Base bibliographique

Évolution de l’imagerie moderne et développement des biopsies de prostate ciblées pour le diagnostic du cancer de la prostate
Evolution of modern imaging and development of targeted prostatic biopsies for the diagnosis of prostate cancer
2011
- Question d'actualité
- Réf : Prog Urol, 2011, 21, S93-S95, suppl. 3

Les biopsies prostatiques constituent l’examen de référence pour établir le diagnostic et évaluer le pronostic du cancer de la prostate. Pourtant la réalisation des biopsies prostatiques échoguidées est un geste relativement aveugle où l’imagerie sert plus à repérer l’organe qu’à cibler la tumeur. Les progrès de l’imagerie réalisés ces dernières années avec le développement de systèmes de localisation 3D permettent d’envisager de nouvelles pratiques. Plusieurs outils existent et sont en cours d’évaluation pour permettre, sous échographie, d’enregistrer la localisation des biopsies prostatiques (cartographie) et de guider les biopsies, éventuellement en fusionnant des images IRM. D’autres outils sont en cours de développement pour robotiser la réalisation des biopsies sous échographie ou dans l’IRM.

Prostatic biopsies are the standard procedure to diagnose of prostate cancer and provide historical prognostic criteria. However the prostatic biopsies are relatively blind and the echography is more useful to identify the organ than to target the tumour. Advances in imaging in recent years with the development of 3D can allow new practices. Several tools exist and are being evaluated to allow recording the location of prostate biopsies under echography (mapping) and to guide biopsy, possibly by fusing MRI images. Other tools are being developed for the implementation of robotics biopsies under ultrasound or MRI.

Mots clés:
Cancer de la prostate / biopsies de prostate / Fusion d’images / Robotisation
Mots-clés:
(MeSH) Prostate cancer / prostatic biopsies / Images fusion / Robotisation
Innovations chirurgicales et stratégies thérapeutiques dans les carcinomes à cellules rénales
Surgical innovations and therapeutic strategies in the management of renal cell carcinomas
2011
- Question d'actualité
- Réf : Prog Urol, 2011, 21, S84-S87, suppl. 3

Depuis ces dernières années, la prise en charge du carcinome à cellules rénales a constamment évolué et repose désormais sur deux concepts : la conservation néphronique dans les formes localisées et le contrôle de l’angiogénèse dans les formes métastatiques. Les principales voies de recherche dans la stratégie diagnostique consistent à développer de nouveaux outils permettant d’identifier plus formellement les lésions découvertes en imagerie, grâce à des marqueurs biologiques ou moléculaires comme les micro-ARN, et de prédire la fonction rénale après chirurgie. Sur le plan chirurgical, les indications de la néphrectomie partielle ne sont maintenant plus limitées que par la faisabilité technique. Des outils comme le score néphrométrique RENAL permettent d’évaluer le risque de totalisation ou de durée de clampage pédiculaire. De plus, le développement important de la chirurgie robot-assistée apporte des résultats très prometteurs. Dans les formes avancées de cancer du rein, les progrès récents ont permis un allongement important de la survie sans récidive, cependant la survie globale reste peu modifiée avec 40 % de mortalité spécifique. Les nouvelles thérapies ciblées ont ouvert la voie à une nouvelle approche ; les études attendues ces prochaines années pourraient modifier les stratégies thérapeutiques et conduire à une nouvelle stadification des patients.

In recent years, the management of renal cell carcinomas has changed significantly and is now based on two concepts: preservation of renal function in localized forms and control of angiogenesis in metastatic forms. The main ways of research in the diagnostic strategy is to develop new tools to identify more precisely the lesions discovered by imaging, thanks to biological or molecular markers as micro-RNA, and to predict renal function after surgery. Surgical indications for partial nephrectomy are now only limited by technical feasibility. In this regard, tolls like the RENAL nephrometric score help to evaluate the risk of total nephrectomy or the duration of clamping. Furthermore, the important development of robotically assisted surgery provides very promising results. In advanced forms of renal cell carcinomas, recent advances have led to a considerable prolongation of recurrence-free survival, but overall survival remains the same with 40 % of specific mortality. New targeted therapies have paved the way for a new approach and studies expected in the coming years could change the therapeutic strategies and lead to a new staging of patients.

Mots clés:
carcinome à cellules rénales / Néphrectomie partielle / Préservation néphronique / Facteur pronostique / Chirurgie robot-assistée
Mots-clés:
(MeSH) Renal cell carcinoma / Partial nephrectomy / Preservation of renal function / Prognostic factor / Robotically assisted surgery
Innovations dans le traitement hormonal du cancer de la prostate localement avancé et/ou métastatique
Innovations in hormonal treatment for locally advanced and/or metastatic prostate cancer
2011
- Question d'actualité
- Réf : Prog Urol, 2011, 21, S96-S101, suppl. 3

Découvert il y a plus de 40 ans, le traitement hormonal conserve un rôle central dans le traitement du cancer de la prostate avancé et continue à évoluer. La suppression de la testostérone sérique reste l’élément principal du traitement systémique du cancer de la prostate dans sa forme disséminée. Les antagonistes de la LH-RH permettent d’éviter le retard à la castration des agonistes et semblent montrer un bénéfice clinique en termes de contrôle du PSA. Durant la phase de résistance à la castration extra-cellulaire, le récepteur aux androgènes reste l’élément dominant. La stéroïdogénèse intracellulaire peut être bloquée par l’abiratérone. L’amplification et la mutation du récepteur aux androgènes peuvent être contrôlées par des anti-androgènes de seconde génération. Ainsi, ces nouvelles molécules, déjà ou prochainement disponibles, vont renouveler en profondeur l’hormonothérapie et les schémas thérapeutiques du cancer de la prostate.

Discovered over 40 years ago, hormonal therapy remains the cornerstone therapy of advanced prostate cancer and continues to evolve. Suppression of serum testosterone remains the mainstay of systemic treatment of prostate cancer. Antagonists of LH-RH are now available and can prevent the castration delay of agonists. They seem to have a clinical benefit in terms of PSA control. During the phase of resistance to extracellular castration, the androgen receptor is the dominant element. Intracellular steroidogenesis can be blocked by Abiraterone. Amplification and mutation of the androgen receptor may be controlled by antiandrogens of second generation. Thus, these new molecules, already or soon available, will renew the strategy of prostate cancer treatment.

Mots clés:
Cancer de la prostate / Hormonothérapie / Antagonistes de la LH-RH / Antiandrogène / Agonistes de la LH-RH
Mots-clés:
(MeSH) Prostate cancer / Hormonal therapy / Antagonists of LH-RH / Antiandrogen / Agonists of LH-RH
Prise en charge thérapeutique des cancers de la prostate à haut risque : actualités et perspectives
News and perspective in management of high-risk prostate cancer
2011
- Question d'actualité
- Réf : Prog Urol, 2011, 21, S80-S83, suppl. 3

Les formes avancées du cancer de la prostate regroupent les situations mettant en jeu le pronostic vital du patient à moyen ou à court terme. Elles sont responsables de la deuxième cause de mortalité par cancer en France. Pourtant, leur prise en charge est mal codifiée et confronte cliniciens et chercheurs au problème thérapeutique. Si les principales options restent la chirurgie, la radiothérapie et l’hormonothérapie, seules ou en association, leur place respective tend à se préciser. L’association radio-hormonothérapie constitue le traitement de référence, mais la chirurgie première donne des résultats intéressants avec la possibilité d’une prise en charge multi-modale. Les moyens diagnostiques s’améliorent également, permettant une prise en charge plus adaptée au profil évolutif de ces patients. La recherche de facteurs prédictifs (dosage précoce du PSA, délai d’atteinte du PSA nadir) contribue également à proposer un meilleur suivi. La létalité du cancer de la prostate diminue actuellement de 2,5 % par an grâce au dépistage plus précoce et aux progrès des traitements des formes avancées. Les progrès techniques de la chirurgie et de la radiothérapie, associés aux nouvelles voies de blocage hormonal, comme les antagonistes de la LH-RH, devraient poursuivre cette tendance.

Advanced prostate cancers include situations involving the patient's survival in the medium or short run. They are responsible for the second leading cause of death by cancer in France. However, their management is poorly codified and confronts clinicians and researchers to therapeutic problems. Even if the main options remain surgery radiotherapy and hormone therapy, alone or in combination, their places tends to be clarified. The association radio-hormonotherapy is the gold standard, but surgery first has interesting results with the possibility of multi-modal salvage treatment if necessary. Similarly, improved diagnostic tools allow a more personal management of these patients and the search for predictive factors (early PSA assay, time to reach PSA nadir) contribute to provide better monitoring. The mortality of prostate cancer decreases by 2.5 % per year due to earlier detection of cancer and advances in treatment of advanced forms. Technical advances in surgery and radiotherapy, associated with new ways of androgeno-suppression should continue this trend.

Mots clés:
Cancer de la prostate / Localement avancé / Prostatectomie totale / radiothérapie / Hormonothérapie
Mots-clés:
(MeSH) Prostate cancer / Locally advanced / radical prostatectomy / radiotherapy / Hormonotherapy