Base bibliographique

Apport de l’échographie de contraste dans la stratégie d’imagerie des tumeurs rénales de petite taille
Value of contrast enhanced sonography in the imaging of small renal masses
2014
- Le point sur...
- Réf : Progrès FMC, 2014, 4, 24, F106


Introduction

Les tumeurs rénales faisant moins de 3cm ne sont pas toujours faciles à caractériser en imagerie compte tenu de leur petite taille et de leur rehaussement variable sur l’imagerie en coupe.


Principe et méthode

L’échographie de contraste (EC) est une technique récente permettant d’étudier le comportement vasculaire des lésions rénales avec une bonne résolution spatiale et temporelle. Elle a notamment une place démontrée dans la distinction entre les lésions solides et les kystes. Elle permet de différencier une pseudo-tumeur d’une véritable tumeur. Enfin, elle aide à la caractérisation des masses kystiques complexes.


Discussion

Cette technique a peu de contre-indications. Ses avantages sont l’absence d’irradiation et l’innocuité du produit de contraste injecté. Elle présente comme inconvénient principal l’impossibilité de distinguer les différentes entités de tumeurs solides entre elles.


Introduction

Small renal masses under 3cm are not always easy to characterize on imagery due to their small size and variable enhancement.


Principle and method

Contrast enhanced sonography is a recent technique to study vascularity of renal lesions with good spatial and temporal resolution. It is useful to differentiate cystic and solid lesions. It can eliminate pseudo-tumor. Finally, it helps the characterization of complex cystic renal masses.


Discussion

There is lack of contraindications, no ionizing radiation and safety of contrast. But contrast enhanced sonography is usually not able to differentiate between malignant and benign solid renal masses.

Mots clés:
Tumeur / Rein / Échographie de contraste
Mots-clés:
tumor / kidney / Contrast enhanced sonography
Cancer de prostate résistant à la castration : un premier pas vers un traitement personnalisé ?
2014
- Veille bibliographique
- Réf : Progrès FMC, 2014, 4, 24, F121


Le texte complet de cet article est disponible en PDF.
Cliquer ici pour le visualiser

Mots clés:
Lapeyronie / Courbure congénitale / Yachia / Nesbit / Incision-greffe
Mots-clés:
Peyronie's disease / Congenital curvature of the phallus / Yachia / Nesbit / Incision-graft
Chirurgie des déformations de la verge de l’adulte, quelle technique pour quelle déformation ?
Surgery of adult deformation of the penis, which technique for which deformation?
2014
- Avis d'expert
- Réf : Progrès FMC, 2014, 4, 24, F115


Introduction

La chirurgie est souvent le traitement de référence des déformations de la verge. Devant la présence de multiples techniques possibles et leurs résultats différents sur la correction de la déformation, le raccourcissement, le risque d’impuissance et le risque d’insensibilité, il est nécessaire d’avoir une stratégie thérapeutique personnalisée.


Méthodes

Mise au point des différentes techniques chirurgicales dans le traitement des déformations de la verge. Recherche bibliographique à l’aide de la base de données Medline en utilisant les mots clés : Lapeyronie, courbure congénitale, Yachia, Nesbit, incision-greffe, Excision-greffe.


Résultats

Orientation du choix de la technique selon la déformation et l’étiologie.


Discussion

Bilan préopératoire et suivi postopératoire de cette chirurgie.


Introduction

Surgery is generally regarded as the best treatment for penis deformations. Due to the multitude of techniques that can bring non-negligible side effects – i.e. shortening, impotence and the risk of insensitivity – it is necessary to devise a customized treatment strategy.


Methods

Presentation of the different surgical techniques used in the treatment of penis deformations. Bibliographic research through the Medline database by using the following keywords: Peyronie's disease, congenital curvature, Yachia, Nesbit, incision-graft, excision-graft.


Results

Recommendation for selecting a suitable technique according to the deformity and its etiology.


Discussion

Preoperative assessments and postoperative follow-up of the surgery.

Mots clés:
Lapeyronie / Courbure congénitale / Yachia / Nesbit / Incision-greffe
Mots-clés:
Peyronie's disease / Congenital curvature of the phallus / Yachia / Nesbit / Incision-graft
Comment entretenir son urétérorénoscope souple ?
How to maintain its flexible ureterorenoscope?
2014
- Truc et astuce
- Réf : Progrès FMC, 2014, 4, 24, F95


Introduction

L’urétéroscopie souple est devenue une des techniques chirurgicales les plus utilisées dans la prise en charge diagnostique et thérapeutique des pathologies du haut appareil urinaire. Cependant, les urétéroscopes souples (URS-S) n’en demeurent pas moins des instruments fragiles qu’il faut manier avec précaution. L’objectif de cet article est d’apporter des conseils afin de préserver au mieux son URS-S.


Matériel et méthodes

Élaboration de conseils à partir de données issues d’une revue de la littérature effectuée via Pubmed et de l’expérience d’un centre expert en urétéroscopie souple.


Résultats

Des conseils sont donnés sur les points suivants : stockage de l’URS-S, désinfection de l’URS-S, test d’étanchéité, manipulation de l’URS-S, la table d’instrumentation, le câble de lumière froide, la gaine d’accès urétéral, calculs caliciels inférieurs, fibres laser, instruments.


Conclusion

Le respect de certaines règles permet d’augmenter la durée de vie de son URS-S.


Introduction

Flexible ureteroscopy has become one of the most surgical techniques used in the diagnostic and therapeutic management of diseases of the upper urinary tract surgical. However, flexible ureteroscopes (f-URS) remain fragile instruments that must be handled with care. The objective of this article is to provide advices to preserve its f-URS.


Material and methods

Advices were provided from a review of the literature performed via Pubmed and the experience of a center specialized in flexible ureteroscopy.


Results

Advices were provided on the following points: storage of the f-URS, cleaning of the f-URS, leak test, handling of the f-URS, the instrumentation table, light cable, ureteral access sheath, lower pole stones, laser fibers, instruments.


Conclusion

Compliance with some rules can increase the f-URS lifespan.

Mots clés:
Endoscopie / Urétéroscopie souple / Calcul / Maintenance / Laser
Mots-clés:
endoscopy / Flexible ureteroscopy / stone / Maintenance / Laser
Éditorial
2014
- Éditorial
- Réf : Progrès FMC, 2014, 4, 24, F93


Ce numéro de Progrès en Urologie  –  FMC traite de sujets aussi variés et différents que la prostate, l’incontinence, la radiologie… mais permet à chaque fois au lecteur de disposer d’une mise au point précise.


Mots clés:
L.
Mots-clés:
Hormone therapy / Hypogonadism / Late-onset / Testostérone
La prostatite chronique est-elle une maladie infectieuse ?
Chronic prostatitis: An infectious disease?
2014
- Avis d'expert
- Réf : Progrès FMC, 2014, 4, 24, F111


Objectif

Préciser si la prostatite chronique (PC) est une maladie infectieuse ou inflammatoire.


Matériel et méthodes

Revue de la littérature ayant utilisé la base de données bibliographique Medline (National library of medicine , États-Unis).


Résultats

La PC bactérienne est une infection chronique ou récidivante de la prostate par des agents bactériens mais ne constitue que 5 à 15 % de l’ensemble des PC. Les autres PC, autrefois dénommées PC non bactériennes, sont désormais regroupées sous le terme de syndrome douloureux pelvien chronique (SDPC) défini par une douleur pelvienne génito-urinaire sans bactéries évoluant depuis au moins 3 mois, parfois associée à des troubles mictionnels et sexuels. L’étiopathogénie précise de ce syndrome reste méconnue mais l’infection et l’inflammation prostatiques pourraient être impliquées, non pas comme causes directes, mais comme éléments initiateurs d’un phénomène neurologique d’hypersensibilisation.


Conclusion

La PC peut être une maladie infectieuse dans 5 à 15 % des cas. Par contre, le SDPC ne serait pas une maladie infectieuse mais une maladie parfois d’origine infectieuse devenue pathologie fonctionnelle de la régulation des messages douloureux pelvi-périnéaux.


Objective

To specify if chronic prostatitis (CP) is an infectious disease.


Material and methods

A literature review was performed by using the Medline database (National Library of Medicine, USA).


Results

Chronic bacterial prostatitis (CBP) is a chronic or recurrent bacterial infection of the prostate but accounts only for 5 to 15% of all cases of CP. The other cases are grouped under the appellation of chronic pelvic pain syndrome (CPPS) defined by a non-bacterial genito-urinary pelvic pain present for at least 3 months, sometimes associated with sexual and voiding disorders. Its precise pathogenesis has not been elucidated, but prostatic infection and inflammation could be involved, not as direct causes, but as initiating factors of a neurological hypersensitization phenomenon.


Conclusion

CP is an infectious disease in 5 to 15% of cases. On the other hand, CPPS is not an infectious disease but sometimes a disease of infectious origin become a dysfunction of chronic pelvic and perineal pain regulation systems.

Mots clés:
Douleur pelvienne / Microbiologie / Prostatite
Mots-clés:
Microbiology / Pelvic pain / prostatitis
Modifications apportées à la technique du TVT et les mini-bandelettes
TVT technique modifications
2014
- Le point sur...
- Réf : Progrès FMC, 2014, 4, 24, F103


Introduction

La bandelette sous-urétrale (BSU) a profondément modifié la compréhension des mécanismes physiopathologiques de l’incontinence urinaire féminine ainsi que sa prise en charge.


Matériel et méthode

Étude de la littérature avec les mots clés suivants : mini-bandelette sous-urétrale ou bandelette à incision vaginale unique.


Résultats

Malgré des résultats jugés très bons, certaines évolutions de la bandelette sous-urétrale rétropubienne ont été présentées s’agissant du matériau utilisé, du positionnement, de la tension appliquée et de l’ancrage. Les MiniBSU ou bandelettes à incision vaginale unique apportent une évolution quand à l’ancrage de la BSU. Les résultats des MiniBSU seront présentées.


Discussion

Les études publiées dans la littérature ainsi que les méta-analyses réalisées ne permettent pas, à une exception près, de recommander l’utilisation de ces MiniBSU en 2014 pour le traitement de l’incontinence urinaire d’effort féminine. Cette pratique doit donc être réservée aux études cliniques.


Introduction

The mid-urethral tape has modified comprehension of women stress urinary incontinence physiopathology and the way to treat it.


Material and method

Search in the literature with keywords: single incision mid-urethral sling.


Results

Despite very good outcomes of retropubic mid-urethral sling, some modifications have been proposed regarding material, position, tension and anchoring. Single incision mid-urethral sling (SIMS) bring an evolution dealing with anchoring.


Discussion

In 2014, the literature does not allow to propose SIMS as an option to treat women stress urinary incontinence. SIMS must be proposed only in clinical studies.

Mots clés:
Incontinence urinaire d’effort / Femme / MiniBSU / Bandelette à incision vaginale unique
Mots-clés:
Stress urinary incontinence / Women / Single incision mid-urethral sling