Base bibliographique

Bilan urodynamique : tout ce que l’infirmier(e) doit savoir
Urodynamics: All the nurse needs to know
2020
- Réf : Prog Urol, 2020, 15, 30, 939-946


Le bilan urodynamique (BUD) est un examen complémentaire permettant d’explorer les mécanismes sous-tendant des symptômes du bas appareil urinaire (SBAU) ou une incontinence urinaire (IU). Il implique la mesure des pressions vésicales et sphinctériennes au moyen de sondes urétro-vésicale et rectal munies de capteurs de pression mais aussi la mesure du débit urinaire et des sensations vésicales lors du remplissage. La réalisation d’un BUD est loin d’être systématique en cas de SBAU ou IU et il doit chercher à répondre à une question clinique ou thérapeutique précise. Ainsi, l’histoire clinique avec interrogatoire spécifique, l’examen physique, le catalogue mictionnel et les auto-questionnaires sont des éléments préalables indispensables. Les temps de l’examen comportent une débitmétrie, une mesure du résidu post-mictionnel, une cystomanométrie, et selon les cas une profilométrie, une étude pression débit ou des tests de sensibilisation. Les pressions sont réglées au zéro avant l’examen et la validité du matériel et du montage est testée. Ce contrôle est poursuivi pendant toute la procédure afin de s’assurer de la qualité de l’enregistrement. Tout évènement (ex. : fuite d’urine, changement de position, urgenturie) est noté pendant l’étude. Un rapport final est réalisé par le médecin. Les compétences techniques de l’IDE permettent d’assurer la fiabilité, la reproductibilité, et l’interprétabilité du BUD. Ses compétences relationnelles sont tout aussi indispensables pour instaurer une relation de confiance et garantir une atmosphère favorable pour cet examen inconfortable et invasif.


Urodynamic (UD) is an exam intended to explore the mechanisms underlying lower urinary tract symptoms (LUTS) or urinary incontinence (UI). It involves the measurement of bladder and sphincter pressures using uretrovesical and rectal catheters with pressure transducers, but also the measurement of urinary flow and bladder sensation during filling. UD is far from being systematic in the assessment of LUTS or UI and must seek to tackle a specific clinical or therapeutic question. Thus, history taking, physical examination, voiding diary and questionnaires are essential prerequisites to UD per se. UD steps include a free (unintubated) uroflowmetry, a cystometry, post-void residual measurement±an urethral profilometry, a pressure-flow study or sensitization tests. The pressures are set to zero before to start the study and the validity of the equipment is tested. This control is continued throughout the procedure to ensure the quality of the recording. Any event (e.g., urine leakage, change of position, urgency) is noted during the study. A final report is made by the doctor. The competence of the nurse ensures the reliability, reproducibility and interpretability of the UD study and the nurse's humanity guarantee f an atmosphere as favourable as possible for this uncomfortable and invasive test.

Communication entre chirurgien et IDE au bloc opératoire
Communication between surgeon and nurse in the OR
2020
- Réf : Prog Urol, 2020, 15, 30, 953-957


Le développement des nouvelles technologies chirurgicales vidéo assistées a modifié les besoins en communication en sein du binôme chirurgien–IDE aide opératoire/instrumentiste. Si le premier perd le visuel sur son environnement de par sa concentration décuplée, le second de par sa place centrale sur le champ opératoire voit donc son rôle s’enrichir d’une veille environnementale mais aussi de la réalisation de gestes hors champ visuel de l’opérateur. Il existe donc un besoin de communication sécurisée inspirée des domaines aéronautiques et industriels pour rassurer les intervenants et ce, malgré un manque de prise de conscience chez certains d’entre eux. Cette communication n’est pas naturelle et de surcroît en début d’expérience où il existe un certain degré d’inhibition. Elle doit donc être enseignée en priorité, avant même l’acquisition de la technicité.


The development of new video assisted surgical technologies has modified the interactions and the communication between the surgeon and the nurses. If the surgeon is cut off his surgical environment by his enhanced focus, the nurse, who has a central place in the OR, gets a new role enriched with an environmental survey and the realization of gestures out of operator's visual field. There is therefore a need for a safe system interaction and communication inspired by aeronautical and industrial sectors to reassure those professionals despite a lack of awareness among some of them. This safe communication is unnatural, especially during the learning phase. In this way, it must be taught as a priority even before acquiring the technical skills.

Hormonothérapie dans le cancer de la prostate : quel rôle pour l’IDE en 2020 ?
Management of hormone deprivation therapies in prostate cancer: Role of the nurse
2020
- Réf : Prog Urol, 2020, 15, 30, 958-963


Les hormonothérapies, piliers du traitement du cancer de la prostate, nécessitent une prise en charge standardisée et un suivi régulier. L’objectif de ce travail était de faire l’état des lieux des différentes hormonothérapies disponibles, leurs effets secondaires et le rôle de l’infirmier(ère) diplômé(e) d’état dans la gestion de ces thérapeutiques. L’hormonothérapie de première génération est le traitement de référence en cas de cancer de prostate métastatique. Depuis quelques années, les hormonothérapies de deuxième génération sont proposées en association avec les hormonothérapies de première génération à différents stades de la maladie. Ces molécules peuvent être à l’origine d’effets indésirables qu’il convient de surveiller et de prévenir. Ainsi, après un bilan initial, un suivi clinique et paraclinique est indispensable. Notre centre a donc mis en place un suivi par infirmier(ère) de coordination (IDEC) permettant d’optimiser l’évaluation, l’information et le suivi du patient mais également d’apporter un accompagnement psychosocial adapté au patient tout au long de son parcours de soin sous hormonothérapie. Cette fonction de suivi et d’information par l’IDEC peut être facilitée par de nouveaux outils, notamment numériques.


Hormone deprivation therapies play a key role in the treatment of prostate cancer. These treatments require standardized care and regular monitoring. The objective of this work was to review the different hormonal therapies available, their side effects and the role of a coordinating nurse in the management of these therapies. First generation hormone therapy is the standard treatment for metastatic prostate cancer. In the past years, second generation hormone therapies have been indicated in combination with first-generation hormone therapies at different stages of the disease. These molecules are responsible for several side effects that should be monitored and prevented. Thus, after an initial assessment, clinical and paraclinical follow-up are essential. Our center has set up monitoring by a coordinating nurse (IDEC) to optimize the education and follow-up of the patient, but also to provide psychosocial support adapted throughout the patient's care path under hormone therapy. This monitoring and information function by IDEC can be facilitated by new digital solutions.

La transplantation rénale, pourquoi, pour qui et comment ?
Renal transplantation, for whom, why and how ?
2020
- Réf : Prog Urol, 2020, 15, 30, 976-981


L’insuffisance rénale chronique est une diminution progressive et irréversible du fonctionnement des reins qui ne filtrent plus correctement le sang de l’organisme. Les principales causes sont le diabète et l’hypertension artérielle. Avec le vieillissement de la population, il s’agit d’une maladie dont l’incidence est en augmentation. Au stade terminal de la maladie, un traitement de suppléance de la fonction rénale est nécessaire (par hémodialyse, dialyse péritonéale ou transplantation rénale). Actuellement, la transplantation rénale est le meilleur traitement de suppléance de la fonction rénale, car il est plus performant que la dialyse en termes de survie, de qualité de vie et de coût pour le système de santé. Mais il nécessite le maintien et le suivi d’un traitement immunosuppresseur. En France, les transplants rénaux sont majoritairement issus de donneurs décédés en mort encéphalique ou de donneur vivants. La transplantation rénale est une chirurgie programmée lorsque le transplant provient d’un donneur vivant, et une urgence lorsque le transplant provient d’un donneur décédé. La technique chirurgicale est standardisée et consiste à suturer l’artère et la veine du transplant sur les vaisseaux iliaques du receveur et l’uretère dans la vessie, par une incision ilio-inguinale. La survie moyenne d’un transplant est de 10 ans et certains patients peuvent successivement recevoir 1, 2, 3 ou plus transplants rénaux au cours de leur vie.


Chronic kidney disease is a gradual and irreversible decrease in the functioning of the kidneys, which no longer filter the body's blood properly. The main causes are diabetes and high blood pressure. With the aging of the population, it is a disease whose incidence is increasing. In the terminal stage of the disease, treatment of replacement of the renal function is necessary (by hemodialysis, peritoneal dialysis or renal transplantation). Currently, kidney transplantation is the best replacement treatment for kidney function, because it is more efficient than dialysis in terms of survival, quality of life and cost to the health system. But it requires the maintenance and monitoring of immunosuppressive therapy. In France, kidney transplants are mainly from deceased donors or from living donors. Kidney transplantation is a scheduled surgery when the transplant is from a living donor, and an emergency when the transplant is from a deceased donor. The surgical technique is standardized and consists of suturing the artery and vein of the transplant onto the recipient's iliac vessels and the ureter in the bladder, through an ilio-inguinal incision. The average survival time of a transplant is 10 years and some patients may receive 1, 2, 3 or more kidney transplants in succession during their lifetime.

Le rôle de l’IDE dans l’éducation thérapeutique avant opération et la mise en place d’un programme de prostatectomie totale robotique en ambulatoire
The role of the urology nurse in prehabilitation and same-day discharge robot-assited radical prostatectomy programs
2020
- Réf : Prog Urol, 2020, 15, 30, 964-969


Introduction

Le présent article a pour objectif de présenter le rôle de l’IDE dans la mise en place de séjours d’hyper-préparation (pré-habilitation) et d’un programme de prostatectomie totale robotique en ambulatoire.


Méthodes

Cet article est basé sur l’analyse de la littérature et l’expérience de notre centre.


Résultats

Afin de préparer les patients à l’intervention chirurgicale en ambulatoire, l’IDE a un rôle primordial a joué lors des séjours d’« hyper-préparation » (ou pré-habilitation). Deux semaines avant l’intervention, les équipes soignantes (infirmiers, anesthésistes, kinésithérapeutes, etc.) organisent ainsi des ateliers pour expliquer aux patients les modalités de l’opération et les soins post-opératoires afin de dissiper d’éventuelles angoisses. Des entretiens individuels et en groupe, au sein d’ateliers spécifiques (bas de contention, sonde urinaire, sexologie) sont notamment organisés avec les IDE pour répondre à toutes les questions des patients. En association avec les protocoles plus classiques de Récupération accéléré après chirurgie (RAAC), ces programmes de préparation du patient à la chirurgie ont permis d’améliorer le vécu patient, les paramètres opératoires, et de développer un programme de chirurgie ambulatoire qui représente actuellement environ un tiers des chirurgies.


Conclusion

L’implémentation des protocoles péri-opératoires permettent d’améliorer les résultats précoces de la prostatectomie totale robotique, mais également le vécu patient. L’IDE a un rôle primordial à jouer dans la mise en place de ces journées d’éducation patient et dans la préparation, l’information, l’accompagnement et le suivi du patient tout au long de son parcours d’opéré, depuis l’accueil en HP jusqu’à la sortie du patient d’ambulatoire.


Introduction

The purpose of this article is to explain the role of urology nurse in prehabilitation and same-day discharge programs for robotic radical prostatectomy.


Methods

This article is based on the analysis of the literature and the experience of our center.


Results

In order to prepare patients for outpatient surgery, urology nurse plays a key role during prehabilitation journeys. Two weeks before the operation, the healthcare teams (nurses, anesthetists, physiotherapists, etc.) organize workshops to explain to patients the operation course and post-operative care in order to allay any anxieties. Individual and group interviews, in specific workshops (compression stockings, urinary catheter, sexology) are organized in particular with urology nurse to answer all patients’ questions. In association with enhanced recovery after surgery pathway, these programs improve the patient experience and satisfaction as well as peri-operative outcomes, and allows the development of an outpatient surgery program which currently represents approximately one third of surgeries.


Conclusion

The implementation of perioperative protocols including prehabilitation improves the early results of robotic total prostatectomy, but also the patient experience. The urology nurse has a key role to play during these patient education days and in the preparation, information, support and follow-up of the patient, since the prehabilitation journey until the patient leaves the outpatient clinic.

Rôle de l’IDE en urologie fonctionnelle
Nurse's role in functional urology
2020
- Réf : Prog Urol, 2020, 15, 30, 947-952


Introduction

La prise en charge des patients en urologie fonctionnelle est complexe et nécessite une expertise de l’équipe médicale mais également de l’équipe IDE (infirmier diplômé d’état). Le but de cet article est de détailler les rôles de l’IDE en urologie fonctionnelle.


Méthodes

Des échanges avec les IDE de notre service, une analyse de la littérature en utilisant les termes « nurse  », « urology  », « urodynamics  » dans le moteur de recherche PubMed , ainsi que la recherche des textes réglementaires relatifs à la pratique des IDE en service d’urologie, ont été réalisés.


Résultats

Depuis la création du Diplôme inter universitaire d’infirmière experte en urologie, en 2002, et des protocoles de coopération interprofessionnelle, en 2009, l’urologue peut s’appuyer sur les compétences spécifiques des IDE pour optimiser le parcours patient : des explorations endoscopiques ou urodynamiques, à la stomathérapie ou à la sexologie, de l’éducation thérapeutique aux traitements spécialisés comme la stimulation du nerf tibial postérieur, la neuromodulation sacrée ou la toxine botulique. Leurs expertises est un atout indéniable dans l’accompagnement du patient et pour la qualité des soins. Les protocoles de coopération répondent aux problématiques actuelles du système de santé : attractivité pour les professionnels paramédicaux, démographie médicale et virage ambulatoire. La pratique de plus en plus fréquente des réunions de concertation pluridisciplinaire leur offre aussi un rôle de coordinateur.


Conclusion

L’IDE en urologie fonctionnelle joue un rôle majeur dans la prise en charge diagnostique et thérapeutique comme interlocuteur privilégié du patient et collaborateur de l’urologue référent.


Introduction

The management of patients in functional urology is complex and requires the expertise of the medical team but also of the nurse team. The aim of this article is to detail the roles of the nurses in functional urology.


Methods

Exchanges with the nurses of our unit, analysis of the literature using the terms “nurse”, “urology”, “urodynamics” in the PubMed search engine, and a search for regulatory texts relating to the practice of nurses in urology units were conducted.


Results

Since the creation of the Inter-University Diploma of Nurse Expert in Urology in 2002 and the inter-professional cooperation protocols in 2009, the urologist can rely on the specific skills of nurses to optimise the patient's management: from endoscopic or urodynamic explorations, to stomatherapy or sexology, from therapeutic education to specialised treatments such as posterior tibial nerve stimulation, sacral neuromodulation or botulinum toxin injections. Their expertise is an undeniable asset in the patient support and for the quality of care. The cooperation protocols respond to the current problems of the healthcare system: attractiveness for paramedical professionals, medical demographics and ambulatory care. The increasingly frequent practice of multidisciplinary consultation meetings also gives them a coordinating role.


Conclusion

Nurses in functional urology plays a major role in diagnostic and therapeutic management as the patient's privileged contact and collaborator with the referring urologist.

Utilisation de l’impression 3D avant néphrectomie partielle pour tumeur du rein
Use of personalized 3D printed kidney models for partial nephrectomy
2020
- Réf : Prog Urol, 2020, 15, 30, 970-975


La néphrectomie partielle est une option thérapeutique de premier choix pour la prise en charge des tumeurs rénales. Il s’agit d’une opération chirurgicale dont la complexité et les enjeux varient en fonction de l’anatomie spécifique du patient et de sa tumeur. La modélisation 3D et l’impression 3D sont devenus un moyen de représenter et donc de visualiser la lésion tumorale ainsi que ses rapports anatomiques au sein de l’organe. Ce mode de visualisation permet au chirurgien et à son équipe mais également au patient, de se rendre compte aisément de la complexité tumorale, de la difficulté prévisible de la chirurgie et donc des risques de complications. Diverses publications ont rapporté le bénéfice pour le patient, en termes d’éducation pré-thérapeutique. Certaines ont montré un bénéfice pour l’opérateur en termes de planification chirurgicale. Enfin, des études portant sur la simulation chirurgicale préopératoire montraient des temps de tumorectomie rénale plus courts et moins de saignement quand les chirurgiens avaient pu s’entraîner avant l’opération sur le modèle imprimé en 3D correspondant. L’impression 3D représente donc un outil innovant qui permettrait d’améliorer la prise en charge du patient avant néphrectomie partielle, à travers l’information qu’elle permet de délivrer, mais également par le biais de la simulation chirurgicale.


Partial nephrectomy is a first-line treatment option for the management of renal tumors. It is a surgical procedure whose complexity and stakes vary according to the specific anatomy of the patient and his tumor. 3D modeling and 3D printing have become a means of representing and thus visualizing the tumor lesion and its anatomical relationships within the organ. This mode of visualization allows the surgeon and his team, but also the patient, to easily realize the tumor complexity, the predictable difficulty of the surgery and therefore the risks of complications. Various publications have reported the benefit to the patient in terms of pre-therapy education. Some have shown a benefit for the operator in terms of surgical planning. Finally, studies on preoperative surgical simulation showed shorter kidney lumpectomy times and less bleeding when surgeons were able to train before the operation on the corresponding 3D printed model. 3D printing therefore represents an innovative tool that would improve patient management prior to partial nephrectomy, through the information it can deliver, but also through surgical simulation.