Base bibliographique

Aïdoïopoïèse sur modèle cadavérique humain revascularisé pulsatile et ventilé SIMLIFE® : cas isolé ou futur changement de paradigme en chirurgie de réassignation génitale ?
Male to female sex reassignment surgery with a new surgical simulation device using a human perfused cadaver SIMLIFE®: New paradigm in transsexual surgery education ?
2020
- technique chirurgicale
- Réf : Prog Urol, 2020, 2, 30, 126-133


Introduction

En 2015, nous avions relaté notre expérience à propos de la courbe d’apprentissage en chirurgie de la réassignation génitale et souligné un concept d’apprentissage traditionnel en quatre étapes.


Cas clinique

Dans cet article, nous présentons notre première expérience d’aïdoïopoïèse (vaginoplastie) menée sur modèle SIMLIFE®, mannequin humanoïde à très haut degré de réalisme utilisant des corps humains issus de don du corps associés à un dispositif de circulation pulsatile et un dispositif de ventilation.


Résultats

La technique chirurgicale utilisée était celle de l’inversion pénienne, décomposée en 14 étapes distinctes. Le temps chirurgical total fut de 182minutes. On ne dénotait aucune complication intraopératoire, et il n’y eut aucune lésion de l’urètre ou du rectum. Le saignement intraopératoire mesuré par la perte de liquide opératoire était de 280mL. Nous revenons sur les avantages de cette technologie adaptée à la chirurgie de la transsexualité.


Conclusion

Nous avons démontré la faisabilité d’une aïdoïopoïèse avec le modèle humanoïde de simulation SIMLIFE® et l’amélioration de la technique d’apprentissage de ce type de chirurgie avec ce modèle. Cette technologie pourrait trouver de nombreuses autres applications chirurgicales. Elle se heurte cependant aux contraintes de coût et de la législation sur les cadavres.


Introduction

In 2015, we reported our experience with the learning curve in genital reassignment surgery and highlighted a four-step learning concept.


Clinical case

In this article, we present our first vaginoplasty performed on a humanoid model SIMLIFE®, a human body associated with a pulsating circulation device and a ventilation device.


Results

The surgical technique included 14 steps. The total surgical time was 182minutes. There was no intraoperative complication, and there was no damage to the urethra or rectum. The intraoperative bleeding measured by the loss of operative fluid was 280mL. We discuss the advantages of this technology perfectly adapted to transsexual surgery.


Conclusion

We demonstrated the feasibility of vaginoplasty performed on a humanoid model SIMLIFE® and highlighted improvement of the surgical skills with this model. This technology could find many other surgical applications. However, it faces cost constraints and legislation on corpses.

Chirurgie de l’hypertrophie bénigne de prostate et information des patients : qu’est ce que les patients comprennent et retiennent ?
Benign prostatic hyperplasia surgery and patient's information: What do patients understand and remember?
2020
- Articles originaux
- Réf : Prog Urol, 2020, 2, 30, 97-104


Introduction

L’information préopératoire est déterminante à l’adhésion du patient au traitement mais peut être insuffisamment assimilée par le patient du fait de sa densité et de sa complexité. L’objectif de cette étude était d’évaluer la compréhension et la satisfaction des patients de l’information préopératoire de chirurgie de l’hypertrophie bénigne de prostate (HBP). Les facteurs influençant la compréhension étaient également étudiés.


Méthodes

Il s’agissait d’une étude monocentrique sur questionnaire incluant tous les patients devant se faire opérer d’une HBP quelle que soit la technique chirurgicale. Un questionnaire était envoyé à chaque patient, à domicile, après la consultation urologique préopératoire.


Résultats

Deux cent dix questionnaires ont été envoyés et 106 patients (50,5 %) ont renvoyé le questionnaire. L’information était jugée excellente (cotée 9/10 et 10/10 sur l’échelle numérique) par 38,68 % (41/106) des patients et « très bonne » (cotée 7–8) par 45,28 % des patients (48/106). Les complications postopératoire les plus fréquemment citées par les patients étaient l’éjaculation rétrograde (39,6 % des patients, n =42/106) et le saignement (29,2 %, n =31/106). 57,6 % des patients (n =61) se rappelaient avoir reçu la fiche d’information écrite. Après rappel des complications éventuelles, 5,7 % des patients (n =6/106) hésitaient à se faire opérer. Seul l’âge des patients était significativement associé à une différence de compréhension (p <0,005).


Conclusion

L’information dispensée aux patients avant chirurgie d’HBP paraissait satisfaisante bien qu’elle semble mal comprise, notamment concernant les complications. Cette étude pourrait permettre de modifier notre vision de l’information du patient, en passant d’un modèle paternaliste à un modèle de « partenariat » avec le patient.


Niveau de preuve

3.


Introduction

Preoperative information is a key to adherence to treatment for the patients, but may be misunderstood because of its density and complexity. The aim of this study was to assess comprehension and satisfaction of patients about preoperative information of benign prostatic hyperplasia (BPH) surgery. Factors influencing patient understanding were also studied.


Patients and methods

It was a monocentric study on questionnaires including every patients planned for BPH surgery, whatever the surgical technique. A survey was sent at patient's home after the preoperative consultation.


Results

One hundred and six of 210 patients (50,5 %) returned the questionnaire. 38,68 % (n =41) found the quality of information excellent (9 or 10 out of 10), and 45,28 % (n =48) found the quality of information good (7 or 8 out of 10). The main recalled complications were retrograde ejaculation (39.6 %, n =42/106), and bleeding (29,2 %, n =31/106). 57.6 % of patients (n =61) remembered receiving the written information sheet of the French Association of Urology. 5.7 % (n =6) hesitated having the procedure. Only patient's age was significantly associated with difference of comprehension (p <0.005).


Conclusion

Information given before a BPH surgery seems satisfactory although it was poorly understood, notably about complications. Providing complete oral information, insisting on complications, and giving the written information sheet are essential for a good doctor-patient relationship and a forensic serenity.


Level of evidence

3.

Dysfonction sexuelle après chirurgie laparoscopique ou endoprothèse pour anévrysme de l’aorte abdominale chez l’homme
Sexual dysfunction after elective laparoscopic or endovascular abdominal aortic aneurysm repair in men
2020
- Articles originaux
- Réf : Prog Urol, 2020, 2, 30, 105-113




 

Éditorial
Editorial
2020
- Éditorial
- Réf : Prog Urol, 2020, 2, 30, 65




 

Énucléation prostatique au laser Holmium : analyse des complications précoces. Sélection des patients pour l’ambulatoire
Holmium laser enucleation of the prostate: Analysis of early complications. Patient selection for day-case surgery
2020
- Articles originaux
- Réf : Prog Urol, 2020, 2, 30, 89-96


Objectifs

L’objectif de cette étude était d’évaluer les complications et leurs facteurs de risques de l’énucléation prostatique au LASER Holmium (HoLEP) et de proposer des critères de sélection à une prise en charge ambulatoire.


Patients et méthodes

Nous avons étudié rétrospectivement l’ensemble des procédures monocentriques par HoLEP entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2016. Les caractéristiques préopératoires des patients (âge, IMC, score ASA, volume prostatique estimé, présence d’une sonde en préopératoire, indication opératoire, prise d’antiagrégant plaquettaire ou d’anticoagulant) et les données périopératoires (durée d’intervention, de cathétérisme, d’hospitalisation, le recours à la transfusion, les résultats anatomopathologiques, les complications à 30jours postopératoires selon la classification de Clavien-Dindo, la présence d’une sonde à la sortie, l’expérience du chirurgien) ont été recueillies. La recherche des facteurs de risque de complications a été étudiée en analyse univariée puis multivariée.


Résultats

Mille deux cent un patients ont été inclus. Le taux de complications était de 19,15 %. Le taux de transfusion était de 3,7 %. L’âge (p =0,019), le score ASA>2 (p =0,0019), le volume prostatique (p =0,011), la prise d’anticoagulant (p <0,0001), la faible expérience de l’opérateur (p =0,048) et une durée d’intervention prolongée (p =0,0144) ont été identifiés comme facteurs de risque de complications.


Conclusion

L’identification de facteurs de risque de complication postopératoire après HoLEP pourrait permettre de mieux sélectionner les patients à qui l’on propose une prise en charge ambulatoire et d’en minimiser le risque d’échec ou de réadmission précoce.


Niveau de preuve

4.


Objectives

To evaluate the complications and the risk factors of Holmium LASER Enucleation of the prostate (HoLEP) and to propose selection criteria for day-case surgery.


Material and methods

We included retrospectively all consecutive single-center HoLEP procedures performed between January 1, 2012 and December 31, 2016. We reported the pre-operative characteristics of the patients (age, BMI, ASA score, estimated prostate volume, presence of a preoperative catheter, operative indication, antiplatelet or anticoagulant intake) and the peri operative data (duration of intervention, catheterization, hospitalization, transfusion, histopathological findings, 30-day postoperative complications given to Clavien-Dindo classification, presence of a catheter at discharge, urologist experience). Uni- and multi-variate analyzes were performed to investigate risk factors for complications.


Results

One thousand two hundred and one patients were included. The overall complication rate was 19.15 %. The transfusion rate was 3.7%. We demonstrated that the age at procedure (P =0.019), an ASA score>2 (P =0.0019), a high prostatic volume (P =0.011), an anticoagulant intake (P =<0.0001), a poor-urologist experience (P =0.048) and a long operative time (P =0.0144) were at risks of complications.


Conclusion

The identification of postoperative complication risk factors after HoLEP could help to better select patients who are offered day-case surgery and minimize the risk of failure or early readmission.


Level of evidence

4.

Incision de plaque et greffe de Tachosil chez les patients atteints d’une maladie de Lapeyronie
Plaque incision and Tachosil graft in Peyronie's Disease
2020
- Articles originaux
- Réf : Prog Urol, 2020, 2, 30, 119-125


Introduction

La chirurgie est une option de traitement pour la correction de la courbure en cas de maladie de Lapeyronie. L’incision-greffe est préférée dans les courbures importantes et complexes.


Méthodes

Les patients avec une courbure de verge stable ont été rétrospectivement inclus du 1er janvier 2017 au 1er avril 2018. La greffe a été réalisée à l’aide d’une matrice de collagène associé à du fibrinogène et de la thrombine. Les patients étaient vus en consultation avant et après l’intervention pour évaluer la courbure, la longueur de la verge et la fonction érectile.


Résultats

Vingt et un patients d’âge moyen de 52,13 ans (18–70 ans) ont été opérés. Le suivi post-chirurgie était de 8,36 mois (1–14 mois) en moyenne. Il y a eu deux hématomes et une dysurie (Clavien 1) en postopératoire immédiat, et une reprise chirurgicale (Clavien 3B) pour hernie de prothèse (apparue à 3 mois postopératoire). La durée d’hospitalisation moyenne était de 1,38 nuits (1–5 nuits) et la durée d’intervention de 158min en moyenne (102–249min). La courbure moyenne après l’intervention était de 5,88° (0–30°) contre 82,75° (50–100°) en préopératoire. Le score d’érection était à 7,86 (4–10) contre 7,62 (3–10) en préopératoire. La taille de la verge n’a pas été modifiée (11,92 [11–14,5] contre 12,09cm [10–15cm] auparavant).


Conclusion

L’utilisation de cette matrice apporte de nombreux avantages : diminution du temps opératoire, application facile et coût faible. Des résultats cliniques à long terme sont nécessaires pour confirmer ces résultats encourageants.


Niveau de preuve

3.


Introduction

Surgery is a treatment for correction of penile curvature in Peyronie's disease. Partial plaque excision and grafting is recommended for severe and complex curvature.


Methods

Patients with stable penile curvature who underwent a partial plaque excision and grafting between January 2017 and April 2018 were retrospectively included. The graft was realized using a self-adhesive collagen fleece (Tachosil®). Penile curvature, penile length and erection score were measured before and after surgery.


Results

Twenty-one patients, aged 52,13 (18–70 years) were included. The average follow-up after surgery was 8,36 months (1–14 months). Early complications included two hematomas and one dysuria (Clavien 1). One patient had a penile prosthesis hernia 3 months after surgery, and needed a new surgery (Clavien 3B). Patients stayed at the hospital 1.38 night (1–5) and operating time was 158min (102–249min). Average penile curvature after surgery was 5.88° (0–30°), while it was 82.75° (50–100°) before. Erection score increased from 7.62 (3–10) to 7.86 (4–10). There was no modification of the penile length 11.92cm (11–14.5) after surgery and 12.09cm (10–15cm) before.


Conclusion

The use of TachoSil® reduces the operative time, is easy to use and has hemostatic properties at a low cost. However, prospective randomized trial and long terms results are required to confirm our encouraging results.


Level of evidence

3.

La prise en charge de la douleur testiculaire chronique due a un syndrome de charniere thoraco-lombaire : étude pilote
Management of chronic testicular pain due to thoracolumbar junction syndrome: A pilot study
2020
- Articles originaux
- Réf : Prog Urol, 2020, 2, 30, 114-118




 

Qualité de vie chez les femmes après enterocystoplastie de remplacement orthotopique ou dérivation urinaire non continente trans-iléale : étude transversale multicentrique
Quality of life associated with orthotopic neobladder and ileal conduit in women: A multicentric cross-sectional study
2020
- Articles originaux
- Réf : Prog Urol, 2020, 2, 30, 80-88




 

Raisons de l’ajournement des instillations intravésicales dans le traitement adjuvant des tumeurs de vessie n’infiltrant pas le muscle : une étude prospective
Reasons for intravesical instillation postponement during adjuvant treatment of non-muscle-invasive bladder cancer: A prospective study
2020
- Articles originaux
- Réf : Prog Urol, 2020, 2, 30, 75-79




 

Réduction de l’expression de l’e-cadhérine en tant que facteur pronostique dans le cancer de la vessie non invasif sur le muscle : revue systématique et méta-analyse
Reduced E-cadherin expression as a prognostic factor in non-muscle-invasive bladder cancer: A systematic review and meta-analysis
2020
- Revue de la littérature
- Réf : Prog Urol, 2020, 2, 30, 66-74