un traitement urgent et agressif est primordial pour assurer la survie du patient. Une ré-équilibration hydroélectrolytique, avec une antibiothérapie à large spectre suivie rapidement par un débridement chirurgical, est la base du traitement. Cependant, la mortalité reste élevée, de l’ordre de 20 à 80 % (Fig. 1).