Évaluation du profil plasmatique des microARNs, comme marqueur diagnostic du cancer localisé de la prostate avec confirmation des analyses par prélèvement tissulaire sur spécimens après prostatectomie radicale élargie

19 novembre 2014 - 4:15pm

Thème: 
Cancer de la prostate localisé
Référence: 
O-009

Objectifs
Évaluer le niveau d’expression plasmatique et tissulaire des microARNs (miRs) chez les patients avec un cancer de prostate localisé (CaP) traité par prostatectomie radicale.

Méthodes
Le niveau d’expression des miRs plasmatique était analysés à partir de prélèvements plasmatiques préopératoires des patients avec un CaP et chez des sujets sains. L’analyse sur spécimens était menées après repérage du tissu cancéreux et du tissu sain témoin sur coupes HES puis un prélèvement des zones adjacentes sur bloc de paraffiné était réalisé. Le matériel était déparaffiné à l’aide du kit d’isolation (High Pure miRNA, Roche, Inc.). Six miRs étaient sélectionnés sur la base de la littérature : miR-375, miR-141, miR-101, miR-34a, miR-182, miR-195. Leur niveau d’expression relatif était évalué par RT-qPCR.

Résultats
Quarante-huit patients avec un CaP (Tableau 1), 25 sujet sains étaient inclus pour l’analyse plasmatique. L’extraction tissulaire était réalisée sur 19 des patients de la cohorte. Il y avait une surexpression significative des miRNA-375 (p = 0,0047), miRNA-141 (p = 0,0293) et du miR-195 (p < 0,0001) dans le plasma et le tissu des patients avec un CaP par rapport aux contrôles. Les analyses ROC montraient une sensibilité, une spécificité et un aire sous la courbe qui étaient respectivement de 61,5 %, 95,8 % et 81 % (p = 0,003411) pour le miR-375, de 69,2 %, 82,6 % et 73 % (p = 0,02886) pour le miR-141 et de 79,4 %, 83,3 % et 80 % (p < 0,0001) pour le miRNA-195.L’analyse combinée des miRs pouvaient augmenter la valeur diagnostique avec une sensibilité de 74 %, une spécificité de 95 % et une aire sous la courbe de 85 % (Fig. 1).

Conclusion
Le niveau d’expression plasmatique a été confirmé par analyse tissulaire pour les miR-375 et miR-141 avec une aire sous la courbe prometteuse pour une utilisation comme marqueurs diagnostiques. D’autres analyses sont nécessaires pour confirmer ces résultats sur plus grande cohorte.