Énucléation de la prostate au laser Holmium (HoLEP) : expérience de deux opérateurs après 149 procédures et avec un recul de 12 mois

22 novembre 2014 - 1:15pm

Thème: 
Hypertrophie bénigne de la prostate
Référence: 
O-208

Objectifs
L’HoLEP est une alternative aux techniques chirurgicales conventionnelles. Nous présentons ici les résultats périopératoires, les complications et les résultats fonctionnels des 149 premiers patients opérés dans notre service.

Méthodes
Les données cliniques et paracliniques (PSA, volume prostatique, débitmétrie urinaire), les symptômes urinaires et sexuels (IPSS, IIEF-5) ainsi que les complications per- et postopératoires ont été recueillies de manière prospective à l’inclusion, puis à 3, 6 et 12 mois postopératoires. Les 149 patients de l’étude ont été inclus de manière consécutive sur une période de 23 mois et ont bénéficié d’un traitement par HoLEP par deux opérateurs n’ayant aucune expérience préalable de la technique.

Résultats
En moyenne, la durée opératoire était de 98,31 minutes, le volume prostatique réséqué était de 44,51 g et la durée d’hospitalisation de 1,71 nuit postopératoire. Vingt-trois patients ont présenté au moins une complication peropératoire (15,4 %) et 3 interventions n’ont pu être menées à terme correctement. Au cours des 30 premiers jours postopératoires, 18 patients ont présenté des complications de grade 1 de la classification de Clavien, 3 patients des complications de grade 2, et 2 patients des complications de grade 3. Le taux d’hémoglobine des patients a diminué de 1,51 g/dL au cours de l’intervention. Les résultats postopératoire montraient une diminution durable volume prostatique et du PSA. Le débit urinaire maximal a été nettement amélioré ainsi que les symptômes du bas appareil urinaire. Le score IIEF-5 était stable.

Conclusion
L’énucléation prostatique par laser Holmium peut être mise en place sans risque de complication majeure et avec une courbe d’apprentissage réduite au sein d’une équipe de deux chirurgiens ayant une activité de chirurgie de l’HBP d’environ 100 cas par an.