En cas de première série de biopsies de prostate, les biopsies prostatiques ciblées par voie transréctale avec fusion écho/IRM ont un meilleur rendement que les biopsies standard pour la détection de cancer significatif dans les prostates>40mL

20 novembre 2014 - 3:45pm

Thème: 
Cancer de la prostate localisé
Référence: 
O-063

Objectifs
La réalisation de biopsies par voie transréctale échoguidée représente l’approche de référence dans le diagnostic du cancer de la prostate (CaP). Une IRM pré-biopsie peut identifier des lésions cibles. Le but de cette étude était de comparer, en fonction du volume de la prostate (VP), la performance diagnostic des biopsies standard et des biopsies ciblées lors d’une première série de biopsies.

Méthodes
Les patients avec un PSA < 10 ng/mL devant bénéficier d’une première série de biopsies étaient prospectivement inclus. Ils bénéficiaient d’une IRM multiparamétrique (1,5/3 T ; Philips) interprétée par un seul radiologue. Les cibles IRM étaient classifiées selon le score ESUR. Biopsies : Éhographe 3D (MedisonV20), système de navigation Urostation® (Koelis). L’opérateur réalisait 12 carottes systématisées(STD) selon la méthode de référence, puis 2 à 3 carottes dans la cible index(CIB). Un CaP significatif était défini par au moins une carotte > 4 mm Gleason 3 + 3 ou > Gleason 3 + 3 dans chaque protocole. Les protocoles STD et CIB étaient comparés selon les recommandations START pour les VP < et > à 40 mL.

Résultats
Au total, 230 patients ont été inclus. L’âge médian était de 64 ans, le PSA médian de 6 ng/mL et le VP médian de 40 mL (15–160 mL). Les résultats sont synthétisés dans le Tableau 1 pour les VP < 40 mL et dans le Tableau 2 pour les VP > 40 mL. La différence de rendement des deux protocoles est significative pour les VP > 40 mL.

Conclusion
En cas de première série de biopsies de prostate, l’apport clinique des biopsies ciblées reste davantage marqué lorsque la glande prostatique est volumineuse (Fig. 1).