Faciliter la néphrectomie partielle et éviter la néphrectomie radicale pour des tumeurs de moyenne et de haute complexité après un traitement néoadjuvant par le sunitinib

20 novembre 2014 - 3:15pm

Thème: 
Tumeur du rein
Référence: 
O-080

Objectifs
Le recours à la thérapie ciblée pour faciliter l’exérèse de tumeurs rénales à cellules claires (ccRCC) a déjà été rapporté. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’effet du sunitinib sur la conversion de la néphrectomie radicale (NR) en néphrectomie partielle (NP) chez des patients avec des ccRCC où la NP n’était pas envisageable en première intention.

Méthodes
Les patients traités par du sunitinib en néoadjuvant dans 4 centres ont été rétrospectivement analysés. Le type histologique « ccRCC » a été confirmé par une biopsie rénale. L’effet du sunitinib chez les patients qui avaient une masse rénale classée de moyenne à haute complexité selon le score RENAL et qui étaient récusés pour une NP en première attention a été analysé. Les patients avec une atteinte ganglionnaire étaient exclus. Le critère de jugement principal était la faisabilité de la NP (taux d’évitement de la NR) après thérapie ciblée. Les complications (classification de Clavien) chirurgicales ont également été analysées.

Résultats
Quarante-trois patients (49 reins) avec une taille et un score RENAL médians (IQR) respectivement de 7,2 cm (5,2–8,2) et 10 (9–11) étaient inclus. Les indications impératives de NP comprenaient un rein unique (n = 9), des masses bilatérales (n = 8) et un DFG < 60 ml/min (n = 27). Au total, 48 (98 %) tumeurs étaient opérées. La NP a pu être réalisée dans 36 (75 %) tumeurs à la place de la NR dont 10 (21 %) par voie robot-assistée. Une réduction de la taille tumorale a été notée dans 94 % des tumeurs (médiane de la baisse : 32,5 %, IQR : 19,5–46,5 %) et une réduction du score RENAL a été observé dans 74 % (baisse d’un1 point, n = 27 ; baisse de 2 points, n = 10). Le taux de complications majeures (Clavien ≥ 3) était de 5 %.

Conclusion
La NP est faisable après un traitement néoadjuvant par le sunitinib avec un taux de complication acceptable. Une approche néoadjuvante après biopsie chez des patients avec ccRCC récusés pour NP pour des difficultés techniques est une approche raisonnable notamment dans les indications impératives.