Impact de l’urétéroscopie souple et de la lithotripsie intrarénales sur la fonction rénale

22 novembre 2014 - 1:15pm

Thème: 
Lithiase
Référence: 
O-221

Objectifs
À ce jour, aucune étude n’a évalué l’impact de la chirurgie endoscopique intrarénale sur la fonction rénale. Le but de cette étude était d’évaluer les modifications et de déterminer les facteurs associés à une détérioration de la fonction rénale après urétéro-renoscopie et vaporisation laser des calculs.

Méthodes
Une analyse rétrospective a été menée dans un centre unique entre janvier 2010 et juin 2013 sur les patients traités par urétéroscopie souple pour des calculs intrarénaux. L’évaluation du débit de filtration glomérulaire (DFG) était dérivée de l’équation du groupe d’étude Modification of Diet in Renal Disease (MDRD). La classification de l’insuffisance rénale chronique (IRC) selon la National Kidney Foundation a été utilisée pour classer les DFG en 5 groupes. Un changement vers un groupe plus ou moins favorable après urétéroscopie était considéré comme signicatif.

Résultats
Au total, 163 patients ont été inclus, 86 hommes (52,8 %) et 77 (47,3 %) femmes. L’âge médian était de 52,8 ± 17 ans. Avant la procédure, 24 (16,6 %), 7 (4,3 %) et 1 (0,6 %) patients avaient respectivement un niveau d’IRC classé 3a,3b et 4. Après un suivi médian de 15,5 ± 11,5 mois, le DFG médian n’était pas significativement différent (de 84,3 ± 26,2 à 84,9 ± 24,5 ml/min (p = 0,675)). Une détérioration et une amélioration significatives de la fonction rénale ont été observées chez 8 (4,9 %) et 23 (14,1 %) patients respectivement. En analyse univariée, les procédures multiples (p = 0,023 ; HR : 5,4) et la présence d’ IRC préopératoire (p = 0,011 ; HR : 6,8) était associés à une détérioration de la fonction rénale. Ces résultats n’étaient pas retrouvés en analyse multivariée.

Conclusion
La prise en charge des calculs rénaux par urétéroscopie souple semble avoir une influence favorable sur la fonction rénale, cependant, une attention particulière doit être portée aux patients subissant plusieurs procédures ainsi qu’à ceux présentant une insuffisance rénale pré-existente.