Base bibliographique

Anomalies du raphé médian chez l’homme
2016
- Réf : Prog Urol, 2016, 16, 26, 1146-1149


Introduction

Les anomalies du raphé médian peuvent être détectées lors de l’examen postnatal ou n’apparaissent qu’au cours de l’enfance ou à l’âge adulte. Elles se rencontrent isolément ou peuvent être associées à des malformations urogénitales parfois sévères.


Méthode

Une revue de la littérature a été réalisée en considérant les articles traitant des anomalies du raphé médian, répertoriés sur la base de données Medline jusqu’en avril 2015, à l’aide des mots clés « male », « median raphe » et « abnormalities ». Les articles ont été sélectionnés selon leur langue de publication (anglais et français) et la pertinence par rapport au sujet.


Résultats

Quarante et un articles relatifs aux anomalies du raphé médian ont été répertoriés, dont cinq ont été sélectionnés pour leur pertinence. Nous décrivons les anomalies les plus fréquentes (hyperpigmentation, déviation, division, kyste, canal et sinus) en précisant les aspects cliniques, les indications des examens complémentaires, les risques de malformations urogénitales potentiellement associées et la prise en charge.


Discussion

Les anomalies du raphé médian méritent d’être connues de l’urologue car elles peuvent constituer un motif de consultation devant la gêne fonctionnelle ou esthétique qu’elles occasionnent ou devant l’apparition d’une complication, notamment infectieuse.


Introduction

Abnormalities of the male median raphe can either be detected during postnatal examination or appear later during childhood or adulthood. They can be isolated or sometimes associated with severe congenital genitourinary malformations.


Methods

A literature review was performed on the Medline database, considering the articles listed until April 2015 dealing with abnormalities of the male median raphe using the following keywords: male, median raphe and abnormalities. Papers were selected according to their language (English and French) and their relevance.


Results

Forty-one articles related to male median raphe abnormalities were listed. Five of them were selected for their relevance. We describe frequent median raphe abnormalities (hyperpigmentation, deviation, division, cyst, canal and sinus), emphasizing the clinical aspects, the explorations, the risk of associated genitourinary abnormalities and the treatment.


Discussion

Male raphe abnormalities should be known by the urologists since functional, infectious and aesthetic complications could lead patients to consultation.

Mots clés:
Raphé médian / Déviation / Kyste
Mots-clés:
Median raphe / Déviation / cyst
Chylurie révélée par un « pseudo-syndrome néphrotique » : démarche diagnostique et thérapeutique
2016
- Réf : Prog Urol, 2016, 16, 26, 1153-1156


La chylurie implique une communication anormale entre le système lymphatique et le tractus urinaire. Elle est plus fréquente dans les zones d’endémie de filariose lymphatique, qui constitue l’étiologie principale. Son mode de présentation peut mimer un syndrome néphrotique. Le diagnostic de chylurie repose sur les analyses cytologiques et biochimiques des urines. La localisation de la fistule lympho-urinaire nécessite des examens d’imagerie plus ou moins invasifs, notamment la cystoscopie, la pyélographie rétrograde, la lymphoscintigraphie et plus récemment la lympho-IRM. Des rémissions spontanées étant fréquentes, le traitement peut être diététique uniquement. En cas de dénutrition ou de complications cliniques, il faut rapidement envisager une sclérothérapie, voire en ultime recours une chirurgie de déconnexion réno-lymphatique.


Chyluria implies an abnormal communication between the lymphatic system and the urinary tract. It is more frequent in endemic areas of lymphatic filariasis, which constitutes the main cause. Chyluria may mimic a nephrotic syndrome. Diagnosis of chyluria is based on urinary cytological and biocheminal analysis. Localization of the fistula needs medical imaging: cystoscopy, retrograde pyelography, lymphoscintigraphy and more recently magnetic resonance lymphography. Due to frequent spontaneous remissions, traitement can require only dietary measures. In case of malnutrition or clinical complications, sclerotherapy should be rapidly undertaken, before considering surgery of renal lymphatic disconnection.

Mots clés:
chylurie / Protéinurie / Néphrotique / Lymphographie par IRM / Diagnostic
Mots-clés:
chyluria / Proteinuria / Nephrotic / Magnetic resonance lymphography / Diagnosis
Comment avons-nous traité de façon mini-invasive un angiomyolipome rénal de 13 cm compliqué d’une hémorragie intratumorale en utilisant une salle hybride ?
2016
- Réf : Prog Urol, 2016, 16, 26, 1157-1158

Mots clés:
Angiomyolipome rénal symptomatique / Embolisation rénale hypersélective / Néphrectomie partielle cœlioscopique / Salle hybride / Chirurgie rénale mini-invasive
Mots-clés:
Symptomatic renal angiomyolipoma / Hyperselective renal artery embolization / Laparoscopic partial nephrectomy / Hybrid operating room / Minimally invasive renal surgery
Commentaires sur l’essai ProtecT
2016
- Réf : Prog Urol, 2016, 16, 26, 1143-1145

Mots clés:
F. / C.
Mots-clés:
Sexual disorders / Neurological disability / Healthcare professionals
Comparaison de la cure de varicocèle par ligature microchirurgicale subinguinale vs embolisation percutanée chez l’homme infertile
2016
- Réf : Prog Urol, 2016, 16, 26, 1178-1184


Introduction

La ligature microchirurgicale sous-inguinale (LSI) est le traitement de référence de la varicocèle. L’embolisation percutanée (EP) est une nouvelle technique réputée moins invasive. Nous avons comparé ces 2 interventions pour les aspects reproductifs et fonctionnels.


Matériel

Soixante-seize patients présentant une varicocèle clinique, une infertilité, des paramètres du sperme altérés et aucun facteur d’infertilité féminin ou masculin ont eu une LSI (n =49) ou une EP (n =27). Ces patients ont été évalués à l’inclusion, puis à 1, 3, 6, 9 et 12 mois postopératoires, concernant les paramètres du sperme, le taux de grossesses spontanées, la douleur, les effets secondaires, le temps de récupération et la satisfaction globale. Ensuite, chaque patient a été interrogé par téléphone sur les différents aspects reproductifs et fonctionnels.


Résultats

Nous avons observé une amélioration de la mobilité des spermatozoïdes à 6 mois (p =0,002) et de la concentration à 3, 6, 9 et 12 mois (respectivement p <0,001, p <0,001, p =0,012, p =0,018). Il n’existait pas de différence entre les 2 techniques sauf à 6 mois concernant la numération de sperme (p =0,043). Le taux de grossesse après traitement est de 32 % dans les 2 groupes. Les patients du groupe EP ont rapporté une reprise des activités professionnelles plus rapide (p =0,002) et moins de douleurs (p =0,007), mais la satisfaction globale était comparable dans les 2 groupes.


Conclusion

Les deux procédures donnent des résultats comparables concernant la qualité du sperme, le taux de grossesse et la satisfaction des patients, avec une reprise du travail plus rapide et des douleurs plus faibles après EP.


Niveau de preuve

4.


Introduction

Subinguinal microscopic ligation is the current standard of treatment of varicocele, and percutaneous embolization is a new alternative. We aimed to compare these procedures for reproductive and functional aspects.


Material

A consecutive series of 76 patients with clinical varicocele, alteration of semen parameters and infertility, undergoing either procedure (microsurgery in 49 cases and embolization in 27 cases) was prospectively analyzed preoperatively and postoperatively (at 1, 3, 6, 9 and 12 months). Outcome measures were: semen parameters, pregnancies, pain, side effects, recovery time and overall satisfaction. Subsequently, all patients were contacted by telephone in January 2015 (with a median delay of 4 years after the procedure) in order to determine reproductive events.


Results

Preoperatively, both groups were identical for clinical and biological items. We observed an improvement of sperm concentration at 3, 6, 9 and 12 months (P <0.001, <0.001, 0.012, 0.018, respectively) and sperm motility at 6 months (P =0.002). The sperm concentration was higher at 6 months in PE group (P =0.043). With a median follow-up of 4 years after the procedure, 27 pregnancies occurred (spontaneous pregnancy rate of 32%). There was no difference between procedures on the sperm quality, pregnancy rate and the overall satisfaction. Patients undergoing percutaneous embolization reported a faster recovery time (P =0.002) and less postoperative pain (P =0.007).


Conclusion

Both procedures give equivalent results regarding sperm quality, pregnancy rate and satisfaction even though recovery seems faster and postoperative pain seems lower after percutaneous embolization.


Level of evidence

4.

Mots clés:
varicocèle / Microchirurgie / Embolisation percutanée / spermogramme / Infertilité masculine
Mots-clés:
varicocèle / Spermogram / Subinguinal varicocelectomy / Percutaneous embolization / Male infertility
Cryptorchidie : la présence d’un canal péritonéo-vaginal perméable devrait-elle influer dans le choix de la technique chirurgicale ?
2016
- Réf : Prog Urol, 2016, 16, 26, 1185-1190


Objectif

Cette étude épidémiologique descriptive rétrospective a pour objectif de démontrer qu’il existe une association entre la position du testicule cryptorchide et la présence d’un canal péritonéo-vaginal perméable (CPV), facteur connu d’échec d’abaissement testiculaire si non contrôlé en peropératoire.


Méthodes

Ont été inclus tous les enfants de 2 à 18ans ayant bénéficié d’une cure de cryptorchidie uni- ou bilatérale par abord inguino-scrotal entre janvier 2006 et avril 2014. L’analyse statistique a été réalisée en considérant que l’individu statistique est le testicule. Ont été étudiées la corrélation entre position du testicule à l’examen clinique et présence d’un CPV perméable et la corrélation entre position du testicule sous anesthésie générale et présence d’un CPV perméable.


Résultats

Trois cent six enfants ont été inclus. L’analyse statistique a porté sur 401 testicules. La position du testicule à l’examen clinique lors de la consultation pré-opératoire était significativement associée à la présence d’un CPV perméable (p =0,0045). Sur les 282 testicules considérés comme éligibles à la voie scrotale unique, c’est-à-dire intra-scrotaux ou abaissables à la bourse, 154 présentaient un CPV perméable soit 55 % d’entre eux.


Conclusion

Il existe une corrélation entre le taux de CPV perméable et le degré de cryptorchidie poussant à ne pas négliger un temps inguinal, et d’éventuellement remettre en question la validité de la voie scrotale unique.


Niveau de preuve

4.


Purpose

Compare the position of the undescended testis at clinical examination and under general anesthesia with the patency of an open processus vaginalis.


Patients and methods

We included children from 2 to 18 years of age operated for a unilateral or bilateral undescended testis between January 2006 and April 2014 at the Annecy Genevois hospital, France. The analysis was conducted considering that the individual was the testis. Testicular position before surgery, under general anesthesia and patency of open processus vaginalis as a surgical finding were prospectively recorded.


Results

Three hundred and six children were included. The analysis was conducted over 401 testes. The position at clinical examination was significantly linked to a persistent open processus vaginalis (P =0.0045). Over the 282 testes considered as candidate for Bianchi's procedure, as to say intra- or supra-scrotal under general anesthesia, 154 had a persistent processus vaginalis (55%).


Conclusion

There is a link between a persistent processus vaginalis and the location of the undescended testis which should encourage us not to neglect the inguinal approach, and eventually to question the relevance of Bianchi's procedure.


Level of evidence

4.

Mots clés:
cryptorchidie / orchidopexie / Canal péritonéo-vaginal
Mots-clés:
cryptorchidism / Orchidopexy / Undescended testis / Processus vaginalis / Surgical findings
Impact de l’assistance robotique sur la pratique et les résultats de la chirurgie rénale conservatrice : une expérience monocentrique
2016
- Réf : Prog Urol, 2016, 16, 26, 1163-1170


Introduction

L’objectif de ce travail était d’analyser l’évolution des pratiques et des résultats de la néphrectomie partielle (NP) avec l’acquisition du robot Da Vinci®.


Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude monocentrique rétrospective portant sur 280 patients traités par NP pour une tumeur rénale de janvier 2006 à mai 2013. Le nombre de NP, les caractéristiques tumorales, et les résultats périopératoires ont été étudiés sur 3 périodes en fonction de la voie d’abord majoritairement utilisée : 2006–2008 (NP ouverte), 2008–2010 (NP laparoscopique) puis 2010-2013 (NP robot-assistée).


Résultats

Le ratio NP/néphrectomies a évolué avec une augmentation significative du nombre de NP par rapport au nombre de néphrectomies élargies (p =0,002). Aucun changement significatif de la taille tumorale moyenne n’a été observé (p =0,42) au cours de l’étude mais la proportion de tumeurs complexes (RENAL score≥10) a augmenté de façon significative au cours des trois dernières années (10,7 % ; 18,6 % et 33,2 % ; p =0,04). Le temps de clampage a augmenté passant de 23minutes en 2006–2008 à 26minutes en 2008–2010, puis diminué durant l’ère robotique passant à 14,5minutes (p <0,001). Concernant les résultats postopératoires, seule la durée de séjour à diminué de façon significative sur les trois périodes (p =0,003).


Conclusion

Dans cette série monocentrique, la chirurgie robotique a contribué au développement et à l’amélioration des résultats de la chirurgie rénale conservatrice.


Niveau de preuve

4.


Introduction

The aim of this study was to assess the impact of the acquisition of a Da Vinci® robot on the use and outcomes of partial nephrectomy (PN).


Patients and methods

It was a single center retrospective study including 280 patients who underwent PN from January 2006 to May 2013. The number of PN, tumors and patients’ characteristics and perioperative outcomes have been assessed over 3 periods defined according to the main surgical approach: 2006–2008 (open PN), 2008–2010 (laparoscopic PN) and 2010–2013 (robotic PN).


Results

Over the study period, the surgical approach has changed significantly in favor of minimally-invasive surgery and especially robotic approach. The PN/nephrectomy rate has also evolved to a higher proportion of PN over radical nephrectomy (P =0.002). No significant difference was noted between the three periods in terms of tumor size but there was a higher rate of highly complex tumors (RENAL score10) during the last period (10.7%; 18.6% and 33.2%; P =0.04). Warm ischemia time increased from 2006–2008 to 2008–2010 (26 vs. 23minutes) but decreased thereafter during the robotic era (14.5minutes; P <0.001). Regarding postoperative outcomes, the only change was a decreased length of stay over time (P =0.003).


Conclusion

In this single center series, the robotic approach was associated with a spread of PN and with an improvement of nephron-sparing surgery outcomes.


Level of evidence

4.

Mots clés:
Robot / Néphrectomie partielle / tumeurs rénales / Résultats
Mots-clés:
Robot / partial nephrectomy / Kidney neoplasms / Outcomes
Performance des internes français sur simulateur de chirurgie laparoscopique : les résultats de 7 ans d’olympiades du pelvitrainer
2016
- Réf : Prog Urol, 2016, 16, 26, 1171-1177


Objectif

Les objectifs de cette étude étaient d’analyser la performance des internes français sur simulateur de chirurgie laparoscopique pour créer une base de données d’auto-évaluation, définir les exercices discriminants et rechercher une progression du temps de suture.


Méthodes

De 2006 à 2014, l’Association française des urologues en formation a organisé 7 olympiades du pelvitrainer. Les scores réalisés par les participants sur 11 exercices ont été analysés.


Résultats

Soixante-six internes français d’urologie ont participé à ces olympiades qui comprenaient 11 exercices. Vingt-deux (33,3 %) participants étaient débutants, 26 (39,4 %) intermédiaires et 18 (27,3 %) expérimentés. Les scores obtenus ont permis de réaliser une base de données avec une moyenne de temps par exercice. Tous les exercices montraient une diminution du temps de réalisation en fonction de l’expérience. Une différence significative en durée a été notée pour les exercices 8 et 9 entre le groupe débutant (139s [±71], 173,9s [±118,3]) et intermédiaire (90,1s [±34,5], 113,8s [±41,6]), ainsi qu’entre le groupe débutant et expérimenté (80,6s [±26,7] 94,1s [±42,7]) p <0,05. Le coefficient de corrélation pour la durée de réalisation de l’exercice 11 (anastomose vésico-urétrale) sur 7 ans était de 0,04 (p =0,44).


Conclusion

Cette étude a permis de définir une base de données d’exercices de pelvitrainer permettant aux internes d’urologie de s’auto-évaluer pendant leur cursus. Deux exercices (8 et 9) étaient discriminants et pourraient être utilisés pour définir le niveau d’un interne en amont d’une procédure au bloc opératoire. La durée d’anastomose (exercice 11) n’a pas été significativement améliorée entre 2006 et 2014.


Niveau de preuve

4.


Objectives

The study objectives were to analyze the resident's laparoscopic surgery performance in order to build a self-assessment data set, to identify discriminatory exercises and to investigate the suturing time changes.


Methods

From 2007 to 2014, the French Association of Urologist in Training (AFUF) organized 7 pelvitrainer contests. Participant scores on 11 laparoscopic surgery exercises were evaluated.


Results

Sixty-six residents participated to these contests and performed 11 exercises each. Twenty-two (33.3 %) participants were beginners, 26 (39.4 %) intermediates et 18 (27.3 %) experienced. The participant scores were gathered into a data set including the average time per exercise. We found a time scoring improvement related to the resident experience for all exercises. A significant decline in time was noted for exercise 8 and 9 between beginners and intermediates (139s [±71]), (173.9s [±118.3]) and between beginners and experienced (80.6s [±26.7]), (94,1s [±42.7]) with a P <0.05. The correlation coefficient for the exercise 11 duration (vesico-uretral anastomosis) was 0.04 over a 7-year period (P =0.44).


Conclusion

The study provided a data set on 11 laparoscopic surgery tasks which can be consulted by all residents as a reference in a self-assessment process. Two exercises (8 and 9) discriminated beginners from intermediates and experienced groups and could be used as a benchmark ahead of an operating room procedure. The vesico-uretral anastomosis duration (exercise 11) did not improve significantly between 2006 and 2014.


Level of evidence

4.

Mots clés:
Formation / laparoscopie / Interne / Simulateur
Mots-clés:
Simulator / Training / Laparoscopic / Resident
Résultats et satisfaction à long terme de la bandelette sous-urétrale trans-obturatrice chez la femme
2016
- Réf : Prog Urol, 2016, 16, 26, 1159-1162


But

La bandelette sous-urétrale (BSU) s’est imposée comme un des traitements courants de l’incontinence urinaire d’effort (IUE) féminine. Le but de cette étude était d’évaluer les résultats de la BSU trans-obturatrice après un recul fixe de 10 ans.


Matériel

Étude rétrospective réalisée sur une cohorte de patientes suivies entre novembre 2002 et novembre 2004. Soixante-treize patientes opérées d’une bandelette sous urétrale-transobturator tape (BSU-TOT) pendant cette période et ayant un recul d’au moins 10 ans ont été incluses dans notre étude. L’indication chirurgicale était posée sur une IUE mais 26 (35,6 %) patientes présentaient une incontinence urinaire mixte. L’appréciation du résultat de BSU-TOT était recueillie par un questionnaire téléphonique. Les questions portaient sur la présence ou non de fuites urinaires, leur abondance, sur le caractère à l’effort ou non, le nombre de protections par jour et par nuit, la satisfaction de l’intervention. Un questionnaire Ditrovie a également été envoyé par courrier postal.


Résultats

Sur les 73 patientes, 5 patientes ont été exclues. Soixante-huit patientes ont été contactées. Le taux de réponse était de 72 %. Trente-quatre patientes (69,3 %) décrivaient des épisodes d’incontinence urinaire (52,9 % à l’effort et 47,1 % par urgenturie). Quinze patientes (30,7 %) étaient continentes. Parmi les 34 patientes qui avaient des fuites, 26 (76,5 %) portaient des protections la journée et 18 (52,9 %) devaient la changer au moins une fois. Douze (35,3 %) patientes devaient porter des protections la nuit et trois (8,8 %) devaient la changer au moins une fois. Trente-neuf patientes (79,6 %) se disaient satisfaites de l’intervention. Vingt-neuf patientes ont rempli le questionnaire Ditrovie (42,6 %). La moyenne du score Ditrovie à 10 ans était de 1,6±0,7 avec une nette amélioration par rapport au score Ditrovie préopératoire. Les limites de l’étude étaient le caractère rétrospectif, l’absence de questionnaire validé, le caractère déclaratif exclusif.


Conclusion

Cette étude aux limites nombreuses a montré un taux de satisfaction élevé 10 ans après un traitement par BSU de type TOT malgré un taux subjectif de récidive de l’incontinence urinaire important.


Niveau de preuve

4.


Objective

The mid urethral sling (MUS) has become as the gold standard treatment for stress urinary incontinence (SUI) in female. The aim of this study was to assess the outcome of the SUI Transobturator Tape after 10 years follow-up.


Methods

Retrospective study of 73 patients who underwent a mid urethral sling-transoburator tape (MUS-TOT) between November 2002 and November 2004. These patients were followed up by phone call and by mail, 10 years after the surgery. The indication of the MUS-TOT was a stress urinary incontinence, yet 26 patients (35.6 %) had a mixed urinary incontinence.


Results

Out of 73 patients, 5 patients were excluded. Sixty-eight patients were contacted. The rate of responders was 72 %. Thirty-four patients (69.3 %) described episodes of urinary incontinence (52.9 % SUI, 47.1 % urgency). Fifteen patients (30.7 %) were continent. Among the patients who had incontinence, 26 (76.5 %) needed protections during the day and 18 (52.9 %) had to change them at least once. Twelve patients (35.3 %) needed protections at night and 3 (8.8 %) had to change it at least once. Thirty-nine patients (79.6 %) were satisfied. Twenty-nine patients filled up the Ditrovie questionnaire (42.6 %). The mean score of Ditrovie questionnaire after 10 years was 1.6±0.7, with a real improvement in comparison with the preoperative score (P <0.05).


Conclusion

Ten years after MUS-TOT treatment, the continence rate was low, even though the patients included in this study had high satisfaction rate. Several limitations should be taken into consideration in this study.


Level of evidence

4.

Mots clés:
BSU / incontinence urinaire / résultat
Mots-clés:
MUS / Urinary incontinence / outcome
Un kyste de Gartner simulant une cystocèle
2016
- Réf : Prog Urol, 2016, 16, 26, 1150-1152


Introduction


Mots clés:
kyste de Gartner / cystocèle / Dyspareunie / Tuméfaction vaginale
Mots-clés:
Gartner's duct cyst / cystocèle / Dyspareunia / Vaginal mass