Évolution de la testostéronémie totale avant et après prostatectomie radicale : étude prospective monocentrique sur 43 patients

22 novembre 2014 - 11:45am

Thème: 
Cancer de la prostate localisé
Référence: 
O-182

Objectifs
Notre objectif est d’étudier l’évolution de la testostéronémie totale à la suite d’une prostatectomie radicale et d’analyser si cette évolution est différente selon les caractéristiques de la tumeur.

Méthodes
Les patients ayant eu une prostatectomie totale (par laparotomie ou robot-assistée) ont été inclus de manière prospective. Chacun des dosages de testostéronémie totale ont été réalisés entre 8 h et 11 h du matin dans le même laboratoire (celui de l’hôpital) : le premier la veille de l’intervention, le second un mois plus tard, le jour de la consultation de contrôle. Des données concernant les patients et les caractéristiques de la tumeur (âge, pGleason, PSA, pTNM) ont également été recueillies pour les confronter à l’évolution de la testostéronémie.

Résultats
Entre février 2013 et mars 2014, 43 patients consécutifs ont été inclus. L’âge moyen était de 63 ans (44–73 ans). La testostéronémie totale moyenne préopératoire était de 14,90 nmol/L, celle postopératoire de 16,34 nmol/L. Nous avons constaté une augmentation significative de la testostéronémie après prostatectomie (augmentation moyenne de 3,63 nmol/L ; p = 0,002). La hausse n’était pas significativement plus importante chez les patients ayant des tumeurs plus agressives (Gleason 4 + 3 et plus ; p = 0,11).

Conclusion
La testostéronémie totale semble augmenter de façon significative après prostatectomie radicale, ce qui peut faire suggérer un rôle inhibiteur de la tumeur sur sa sécrétion. L’effectif limité de notre étude n’a pas pu permettre de dire si cette hausse est plus importante chez les patients ayant des tumeurs plus agressives.