Base bibliographique

A l'écoute d'une somathérapeute : Soins des dérivations urinaires externes définitives
2002
- Enseignement, Pédagogie
- Réf : Progrès FMC, 2002, 12, 2, 9-16
  • Les complications des urostomies sont inéluctables et elles peuvent être graves. Ces dernières années, les progrès de la chirurgie et de l'anesthésie permettent souvent une chirurgie reconstructrice de l'appareil urinaire.
  • Le stomisé ne peut assumer seul totalement les problèmes spécifiques d'adaptation qui se posent à lui. La réhabilitation passe par une prise en charge psychologique et d'aide technique en cours d'hospitalisation. L'objectif des soins est la préservation du capital peau péri-stomiale et la recherche de l'autonomie du malade.
  • Généralement, après une période de maturation psychologique plus ou moins longue, le stomisé s'adapte assez bien à son état.
Mots clés:
urostomies / soins / Complications
Actualité juridique : La compétence disciplinaire de l'Ordre des Médecins
2002
- Réglementation
- Réf : Progrès FMC, 2002, 12, 2, 22-23
  • Attention aux certificats médicaux demandés par tel ou tel patient qui pourrait en faire usage dans une éventuelle procédure judiciaire à l'encontre d'un autre chirurgien qui avait opéré antérieurement le patient.
  • Attention aux certificats de coups et blessures dans des affaires de mésentente conjugale.
  • Attention dans des consultations d'andrologie ou de sexologie (sous hypnose ou non) à des dérapages thérapeutiques... Qui peuvent alors être poursuivis par les patients (es) pour viol, atteintes aux moeurs.
  • Ne pas se prévaloir de son titre de médecin dans des contraventions, délits mineurs sur la voie publique lors de mouvements d'humeurs...
Mots clés:
compétence disciplinaire / plainte / ordre des médecins
Avis d'expert : L'hémospermie
2002
- Synthèse thématique
- Réf : Progrès FMC, 2002, 12, 2, 18-21
  • L'hémospermie ou présence de sang dans le sperme est un motif relativement fréquent de consultation en urologie.
  • Elle est le reflet le plus souvent d'une pathologie bénigne, infectieuse ou inflammatoire, notamment chez le sujet jeune, mais peut être secondaire à une pathologie tumorale maligne, en particulier chez le sujet âgé, imposant la réalisation d'un bilan le plus complet possible.
  • Son traitement est étiologique.
Mots clés:
hémospermie / Infection / Cancer / prostate / vésicules séminales
Comment je prescris : Un traitement par corticoïdes d'un phimosis de l'enfant
2002
- Enseignement, Pédagogie
- Réf : Progrès FMC, 2002, 12, 2, 17

DERMOVAL® Crème - 2 tubes

  • 1 application/jour sur la partie étroite du prépuce pendant 4 semaines.
  • A partir du 3ème jour, essayer de rétracter le prépuce sans jamais forcer.
Mots clés:
corticoides / phimosis / Enfant
Mise au point : Médicaments et sexualité
2002
- Synthèse thématique
- Réf : Progrès FMC, 2002, 12, 2, 24-28
  • Les antihypertenseurs
    • Bétabloquants
    • Sympatholytiques
    • Diurétiques
    • Inhibiteurs calciques
    • IEC / Antagonistes de l'angiotensine II
  • Les psychotropes et traitements des affections neurologiques
    • Neuroleptiques
    • Antidépresseurs
    • Normothymiques
    • Anxiolytiques
    • Antiépileptiques
    • Antiparkinsoniens
  • Les antiandrogènes
  • Les antiulcéreux
  • Les hypolipémiants
  • Mots clés:
    Médicaments / sexualité
    Points d'actualité : Principes et indications de l'irradiation métabolique
    2002
    - Enseignement, Pédagogie
    - Réf : Progrès FMC, 2002, 12, 2, 3-8

    Ce qu'il faut retenir :

    • L'indication principale de la radiothérapie métabolique (r.m) est le traitement antalgique palliatif des métastases osseuses douloureuses de cancer de la prostate en échappement hormonal.
    • Seuls le Métastron® et le Quadramet® ont l'AMM
    • L'indication du traitement doit se faire précocement dès l'échappement hormonal en cas de m. o. douloureuses pour obtenir une meilleure efficacité et une moindre toxicité
    • Les contre-indications à respecter sont la thrombopénie (100 000 plaquettes), la leucopénie (2000 GB), l'insuffisance rénale, le superscan à la scintigraphie osseuse, l'envahissement médullaire massif et, pour le Quadramet®, l'absence de chambre radio-protégée dans les six premières heures.
    • L'efficacité débute à 8 ou 15 jours, a un plateau à 30 ou 45 jours et dure entre 2 à 6 mois selon les produits
    • On peut renouveler les injections si les douleurs réapparaissent en fonction de la numération formule sanguine et de l'état d'avancement de la maladie
    • La prise en charge doit être multidisciplinaire
    Mots clés:
    radiothérapie / radio-isotope / Métastases osseuses / palliatif