Impact médico-économique de la résection transurétrale de vessie (RTUV) en lumière bleue utilisant la fluorescence pour le traitement des tumeurs de la vessie n’infiltrant le muscle (TVNIM) en France

21 novembre 2014 - 11:45am

Thème: 
Tumeurs urothéliales
Référence: 
O-137

Objectifs
L’impact médico-économique du diagnostic photodynamique après instillation d’hexylaminolevulinate (Hexvix©), au cours de la résection transuréthrale de la vessie (RTUV), par rapport à la RTUV conventionnelle en lumière blanche demandait à être précisé dans le système de soins français. Le but de ce travail était d’évaluer l’impact médico-économique de l’utilisation de la lumière bleue dans la prise en charge des TVNIM.

Méthodes
Un modèle de coût-utilité, fondé sur les données de la littérature et à défaut par dires d’experts, combinant un arbre décisionnel et un modèle de Markov a été utilisé pour simuler la prise en charge initiale suite à une première RTUV de tous nouveaux patients avec une TVNIM. Le critère de résultat du modèle était le nombre d’années de vie pondérées par la qualité de vie (QALY). L’évaluation économique portait sur les coûts directs.

Résultats
L’utilisation du diagnostic photodynamique entraînait une amélioration marginale des années de vie pondérées par la qualité de vie (0,075 QALY) et une réduction de 670 € des coûts induits par rapport à la prise en charge conventionnelle en lumière blanche (Fig. 1). Ainsi, la résection en lumière bleue était définie comme une stratégie dite « dominante » par rapport à la RTUV en lumière blanche.

Conclusion
Le modèle de l’étude a montré que la fluorescence en lumière bleue au cours de la RTUV était associée à une augmentation du nombre de QALY et à une réduction des dépenses de santé en France. Ce résultat est rare en oncologie. Cette analyse médico-économique confirme l’intérêt de l’hexylaminolevulinate dans la prise en charge initiale des TVNIM.