Base bibliographique

Cystites récidivantes : des moyens de prévention non médicamenteux
2017
- Réf : Prog Urol, 2017, 14, 27, 823-830


Objectif

Évaluer, à partir de la revue de littérature, l’intérêt des mesures hygiéno-comportementales et des compléments alimentaires (phytothérapie) dans la prévention des infections urinaires chez la femme.


Méthodes

La recherche Pubmed était axée sur l’efficacité des mesures prophylactiques dans la prise en charge des cystites récidivantes.


Résultats

Dues à de nombreuses dispositions comme les particularités anatomiques, l’hydratation, les habitudes de vie, les cystites sont plus fréquentes chez la femme que chez l’homme. Elles sont le plus souvent causées par l’Escherichia coli uropathogène dont le réservoir le plus important se trouve dans l’intestin. Les recommandations préconisent un usage plus maîtrisé des antibiotiques, traitements qui induisent des effets secondaires (nausées, candidoses) et favorisent le développement de mécanismes de résistance de la bactérie. Des mesures d’hygiène, une bonne hydratation, le respect des rythmes mictionnels aident à se préserver d’un nouvel épisode infectieux. Les compléments alimentaires comme la canneberge ou le D-mannose peuvent aussi interférer sur la récurrence des cystites par leur action anti-adhésive de la bactérie à l’uroépithélium. Leur efficacité est relative et semblerait dose-dépendante. Toutefois mieux tolérés qu’une antibioprophylaxie, ils peuvent augmenter la durée des périodes de répit.


Conclusion

Ces approches prophylactiques présentent chacune un intérêt, même discutable. Cependant, l’association de ces techniques les unes aux autres (conseils hygiéno-diététiques) peut être une alternative à l’antibioprophylaxie au long cours.


Objective

To estimate from the literature review, the interest of hygienic and behavioural measures and the use of food supplements (herbal) to prevent female urinary tract infection.


Methods

Pubmed research was focused on the efficiency of prophylactic measures in recurrent cystisis management.


Results

Due to many predisposing factors such as anatomical charasteristics, hydration and lifestyle, cystisis is more common in female subjects than in male. The infection is mostly caused by uropathgenic Escherichia coli which is mostly found in the intestine. Recomendations propose a better use of antibiotics that causes undesirable side effects (such as nausea, candidiasis) and favours the development of resistant bacterial strains. Hygienic measures, good hydration, and respecting a good urinary rythm help to protect from new infectious episodes. Food supplements such as cranberry or D-mannose can also interfere with the recurrence of cystisis, by preventing the bacteria sticking to urinary tract epithelia. Their efficency is relative and seems to be dose-dependent. Better tolerated than prophylactic antibiotic treatments, they can increase times of respite.


Conclusion

Using prophylactic treatment still have an interest, even if they are questionable. Moreover, the combination of these methods (diet and lifestyle advice) can be an alternative to long-term prophylactic medical treatment.

Mots clés:
A.
Mots-clés:
Ablative therapy / prostate cancer / Kidney cancer / guidelines / Hybrid operating room
Énucléation endoscopique de la prostate : indications, techniques et résultats
2017
- Réf : Prog Urol, 2017, 14, 27, 836-840


Introduction

L’énucléation endoscopique de la prostate est une technique chirurgicale utilisée de plus en plus fréquemment en urologie. Elle s’inscrit comme une alternative aux deux techniques conventionnelles que sont la résection trans-urétrale de prostate (RTUP) et l’adénectomie voie haute (AVH)


Matériel et méthodes

Une revue de la littérature de janvier 1995 à juin 2017 a été réalisée à partir des bases de données Medline et Embase en utilisant les mots clés suivants : Holmium ; Thulium ; Greenlight ; Laser ; Prostate ; Enucleation ; Benign prostatic obstruction ; Surgical technique.


Résultats

Pour la technique HoLEP la durée de sondage varie de 17,7 à 46,4heures avec une durée d’hospitalisation de 2,2 à 2,6jours. Pour la technique ThuLEP, la durée de sondage variant de 2 à 2,5jours pour une durée d’hospitalisation allant de 2,15 à 6,5jours. Pour la technique GreenLEP la durée de sondage est de 2jours pour une durée d’hospitalisation également de 2jours. La réduction du score IPSS à un an varie de 12,7 à 19,1 points selon les études.


Conclusion

Les résultats probants de l’énucléation endoscopique de prostate en font une alternative aux techniques conventionnelles.


Introduction

Laser prostatic enucleation is an increasingly popular technique among surgical urology. It is now gradually becoming a contender for gold standard surgical treatments, trans-urethral resection of the prostate (TURP) and open prostatectomy (OP).


Materials and methods

This study is based on data collected from sources published between June 1995 and June 2017. Medline and Embase database have been used to research the following keywords: Holmium; Thulium; Greenlight; Laser; Prostate; Enucleation; Benign prostatic obstruction; Surgical technique.


Results

With HoLEP process, catheterization time varies from 17,7hrs to 46,4hrs with 2 to 2.5 hospitalization days. With ThuLEP process, catheterization time varies from 2 to 2.5 days with 2.15 to 6.5 hospitalization days. With GreenLEP process, catheterization and hospitalization times are both 2 days. IPSS score after a year varies from 12.7 to 19.1 points in different publications.


Conclusion

Convincing results of Laser prostatic enucleation make it a valid alternative to existing treatments.

Mots clés:
T. / V. / G.
Mots-clés:
Ablative therapy / prostate cancer / Kidney cancer / guidelines / Hybrid operating room
Indications et résultats des implants péniens
2017
- Réf : Prog Urol, 2017, 14, 27, 831-835


Objectif

Décrire la place et les résultats des implants péniens en chirurgie urologique.


Matériel et méthodes

Une recherche bibliographique a été réalisée sur PubMed à partir des mots clés suivants: penile implantation ; penile prosthesis ; erectile dysfunction .


Résultats

L’évolution des implants péniens a permis d’obtenir une alternative chirurgicale de choix pour le traitement de la dysfonction érectile réfractaire au traitement médical. Ce traitement chirurgical peut également être proposé en cas de maladie de Lapeyronie, de priapisme prolongé et de phalloplastie. L’information du patient des potentielles complications post-opératoires est primordiale afin de maintenir un haut niveau de satisfaction en cas de survenue de ces événements.


Conclusion

L’implant pénien est une solution fiable permettant de rétablir une fonction érectile optimale aboutissant à un haut niveau de satisfaction du couple.


Objective

Our aim was to present the indications and the outcomes of penile prosthesis implantation.


Methods

A literature review was performed through PubMed using the following keywords: penile implantation ; penile prosthesis; erectile dysfunction.


Results

Evolution of penile prosthesis devices led to get a fiable and effective treatment for men with erectile dysfunction who do not respond to less invasive therapy. Penile implant can also be useful in the treatment of Peyronie's disease, priapism and transgender surgery. Precise information related to this surgery, especially complications, permits to obtain high satisfaction scores.


Conclusion

Penile implant is a reliable and safe solution for the management of erectile dysfunction resulting to high couple satisfaction ratings.

Mots clés:
W. / K. / D. / L. / J.-P.
Mots-clés:
Ablative therapy / prostate cancer / Kidney cancer / guidelines / Hybrid operating room
Qualité de vie des patients porteurs de dérivation urinaire
2017
- Réf : Prog Urol, 2017, 14, 27, 845-850


Introduction

Une dérivation urinaire s’impose le plus souvent dans un contexte de cystectomie totale pour cancer de la vessie. Cette pathologie et cette chirurgie d’exérèse altère la qualité de vie des patients. Cet article fait le point sur les conséquences des dérivations urinaires sur la qualité de vie des patients et les moyens de les minimiser.


Matériel et méthode

Une recherche bibliographique a été conduite à partir des bases de données bibliographiques Medline (NLM outil Pubmed ) et Embase à partir des mots clés suivants : « cystectomy » ; « urinary diversion » ; « quality of life » ; « stoma » ; « education ». Les articles obtenus ont ensuite été sélectionnés en fonction de la combinaison des éléments suivants : méthodologie, langue publications (anglais/français) pertinence par rapport au sujet traité et date de publications. Ainsi, 218 articles ont été revus et 30 ont été sélectionnés.


Résultats

Le choix éclairé de la dérivation urinaire participe à son acceptation par le patient et à améliorer la qualité de vie urinaire des patients. Les critères de choix doivent être analysés et présenté au patient de façon pluridisciplinaire, en associant chirurgien, médecin, infirmier, kinésithérapeute et stomathérapeute. Grâce aux réseaux de soin, le choix du patient ne devrait pas être limité par l’expérience de l’équipe médicochirurgicale et paramédicale. Il n’y a pas de preuve évidente de la supériorité d’une dérivation par rapport aux autres pour la qualité de vie des patients.


Conclusion

La qualité de vie des patients porteurs de dérivations urinaire dépend moins du type de dérivation que du fait que cette dérivation ait été choisi par le patient lui-même. L’information du patient par l’ensemble des acteurs de sa prise en charge est donc essentielle.


Introduction

A urinary diversion is more often needed in the context of total cystectomy for bladder cancer. This pathology and this surgical resection alter the quality of life of patients. This article reviews the consequences of urinary diversions on patients’ quality of life and ways to minimize them.


Material and method

A systematic review of the literature search was performed from the databases Medline (NLM, Pubmed ) and Embase , focused on the following keywords: “cystectomy”; “urinary diversion”; “quality of life”; “stoma”; “education”. Publications obtained were selected based on methodology, language, date of publication (last 30 years) and relevance. Prospective and retrospective studies, in English or French, review articles; meta-analysis and guidelines were selected and analyzed. This search found 218 articles. After reading titles and abstracts, 30 were included in the text, based on their relevance.


Results

The informed choice of the urinary diversion contributes to its acceptance by the patient and to improve the urinary-related quality of life. The selection criteria must be analyzed and presented to the patient in a multidisciplinary way, involving surgeon, physician, nurse, physiotherapist and stomaterapist. By means of the care networks, the choice of the patient should not be limited by the experience of the surgical and paramedical team. There is no clear evidence about the superiority of a derivation over others regarding the quality of life of patients.


Conclusion

The quality of life of patients carrying an urinary diversion depends less on the type of diversion than on whether the diversion is chosen by the patient himself. Patient information by all stakeholders involved in its communication is therefore essential.

Mots clés:
Y. / M. /
Mots-clés:
Ablative therapy / prostate cancer / Kidney cancer / guidelines / Hybrid operating room
Salle hybride : pour quoi faire ?
2017
- Réf : Prog Urol, 2017, 14, 27, 841-844


Les salles hybrides sont des salles d’opération combinant équipements de radiologie interventionnelle et d’intervention chirurgicale. Elles sont utilisées en chirurgie cardiaque, vasculaire, orthopédique et en neurochirurgie, et permettent d’envisager de nouvelles procédures mini-invasives en urologie. Grâce à elles, nous avons développé une nouvelle technique de néphrectomie partielle sans clampage et donc sans ischémie rénale. Le cancer du rein est aujourd’hui diagnostiqué dans la grande majorité des cas à un stade localisé, et son traitement repose de plus en plus sur la chirurgie partielle, avec pour principal objectif la préservation néphronique. Le caractère hémorragique de cette intervention nécessite cependant un clampage du pédicule rénal, dont les conséquences sur la fonction rénale à long terme sont controversées, et qui expose à une complication peu fréquente mais classique : le faux anévrisme de l’artère rénale. Nous avons donc mis au point une technique de néphrectomie partielle cœlioscopique sans clampage ni abord du pédicule rénal, grâce à une embolisation hypersélective des vaisseaux tumoraux par voie endovasculaire, immédiatement avant le geste chirurgical. La salle hybride a permis la réunion de ces 2 procédures dans une même unité de temps et d’espace. La coloration de la tumeur au Bleu Patenté facilite également son repérage par le chirurgien. Les salles hybrides permettent une nouvelle approche dans la prise en charge des cancers du rein localisés, et pourrait être utilisée dans bien d’autres interventions urologiques au cours des années à venir. Elles constituent une évolution technologique en alliant l’expertise des radiologues interventionnels et des chirurgiens.


Hybrid operating rooms (HOR) are rooms that mix interventional radiology and surgical equipments. They are usually used in heart, vascular, orthopedic and neurosurgery, and make it possible to consider new minimally invasive procedures in urology. Thanks to these, we developed a new partial nephrectomy technique without renal pedicle clamping and without ischemia. Renal cancer is now diagnosed at localized stage in most of the cases, and its treatment is mostly based on nephron sparing surgery. However, the hemorrhagic character of this intervention requires a renal pedicle clamping whose long-term consequences on renal function are discussed. It also exposes to a classical complication: the renal artery pseudoaneurysm. Therefore, we developed a new laparoscopic partial nephrectomy technique without clamping or approach of renal pedicle, by a selective embolization of tumor vessels through an endovascular route, immediately before the surgery. HOR allowed the combination of the two procedures in the same time and space unit. Tumor staining by Bleu Patenté also aids the surgeon in its spotting. HOR allow a new approach in localized renal cancer management, and should be used in many other urologic surgeries in years to come. They represent a technological advancement by combining interventional radiologists and surgeons’ expertise.

Mots clés:
M. / A. / P.
Mots-clés:
Ablative therapy / prostate cancer / Kidney cancer / guidelines / Hybrid operating room