Comparaison des valeurs pronostiques des grades OMS 1973 et OMS 2004/ISUP dans une cohorte prospective de 968 tumeurs de vessie non invasives du muscle

21 novembre 2014 - 12:15pm

Thème: 
Tumeurs urothéliales
Référence: 
O-140

Objectifs
Les performances respectives des grades OMS 1973 et OMS 2004/ISUP sont controversées, et une révision de la classification est envisagée. L’objectif de ce travail était d’évaluer le potentiel prédictif respectif des grades OMS 1973 et OMS 2004/ISUP pour la récidive et la progression des TVNIM, et tester l’intérêt d’un système qui combinerait les deux classifications.

Méthodes
Le stade et le grade (OMS 1973 et OMS 2004/ISUP) de 968 cas incidents de TVNIM ont été revus par des pathologistes experts ; une proposition de grade combinant 1973 et 2004 a été définie par subdivision en 4 classes (I = tous les G1, II = carcinome de bas grade G2, III = carcinome de haut grade G2, IV = tous les G3) ; les risques de récidive de TVNIM et de progression vers l’invasion du muscle ont été évalués par des modèles de Cox.

Résultats
Le grade OMS 2004/ISUP n’était pas associé au risque de récidive de TVNIM, contrairement au grade 1973 et à la proposition combinant 1973/2004 : le grade G2 1973 conférait un RR de récidive de 1,38 par rapport au G1 (IC 95 %, [1,07–1,78]). La classe II dans la combinaison 1973/2004 était associée à un RR de récidive de 1,56 par rapport à la classe I (IC 95 %, [1,19–2,05]). Les 3 classifications étaient associées au risque de progression : pour OMS 1973 (réf. G1), RR des tumeurs G3 = 2,61, (IC 95 %, [1,28–5,30]) ; pour OMS 2004/ISUP (réf. carcinome de bas grade), RR des carcinomes de haut grade = 1,97 (IC 95 % [1,11–3,49]) ; pour la combinaison 1973/2004 (réf. classe I/G1), RR de la classe III/carcinome de haut grade G2 = 1,59 (IC 95 %, [0,70–3,60]), RR de la classe IV/G3 = 2,67 (IC 95 %, [1,31–5,41]).

Conclusion
La comparaison des 3 modèles montre une supériorité du système 1973 et de la proposition combinant 1973/2004 pour estimer le risque de la récidive de TVNIM. Pour l’estimation du risque de progression, les 3 systèmes sont comparables, les carcinomes de haut grade G2 ayant toutefois un risque de progression moindre que les carcinomes de haut grade G3.