Facteurs de récidive après curage rétro-péritonéal pour tumeur germinale : étude rétrospective multicentrique

21 novembre 2014 - 4:45pm

Thème: 
Andrologie
Référence: 
O-175

Objectifs
Évaluation des critères conditionnant la récidive des patients présentant des masses résiduelles significatives après chimiothérapie de tumeur germinale (TG) et traités par curage ganglionnaire rétro-péritonéal (CGRP)

Méthodes
Étude rétrospective multicentrique de 624 cas de CGRP pour TG après chimiothérapie réalisé entre 1985 et 2014. Les données cliniques, biologiques, histologiques et opératoires ont été colligées au sein d’une base Microsoft Access® 2013 puis exportées pour analyses statistiques sous IBM SPSS® v21. Trois dossiers ont été exclus d’emblée de l’analyse descriptive, faute de données suffisantes. Cinquante-sept dossiers supplémentaires ne comprenaient pas les données chronologiques suffisantes à l’analyse des survies.

Résultats
L’âge moyen lors de l’opération était de 31,5 ± 9,1 ans. L’histologie du curage concernait de la nécrose, du tératome, de la tumeur active dans 35,9, 48,0 et 16,1 % des cas. Le suivi médian était de 31 [0–331] mois, pour une survie sans récidive médiane estimée à 192 [174,2–209,8] mois. Elle était de 90,7, 86,4 et 81,0 % à 1, 2 et 5 ans. En analyse multivariée, les facteurs associés à la récidive étaient le stade AJCC (p = 0,042), le stade M lors du curage (p = 0,022), un curage combiné d’un autre territoire (p = 0,034), les marges de résection (p = 0,007), la nécessité d’un traitement secondaire (p = 0,001). L’histologie du curage n’était pas retenue par le modèle de Cox lorsque la nécrose et le tératome n’étaient pas regroupés. (Fig. 1)

Conclusion
Cette analyse rétrospective confirme les données histologiques du curage préalablement rapportées dans la littérature. L’agressivité initiale de la maladie et le succès du curage sont les éléments déterminants du pronostic.