Comparaison de la vaporisation bipolaire de la prostate au plasma continue, à la vaporisation standard et à la RTUP monopolaire pour un adénome de moyen volume : évaluation prospective, randomisée, à moyen terme

19 novembre 2014 - 3:45pm

Thème: 
Hypertrophie bénigne de la prostate
Référence: 
O-015

Objectifs
Le but de cette étude est d’évaluer l’efficacité et la sécurité de la vaporisation bipolaire au plasma continue nouvellement introduite (C-VBPP) par rapport à la vaporisation standard (S-VBPP) et la résection transurétrale de la prostate (RTUP) dans les cas d’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) de moyen volume.

Méthodes
Au total, 180 patients HBP avec un volume prostatique de 30–80 mL, Qmax < 10 mL/s et IPSS > 19 ont été également randomisés pour C-VBPP, S-VBPP et RTUP. Tous ont été évalués en préopératoire et trimestriellement sur un an en postopératoire par IPSS, Qmax, QoL, le volume urinaire résiduel post-mictionnel (RPM), le volume postopératoire de la prostate et le taux du PSA.

Résultats
Les temps opératoires moyens étaient significativement réduits pour C-VBPP (31,5 contre 40,6 et 49,8 minutes – respectivement 22,4 % et 39,1 % en termes de réduction de la durée opératoire). La perforation capsulaire (1,7 % et 1,7 % contre 8,3 %) et le saignement périopératoire (1,7 % et 3,3 % contre 11,7 %) ainsi que des taux de la baisse moyenne d’hémoglobine (0,4 et 0,6 contre 1,4 g/dL) ont été significativement réduits pour C-VBPP et S-VBPP. Les durées de sondage (24,1 et 23,8 contre 73,6 heures) et le temps d’hospitalisation (2,1 et 2,2 contre 4,5 jours) ont été sensiblement diminués pour C-VBPP et S-VBPP. Lors du suivi, les mesures de l’IPSS et du Qmax ont été significativement améliorés pour C-VBPP et S-VBPP, tandis que les valeurs de QoL et VRP sont demeurés semblables.

Conclusion
Les capacités de résection des tissus prostatiques ont été similaires pour les trois techniques. Le profil de la sécurité chirurgicale, morbidité périopératoire, récupération postopératoire et les scores de symptômes au cours du suivi à moyen terme ainsi que les paramètres mictionnels sont restés supérieurs dans les deux groupes de vaporisation par rapport à la RTUP.