Comparaison des résultats de prédiction du risque d’envahissement ganglionnaire du score de Roach et des tables de Partin : étude multicentrique

19 novembre 2014 - 3:30pm

Thème: 
Cancer de la prostate localisé
Référence: 
O-004

Objectifs
La formule de Roach et les tables de Partin sont 2 outils fréquemment utilisés pour prédire le risque ganglionnaire dans le cancer de la prostate. L’objectif de ce travail multicentrique était de comparer leurs efficacités sur le terrain.

Méthodes
Nous avons repris les dossiers de patients de 2004 à 2014 de deux services de CHU et d’un service d’un hôpital privé ayant bénéficié d’une prostatectomie totale avec curage ganglionnaire limité ou étendu. L’âge, les caractéristiques du cancer, le statut ganglionnaire ainsi que le nombre de ganglions, la formule de Roach (2/3 PSA + (Score de Gleason–6) × 10) et les tables de Partin 2012 ont été enregistrées. Une analyse univariée et multivariée a été effectuée.

Résultats
Au total, 894 cas ont été répertoriés et 886 avaient des données complètes. L’âge moyen était 62,86 ans (min 40–max 74) dv 5,9 ans. La répartition selon d’AMICO 1, 2, 3 étaient respectivement 31 %, 56 % et 13 %. Le nombre de ganglions moyen était de 12 (± 6,6). Le pourcentage de N+ était 8,5 %. Le score de Roach était de 12 (± 7,9). En scindant, le score de Roach inférieur ou supérieur et égal à 15, le risque ganglionnaire est présenté dans le Tableau 1. En scindant, le risque ganglionnaire des tables de Partin inférieur et égal ou supérieur à 4, le risque ganglionnaire est présenté dans le Tableau 2. Les performances diagnostiques sont analysées par courbes ROC courbe 1. Une étude complémentaire a été réalisée avec le sous groupe des curages étendus sans que cela n’améliore réellement les performances des scores.

Conclusion
Aucun des trois tests n’est statistiquement supérieur à un autre sur l’ensemble des valeurs. Ces tests apparaissent utiles dans le groupe II de d’AMICO. Une comparaison au score de Briganti serait intéressante en apportant d’autres éléments que les traditionnels « PSA, TR et Gleason ».