Base bibliographique

Cancer du rein
2016
- Compte-rendu de congrès
- Réf : Progrès FMC, 2016, 2, 26, F44




 

Comment je prescris un traitement alcalinisant les urines
How to prescribe alkaline treatment for urinary lithiasis
2016
- Ordonnance commentée
- Réf : Progrès FMC, 2016, 2, 26, F40


L’alcalinisation des urines est un traitement efficace pour permettre de traiter les lithiases uriques mais également d’en limiter la récidive. Avant toute prescription, il est nécessaire de vérifier l’absence d’insuffisance rénale, d’hypertension artérielle et d’insuffisance cardiaque.


The alkalinization of urine is an effective treatment to treat uric acid stones but also to limit recurrence. Before prescribing, it is necessary to verify the absence of renal failure, hypertension and heart failure.

Gestion périopératoire des patients sous anticoagulants ou antiagrégants dans la prise en charge chirurgicale de l’hypertrophie bénigne de prostate
Peri-operative management of patients with anticoagulation or antiplatelet therapy in benign prostatic hyperplasia surgery
2016
- Le point sur...
- Réf : Progrès FMC, 2016, 2, 26, F29


Objectif

Proposer une mise au point sur la gestion périopératoire des patients sous antithrombotiques (anticoagulants oraux ou antiagrégants plaquettaires) nécessitant la prise en charge chirurgicale d’une hypertrophie bénigne de prostate (HBP).


Matériel et méthodes

Une revue non systématique des articles publiés sur le sujet a été réalisée.


Résultats

La résection transurétrale de prostate est associée à une augmentation du risque hémorragique et thromboembolique chez les patients sous antithrombotiques. Les techniques utilisant l’énergie laser diminuent ce risque et sont à privilégier dans cette population. Un traitement chirurgical par laser de l’HBP peut être réalisé sous aspirine mais sa réalisation sous clopidogrel ou anticoagulation efficace n’est pas recommandée. Le choix d’interrompre, de poursuivre ou de remplacer le traitement antithrombotique dépendra des comorbidités du patient, du traitement initial et de la technique chirurgicale utilisée.


Conclusions

La gestion périopératoire des patients sous antithrombotiques lors d’une chirurgie de l’HBP repose sur l’évaluation multidisciplinaire du risque thrombotique et hémorragique.


Objective

To propose a focus on the peri-operative management of patients under antithrombotic (AT) requiring surgical treatment of benign prostatic obstruction (BPO).


Material and methods

A non-systematic review of the literature available on this topic was performed.


Results

New techniques using laser energy reduce the bleeding and thrombotic risk associated with transurethral resection of prostate. Laser procedures can be performed without stopping aspirin and should be the first choice treatment in this population. However, the level of evidence is too low to recommend the continuation of clopidogrel or other AT during laser procedures. The choice to withdraw, continue or bridge the AT should relies on the patient comorbidities, the initial treatment, and the surgical technique.


Conclusions

The peri-operative management of patients under AT during surgery for BPO is based on a multidisciplinary assessment of thrombotic and bleeding risk.

Hypertrophie bénigne de prostate, cancer de prostate
2016
- Compte-rendu de congrès
- Réf : Progrès FMC, 2016, 2, 26, F46




 

Les paramétrages du laser Holmium-YAG en endo-urologie
Optimal settings for the Holmium:YAG laser in endo-urology
2016
- Truc et astuce
- Réf : Progrès FMC, 2016, 2, 26, F35


Introduction

Le laser pulsé Holmium:YAG est la principale source laser en endo-urologie. L’optimisation des paramètres du laser est certainement le facteur non-opérateur dépendant qui est le plus important pour garantir le succès d’une intervention d’endo-urologie.


Paramètres du laser

Trois paramètres déterminent l’efficacité biologique d’un faisceau laser : la fréquence d’impulsion, la durée d’impulsion et l’énergie par impulsion. On définit 4 principaux profils de paramétrages du laser pour l’endo-urologie du haut appareil urinaire : le dusting et la fragmentation pour le traitement des calculs, la section pour les sténoses urétérales et la coagulation/ablation pour les tumeurs de la voie excrétrice. Pour le calcul, le dusting a l’avantage d’éviter la formation de fragments résiduels. La fragmentation est plus adaptée aux calculs denses.


Diamètre de la fibre

Une fibre de petit diamètre (200–270μm) a une efficacité équivalente à une fibre de diamètre supérieur, et permet une meilleure irrigation et une meilleure manœuvrabilité.


Introduction

The pulsed Holmium:YAG laser is the main laser source in endo-urology. The optimization of the laser parameters is certainly the most important independent-operator factor for the success of an endo-urological procedure.


Laser parameters

Three parameters determine the biological effectiveness of a laser: the pulse frequency, the pulse duration and the energy per pulse. Four main laser profiles are defined for the endo-urology of the upper urinary tract: the dusting and fragmentation for the treatment of stones, the section for ureteral strictures and coagulation/ablation for tumors of the urinary tract. For renal stones, the dusting has the advantage of avoiding the formation of residual fragments, but fragmentation is more suited for very hard stones.


Diameter of the fiber

The use of a small diameter fiber (200–270 microns) is recommended as it is as effective as a larger fiber, allows a better irrigation and a better maneuverability.

Lithotripsie extracorporelle avec repérage échographique : quoi de neuf en 2016 ? Mise au point du Comité de lithiase de l’AFU
Ultrasonic localization for extra shockwave lithotripsy: What is new in 2016? A CLAFU update
2016
- Le point sur...
- Réf : Progrès FMC, 2016, 2, 26, F24


Introduction

Depuis 30 ans, la lithotritie extracorporelle (LEC) est le traitement le plus utilisé pour les calculs urinaires en raison de son caractère non invasif et de son efficacité avec des taux de succès de 30 à 76 %. La LEC est recommandée en première intention pour le traitement des calculs du rein de moins de 2cm avec un repérage itératif (radioscopie) ou en temps réel (échographie) (grade A). Le repérage échographique permet l’amélioration de l’efficacité de la LEC.


Matériels et méthodes

Mise au point sur l’actualité du repérage échographique en LEC et détail de la technique opératoire avec repérage Visio-Track®.


Résultats

Différents lithotriteurs ont été développés avec le repérage échographique ; fixe ou mobile suivant la machine utilisée. Un nouveau système de repérage échographique, avec système mobile a été développé par EDAP TMS® (Système Visio-Track®) permettant de cibler les tirs sur le calcul et le suivi peropératoire. La technique opératoire est décrite dans cet article.


Conclusion

Le repérage échographique représente donc une technique d’avenir grâce à son efficacité et son caractère non irradiant.


Introduction

For thirty years, Extracorporeal Shockwave Lithotripsy (ESL) is the most common treatment for urinary lithiasis, due to non-invasiveness with success rate from 30 to 76%. ESL is currently recommended as a first line therapy for renal stone less than 2cm, with a intermittent (fluoroscopy) or a continuous (ultrasonography) localization. Ultrasonic localization can increase success rate of ESL.


Material and methods

Focus on ultrasonic localization for extra shockwave lithotripsy and description of surgical techniques with Visio-Track System®.


Results

Several lithotripters had been developed with ultrasonic localization, with a mobile or fixed device. A new ultrasonic localization mobile device had been developed by EDAP TMS® (Visio-Track System®), allowing aiming and continuous localization of stone during procedure. This technique is described in this article.


Conclusion

Ultrasonic localization is a technical progress due to its efficiency and no ionizing radiation.

Matériel, dispositifs, prescriptions médicamenteuses : le diable est dans les détails
Surgical tools, medical devices, drug prescription: The devil is in the details
2016
- Éditorial
- Réf : Progrès FMC, 2016, 2, 26, F23




 

Quels sont les effets secondaires ophtalmiques des traitements urologiques ?
2016
- Veille bibliographique
- Réf : Progrès FMC, 2016, 2, 26, F42